BRIBES EN LIGNE
  maille 1 :que « 8° de écrirecomme on se mougins. décembre antoine simon 3 torna a sorrento ulisse torna le galop du poème me       &n jamais si entêtanteeurydice madame est la reine des les dieux s’effacent reprise du site avec la dans le pays dont je vous premier essai c’est     les fleurs du tromper le néant normal 0 21 false fal carles respunt : grande lune pourpre dont les macles et roulis photo       s̵       pav&ea autre citation 1257 cleimet sa culpe, si paysage de ta tombe  et seins isabelle boizard 2005 pour maxime godard 1 haute madame des forêts de les petites fleurs des pour mireille et philippe un nouvel espace est ouvert macles et roulis photo 7       à       ...mai       pav&ea reflets et echosla salle paien sunt morz, alquant       retour 0 false 21 18 dans le patriote du 16 mars     rien       le  le livre, avec antoine simon 20       jonath       quinze et tout avait abu zayd me déplait. pas de pa(i)smeisuns en est venuz       object deux ajouts ces derniers c’est extrêmement nu(e), comme son nom       le et te voici humanité       juin exacerbé d’air antoine simon 32 antoine simon 19 laure et pétrarque comme approche d’une "et bien, voilà..." dit Être tout entier la flamme pour le prochain basilic, (la macao grise       ruelle toujours les lettres : pour andré beaucoup de merveilles la mort d’un oiseau. antoine simon 27     nous comme un préliminaire la       longte       vu f les marques de la mort sur         or il ne sait rien qui ne va antoine simon 6 et que vous dire des l’une des dernières antoine simon 9 "ces deux là se percey priest lakesur les j’ai relu daniel biga, le vieux qui il en est des meurtrières.       dans ce monde est semé       aux À peine jetés dans le s’ouvre la pour michèle aueret raphaël (elle entretenait et encore  dits depuis ce jour, le site     quand zacinto dove giacque il mio envoi du bulletin de bribes sixième       &n antoine simon 10 assise par accroc au bord de       la et  riche de mes Ç’avait été la   six formes de la même si la gaucherie à vivre,       droite jouer sur tous les tableaux un homme dans la rue se prend   je ne comprends plus merle noir  pour le 23 février 1988, il "ah ! mon doux pays, violette cachéeton suite du blasphème de       "   saint paul trois les plus vieilles les amants se  tu vois im font chier un soir à paris au  les trois ensembles m1       sauvage et fuyant comme al matin, quant primes pert la prédication faite encore une citation“tu  tous ces chardonnerets     oued coulant   anatomie du m et     l’é nous serons toujours ces polenta j’ai donc pas facile d’ajuster le la tentation du survol, à       sur deux nouveauté,       le lorsque martine orsoni de l’autre seul dans la rue je ris la cette machine entre mes nous avancions en bas de       apr&eg nice, le 30 juin 2000 légendes de michel       deux       dans inoubliables, les À l’occasion de il en est des noms comme du patrick joquel vient de       fleur en introduction à   ciel !!!! tout le problème dernier vers aoi   " je suis un écorché vif. normalement, la rubrique ce poème est tiré du   la baie des anges  l’exposition  préparation des ce qui aide à pénétrer le       arauca l’ami michel religion de josué il dernier vers aoi       quand       au max charvolen, martin miguel pour gilbert d’un bout à  “la signification  si, du nouveau toulon, samedi 9 madame, on ne la voit jamais ainsi alfred…     un mois sans epuisement de la salle, troisième essai et travail de tissage, dans s’égarer on j’oublie souvent et       pourqu écoute, josué, ecrire sur pour alain borer le 26 si j’étais un pierre ciel quand c’est le vent qui  jésus de tantes herbes el pre je suis 1) notre-dame au mur violet       " voici des œuvres qui, le dernier vers aoi  zones gardées de dernier vers aoi c’est ici, me       bonhe       l̵ nous viendrons nous masser petit matin frais. je te       apparu antoine simon 16 constellations et le géographe sait tout li emperere par sa grant il semble possible le 26 août 1887, depuis (de)lecta lucta    “comment tout mon petit univers en du bibelot au babilencore une quand il voit s’ouvrir, a propos de quatre oeuvres de tout en travaillant sur les  hier, 17 station 1 : judas dernier vers aoi six de l’espace urbain, janvier 2002 .traverse dieu faisait silence, mais cinquième citationne         &n   la production dernier vers que mort carcassonne, le 06 la galerie chave qui à la bonne pour qui veut se faire une       le pour michèle pour andré vue à la villa tamaris temps où le sang se deuxième suite la cité de la musique le soleil n’est pas   au milieu de dont les secrets… à quoi granz est li calz, si se  au travers de toi je     de rigoles en gardien de phare à vie, au 13) polynésie j’ai longtemps un tunnel sans fin et, à aux barrières des octrois nouvelles mises en la musique est le parfum de sequence 6   le pour yves et pierre poher et       baie clers fut li jurz e li il n’est pire enfer que dernier vers aoi dernier vers aoi sept (forces cachées qui station 5 : comment la danse de     sur la madame porte à les cuivres de la symphonie  dernières mises le recueil de textes halt sunt li pui e mult halt le 2 juillet dans l’effilé de bernard dejonghe... depuis    en je ne peins pas avec quoi, si tu es étudiant en comme une suite de c’est seulement au passent .x. portes, dernier vers aoi pour maguy giraud et un jour, vous m’avez deuxième approche de a l’aube des apaches, autre essai d’un     " le temps passe dans la tant pis pour eux.       deux       ce       jardin       bonheu au seuil de l’atelier dans ce pays ma mère ne faut-il pas vivre comme       &agrav vous n’avez pour max charvolen 1)  ce mois ci : sub si grant dol ai que ne villa arson, nice, du 17       &agrav tous feux éteints. des toutes ces pages de nos pour jean-marie simon et sa que reste-t-il de la le passé n’est elle ose à peine       un dernier vers aoi antoine simon 5 là, c’est le sable et   tout est toujours en       deux       allong pour pierre theunissen la pour anne slacik ecrire est  la toile couvre les elle réalise des       je       avant   iv    vers titrer "claude viallat, toutefois je m’estimais ma voix n’est plus que le geste de l’ancienne,  la lancinante deuxième essai le couleur qui ne masque pas f les feux m’ont   tout est possible pour qui j’ai parlé   d’un coté,  il est des objets sur dans un coin de nice,       les temps où les coeurs immense est le théâtre et       il   le 10 décembre et combien tu le sais bien. luc ne       la me je suis occupé ces la terre nous       dans ….omme virginia par la le ciel de ce pays est tout l’art c’est la références : xavier 1 la confusion des de mes deux mains  l’écriture pour angelo       les       m&eacu je suis celle qui trompe peinture de rimes. le texte où l’on revient et je vois dans vos avant dernier vers aoi       je rossignolet tu la     dans la ruela heureuse ruine, pensait       sur le dans ce périlleux montagnesde       apr&eg  de la trajectoire de ce       et errer est notre lot, madame, dernier vers doel i avrat, a grant dulur tendrai puis elle disposait d’une     au couchant antoine simon 25 sables mes parolesvous ensevelie de silence, clers est li jurz et li sous la pression des       dans lorsqu’on connaît une rien n’est plus ardu     chambre vous deux, c’est joie et antoine simon 31 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Les grands-parents parlaient | Sous l’orage les bêtes ->
L’enfant s’acoucoune
© Daniel Biga

Les quatre saisons du haïku : été

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

l’enfant s’acoucoune

parmi les cocottes

jusqu’à ce qu’elles l’oublient

Publication en ligne : 12 septembre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette