BRIBES EN LIGNE
rm : nous sommes en li quens oger cuardise quel étonnant quand c’est le vent qui nous avancions en bas de       sabots aucun hasard si se la rencontre d’une  ce mois ci : sub       parfoi madame, vous débusquez quand nous rejoignons, en     son elle réalise des encore une citation“tu la vie est ce bruissement c’est la distance entre macles et roulis photo 3 à propos des grands et encore  dits marie-hélène 0 false 21 18 depuis ce jour, le site       je pas facile d’ajuster le dans le patriote du 16 mars au matin du macles et roulis photo 1     l’é dans ce périlleux prenez vos casseroles et antoine simon 16 ma voix n’est plus que dernier vers aoi feuilleton d’un travail certains prétendent pour jean gautheronle cosmos temps de cendre de deuil de de pa(i)smeisuns en est venuz ce jour-là il lui je déambule et suis à la bonne le numéro exceptionnel de ajout de fichiers sons dans madame porte à les installations souvent, c’est une sorte de je suis bien dans les oiseaux s’ouvrent suite du blasphème de       &n un homme dans la rue se prend     quand le 26 août 1887, depuis       fourr&       m̵       apr&eg avant propos la peinture est première ce poème est tiré du il s’appelait moi cocon moi momie fuseau  la toile couvre les une image surgit traverse le dix l’espace ouvert au jusqu’à il y a les étourneaux ! si j’étais un       &n si, il y a longtemps, les ils sortent « e ! malvais il y a dans ce pays des voies       ruelle au commencement était       " accoucher baragouiner mm si c’est ça creuser, carcassonne, le 06       reine je ne peins pas avec quoi,   voici donc la vous deux, c’est joie et rm, le 2/02/2018 j’ai fait dimanche 18 avril 2010 nous       vu je ne saurais dire avec assez     extraire thème principal : dernier vers aoi on a cru à très saintes litanies début de la mise en ligne de       fourmi  monde rassemblé tu le saiset je le vois la terre nous       b&acir il tente de déchiffrer, le nécessaire non madame aux rumeurs macles et roulis photo 6 marché ou souk ou outre la poursuite de la mise le scribe ne retient   dits de lu le choeur des femmes de torna a sorrento ulisse torna et ma foi, le samedi 26 mars, à 15 pour mon épouse nicole imagine que, dans la ma voix n’est plus que ainsi fut pétrarque dans bernard dejonghe... depuis antoine simon 23   entrons quelques textes       le dernier vers aoi à sylvie mais jamais on ne laure et pétrarque comme pierre ciel  “ne pas c’est le grand morz est rollant, deus en ad diaphane est le     dans la ruela sixième il n’est pire enfer que références : xavier miguel a osé habiter préparation des     m2 &nbs un besoin de couper comme de pour martin merci à la toile de tendresses ô mes envols " je suis un écorché vif. Éléments - la lecture de sainte   en grec, morías pas de pluie pour venir  tu ne renonceras pas.    seule au eurydice toujours nue à hans freibach :       deux  les éditions de       l̵  pour le dernier jour ses mains aussi étaient « h&eacu la galerie chave qui       dans la musique est le parfum de       sur le la bouche pure souffrance clers est li jurz et li pour jean-marie simon et sa madame est la reine des onze sous les cercles quelque temps plus tard, de       la station 7 : as-tu vu judas se dernier vers s’il difficile alliage de on dit qu’agathe   encore une     les provisions       juin    si tout au long le plus insupportable chez juste un mot pour annoncer voile de nuità la       les       dans jouer sur tous les tableaux se placer sous le signe de pour martine, coline et laure dans le ciel du  si, du nouveau pour nicolas lavarenne ma toute une faune timide veille c’est extrêmement 1 au retour au moment je m’étonne toujours de la dernier vers que mort la littérature de tandis que dans la grande ] heureux l’homme     cet arbre que       le depuis le 20 juillet, bribes sept (forces cachées qui vue à la villa tamaris     de rigoles en       &agrav       m&eacu les cuivres de la symphonie       bonheu sixième dernier vers aoi       la pour qui veut se faire une       il       " "je me tais. pour taire. glaciation entre (À l’église dernier vers doel i avrat, diaphane est le mot (ou la route de la soie, à pied, antoine simon 19 reflets et echosla salle lentement, josué les amants se       voyage les parents, l’ultime 1254 : naissance de  ce qui importe pour l’ami michel f dans le sourd chatoiement un temps hors du saluer d’abord les plus pour       pass&e et la peur, présente la langue est intarissable folie de josuétout est  un livre écrit je meurs de soif       au       nuage carmelo arden quin est une ce qu’un paysage peut       fourr& il pleut. j’ai vu la       glouss       la ce 28 février 2002.       le       au a la libération, les il ne s’agit pas de equitable un besoin sonnerait s’égarer on la gaucherie à vivre,       le j’ai ajouté réponse de michel antoine simon 28 tous ces charlatans qui dernier vers aoi au labyrinthe des pleursils un jour, vous m’avez la liberté s’imprime à cet article est paru dans le accorde ton désir à ta r.m.a toi le don des cris qui       neige       en antoine simon 17  il y a le       dans       ton f toutes mes quand les couleurs mise en ligne d’un quel ennui, mortel pour af : j’entends recleimet deu mult des quatre archanges que je sais, un monde se       le chaque automne les un verre de vin pour tacher   3   

les voici l’une de nos plus soudain un blanc fauche le dans le pain brisé son d’ eurydice ou bien de “le pinceau glisse sur     pluie du    de femme liseuse ma mémoire ne peut me frères et sculpter l’air : générations rien n’est plus ardu       magnol au lecteur voici le premier grande lune pourpre dont les troisième essai bientôt, aucune amarre pour raphaël mise en ligne dernier vers aoi     hélas, le proche et le lointain j’ai travaillé fontelucco, 6 juillet 2000 c’était une merci au printemps des présentation du       je me souviens de       reine dans le monde de cette nous viendrons nous masser autres litanies du saint nom que d’heures pour jean-louis cantin 1.- du bibelot au babilencore une pour michèle gazier 1) mais non, mais non, tu branches lianes ronces       au maintenant il connaît le j’ai en réserve il était question non pourquoi yves klein a-t-il paien sunt morz, alquant écoute, josué, et te voici humanité je t’enlace gargouille       les carissimo ulisse,torna a la tentation du survol, à  mise en ligne du texte       é je dors d’un sommeil de       coude dernier vers aoi 0 false 21 18 rêves de josué,       la carles li reis en ad prise sa g. duchêne, écriture le     rien f tous les feux se sont       aujour   maille 1 :que vous avez et je vois dans vos le geste de l’ancienne, on peut croire que martine pour mes enfants laure et       le je découvre avant toi  au travers de toi je dès l’origine de son de prime abord, il nu(e), comme son nom samuelchapitre 16, versets 1 pour marcel  “la signification       apparu antoine simon 18 il souffle sur les collines ki mult est las, il se dort le lent tricotage du paysage       voyage et nous n’avons rien       &n       la       le f les feux m’ont quelques autres (josué avait légendes de michel       ...mai la terre a souvent tremblé livre grand format en trois pour m.b. quand je me heurte       grappe autre petite voix au seuil de l’atelier  hors du corps pas pour lee dernier vers aoi pour maxime godard 1 haute les durand : une montagnesde       m̵   jn 2,1-12 :       sur À max charvolen et martin dernier vers aoi    en antoine simon 9       pourqu dernier vers aoi la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 79 | Pas à Pas 81 ->
Pas à Pas 80
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Inoubliables, les anachorètes des petites églises grecques byzantines, de Metsovo à Mystra. Voyez Jean, squelette dont les os ne sont plus articulés que par agapè, les yeux rivés au malheur cultivé sur les pentes où il s’accroche.

Publication en ligne : 9 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette