BRIBES EN LIGNE
  ciel !!!! ne pas négocier ne nice, le 8 octobre un soir à paris au       retour     rien je m’étonne toujours de la dernier vers aoi antoine simon 25 ce qui fait tableau : ce quant carles oït la       nuage diaphane est le mot (ou de pa(i)smeisuns en est venuz       quinze ce pays que je dis est première rupture : le antoine simon 2   se il avait accepté       la deux nouveauté, grande lune pourpre dont les sous la pression des antoine simon 18 dentelle : il avait voudrais je vous morz est rollant, deus en ad bruno mendonça paien sunt morz, alquant  référencem le glacis de la mort pluies et bruines, d’un bout à       j̵ le 26 août 1887, depuis je t’enfourche ma f qu’il vienne, le feu  “ce travail qui   un vendredi siglent a fort e nagent e mm si c’est ça creuser,       chaque montagnesde fin première la poésie, à la apaches : je suis occupé ces très saintes litanies temps où les coeurs raphaël il est le jongleur de lui fontelucco, 6 juillet 2000 petit matin frais. je te tout en travaillant sur les (vois-tu, sancho, je suis le 15 mai, à       en dans un coin de nice,       un madame, on ne la voit jamais madame est une ecrire sur couleur qui ne masque pas et la peur, présente le plus insupportable chez à la mémoire de   que signifie pur ceste espee ai dulor e et  riche de mes station 5 : comment       droite    en et te voici humanité eurydice toujours nue à toute trace fait sens. que il ne sait rien qui ne va noble folie de josué, abu zayd me déplait. pas j’ai parlé      & il n’est pire enfer que     &nbs  tu ne renonceras pas. thème principal : chaises, tables, verres,  pour le dernier jour réponse de michel       dans   au milieu de le poiseau de  née à rêves de josué, m1       tendresse du mondesi peu de ma voix n’est plus que     m2 &nbs       &agrav  les éditions de  improbable visage pendu clquez sur et tout avait l’existence n’est       &n antoine simon 3             fourmi entr’els nen at ne pui pour egidio fiorin des mots       sur c’est un peu comme si, tandis que dans la grande       au À l’occasion de  il y a le je suis bien dans de soie les draps, de soie bribes en ligne a       montag miguel a osé habiter quand les mots       force     un mois sans quatrième essai rares les premières franchement, pensait le chef, epuisement de la salle,       sur « 8° de       je me raphaËl dernier vers aoi r.m.a toi le don des cris qui       nuage  dans le livre, le tes chaussures au bas de écoute, josué, feuilleton d’un travail la terre nous antoine simon 30       "     vers le soir   en grec, morías  au travers de toi je j’ai longtemps tu le sais bien. luc ne on préparait à propos “la comme un préliminaire la       il de l’autre       la rien n’est juste un mot pour annoncer (la numérotation des j’oublie souvent et       dans en cet anniversaire, ce qui paroles de chamantu a grant dulur tendrai puis pour jean-marie simon et sa       marche dernier vers aoi temps de pierres dernier vers aoi       la quel ennui, mortel pour mon cher pétrarque, trois tentatives desesperees à sylvie       dans merci à la toile de       la 1-nous sommes dehors. le ciel est clair au travers       dans trois (mon souffle au matin l’une des dernières       dans deuxième apparition a l’aube des apaches, d’ eurydice ou bien de quando me ne so itu pe       voyage abstraction voir figuration il était question non sequence 6   le "tu sais ce que c’est vous n’avez       qui toutefois je m’estimais s’ouvre la   la production       longte même si mise en ligne d’un le 23 février 1988, il antoine simon 5 antoine simon 15 de la après la lecture de toutes ces pages de nos       crabe- quand il voit s’ouvrir,     le cygne sur iloec endreit remeint li os       alla pour alain borer le 26       deux une errance de quatrième essai de et ma foi, quand c’est le vent qui dans les horizons de boue, de   jn 2,1-12 : elle disposait d’une ki mult est las, il se dort dans le train premier c’est extrêmement au rayon des surgelés   pour le prochain   un les parents, l’ultime il semble possible f toutes mes a supposer quece monde tienne madame est la reine des sur la toile de renoir, les janvier 2002 .traverse ma chair n’est       le dans ce périlleux     double il en est des noms comme du bal kanique c’est       soleil     pourquoi       le     " rm : d’accord sur station 3 encore il parle (À l’église       grappe le travail de miguel, de 1968 À la loupe, il observa    seule au je suis le franchissement des je meurs de soif madame déchirée  marcel migozzi vient de moisissures mousses lichens dans ma gorge nos voix antoine simon 10 le nécessaire non pour michèle ils s’étaient deuxième approche de de profondes glaouis il y a des objets qui ont la outre la poursuite de la mise tant pis pour eux.       un madame a des odeurs sauvages je déambule et suis monde imaginal,     une abeille de toujours les lettres :       le antoine simon 32       dans    de femme liseuse madame, vous débusquez ce texte se présente tout à fleur d’eaula danse  pour de sept (forces cachées qui     l’é un trait gris sur la patrick joquel vient de station 1 : judas       jonath essai de nécrologie,   nous sommes dernier vers aoi quatrième essai de sixième  “... parler une l’instant criblé "ah ! mon doux pays,       &       glouss antoine simon 6       voyage li emperere par sa grant régine robin,     après quelque temps plus tard, de non, björg,   marcel intendo... intendo !       apr&eg première la vie est dans la vie. se onze sous les cercles       fleur ce paysage que tu contemplais les dernières descendre à pigalle, se     le ce monde est semé     hélas, livre grand format en trois    7 artistes et 1 passet li jurz, la noit est la réserve des bribes pour mes enfants laure et passent .x. portes, madame porte à       la       ce antoine simon 23 sainte marie,     sur la 0 false 21 18       dans un jour nous avons (josué avait dans l’effilé de f les rêves de derniers lorsqu’on connaît une   (à       apr&eg       midi       magnol une image surgit et derrière       un       aux tendresses ô mes envols là, c’est le sable et       les       fourr& tout est possible pour qui langues de plomba la ce qui fascine chez la pureté de la survie. nul deuxième apparition de dieu faisait silence, mais de tantes herbes el pre le grand combat : il s’appelait ce dernier vers aoi carmelo arden quin est une la langue est intarissable l’illusion d’une   anatomie du m et macles et roulis photo je reviens sur des       l̵ cet échange s’est fait c’est ici, me les amants se       la bien sûrla générations al matin, quant primes pert dernier vers aoi cet article est paru dans le présentation du deuxième suite       sur     longtemps sur avez-vous vu dernier vers aoi sables mes parolesvous       dans       reine pour jusqu’à il y a j’écoute vos quel étonnant       et tu   l’oeuvre vit son       le « e ! malvais pour m.b. quand je me heurte dernier vers aoi       "       " la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 78 | Pas à Pas 80 ->
Pas à Pas 79
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

La liberté de l’être libre fuit le progrès technologique. Son credo, encore et toujours : vivre dans un tonneau. Et encore… Diogène, aujourd’hui, a perdu son abri, lui aussi soumis aux spéculations de la bourse et du profit.

Publication en ligne : 8 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette