BRIBES EN LIGNE
normalement, la rubrique reprise du site avec la       pour dernier vers aoi écoute, josué, epuisement de la salle, dans l’effilé de un besoin de couper comme de très saintes litanies je ne saurais dire avec assez introibo ad altare j’ai perdu mon station 3 encore il parle       pass&e avez-vous vu able comme capable de donner dernier vers aoi petit matin frais. je te granz est li calz, si se macao grise bel équilibre et sa "ah ! mon doux pays, le texte qui suit est, bien       la de sorte que bientôt   au milieu de       ce bruno mendonça là, c’est le sable et deux mille ans nous       je buttati ! guarda&nbs religion de josué il dans les carnets  le grand brassage des a christiane charogne sur le seuilce qui percey priest lakesur les tandis que dans la grande vedo la luna vedo le dernier vers aoi 0 false 21 18 noble folie de josué,     les fleurs du   se elle disposait d’une c’est ici, me c’est vrai je suis celle qui trompe trois (mon souffle au matin comme une suite de je suis occupé ces   le 10 décembre un temps hors du l’appel tonitruant du mon cher pétrarque, depuis le 20 juillet, bribes rm : nous sommes en générations franchement, pensait le chef, un verre de vin pour tacher toulon, samedi 9 démodocos... Ça a bien un       vaches les dernières ouverture d’une se reprendre. creuser son pour m.b. quand je me heurte voudrais je vous bribes en ligne a le désir de faire avec af : j’entends       dans (À l’église  “comment tout est possible pour qui j’oublie souvent et f le feu m’a dont les secrets… à quoi "ces deux là se max charvolen, martin miguel a toi le don des cris qui et nous n’avons rien (en regardant un dessin de aucun hasard si se carmelo arden quin est une antoine simon 24  il y a le       dans   si vous souhaitez       à ils sortent dernier vers que mort "tu sais ce que c’est pour jean-marie simon et sa et combien       voyage   pour le prochain réponse de michel     chambre le ciel est clair au travers dernier vers aoi je t’ai admiré, 0 false 21 18       ( suite du blasphème de     longtemps sur deuxième essai de toutes les dernier vers aoi  mise en ligne du texte fontelucco, 6 juillet 2000 giovanni rubino dit pour robert       un madame, on ne la voit jamais       il mon travail est une       la les plus vieilles une image surgit traverse le     après nous lirons deux extraits de antoine simon 30 dieu faisait silence, mais     oued coulant avec marc, nous avons j’ai relu daniel biga, elle ose à peine il aura fallu longtemps - l’homme est antoine simon 15       " on peut croire que martine pour michèle aueret       "       vu alocco en patchworck © autres litanies du saint nom je suis bien dans dessiner les choses banales  les trois ensembles “le pinceau glisse sur vertige. une distance ce qui importe pour ses mains aussi étaient exode, 16, 1-5 toute pour michèle gazier 1) tous ces charlatans qui si j’étais un       au attendre. mot terrible.       et tu ils avaient si longtemps, si sa langue se cabre devant le r.m.a toi le don des cris qui       grimpa la langue est intarissable autre petite voix rare moment de bonheur, 0 false 21 18       au quand les mots antoine simon 27 antoine simon 20 antoine simon 12 attention beau fragilité humaine. marché ou souk ou quand les couleurs pour jean-louis cantin 1.- il ne reste plus que le la liberté s’imprime à je t’enfourche ma pour maxime godard 1 haute c’est la distance entre   adagio   je ma voix n’est plus que quatrième essai rares cinq madame aux yeux le tissu d’acier    seule au       voyage antoine simon 31 ce jour-là il lui de soie les draps, de soie dans ma gorge       st       en un nos voix cette machine entre mes une errance de accoucher baragouiner des quatre archanges que   pour théa et ses       que la route de la soie, à pied,       &ccedi       sur  tu vois im font chier 10 vers la laisse ccxxxii Être tout entier la flamme  marcel migozzi vient de  référencem merci au printemps des le temps passe dans la madame a des odeurs sauvages pour martin   marcel dernier vers aoi 1254 : naissance de onzième des quatre archanges que les durand : une ….omme virginia par la dans les carnets À perte de vue, la houle des  dans le livre, le       apr&eg tout le problème la mastication des cinquième citationne dorothée vint au monde de la     m2 &nbs dans le ciel du  dernier salut au glaciation entre où l’on revient   anatomie du m et     faisant la hans freibach :       &agrav       le neuf j’implore en vain       nuage imagine que, dans la       va les doigts d’ombre de neige tout en vérifiant le 26 août 1887, depuis macles et roulis photo       le  les œuvres de       coude       pass&e     "       la       longte dernier vers aoi       juin je déambule et suis   d’un coté, dernier vers aoi   libre de lever la tête j’aime chez pierre   maille 1 :que    nous vous dites : "un etait-ce le souvenir temps où les coeurs et il parlait ainsi dans la au programme des actions    il napolì napolì       maquis derniers       le ma voix n’est plus que et c’était dans dernier vers aoi bal kanique c’est approche d’une rm, le 2/02/2018 j’ai fait al matin, quant primes pert       dans       bruyan pour andré villers 1) branches lianes ronces antoine simon 5 "mais qui lit encore le       devant je m’étonne toujours de la attendre. mot terrible. pour nicolas lavarenne ma nice, le 18 novembre 2004    tu sais pour andré aux george(s) (s est la ce n’est pas aux choses la prédication faite sept (forces cachées qui  pour de le passé n’est rien n’est plus ardu il faut laisser venir madame exacerbé d’air nous serons toujours ces le glacis de la mort  pour jean le le coeur du maintenant il connaît le       marche marcel alocco a toute une faune timide veille on cheval       l̵       l̵     sur la pente la pureté de la survie. nul li quens oger cuardise folie de josuétout est       object       le quatre si la mer s’est  si, du nouveau madame aux rumeurs à la bonne avant dernier vers aoi monde imaginal,       aux ( ce texte a nous dirons donc preambule – ut pictura       sur en ceste tere ad estet ja dans la caverne primordiale merci à marc alpozzo madame est une torche. elle couleur qui ne masque pas comme ce mur blanc le 2 juillet ce paysage que tu contemplais que reste-t-il de la paroles de chamantu la vie humble chez les cinquième essai tout madame, c’est notre sainte marie,   jn 2,1-12 : pour jean gautheronle cosmos ce qui fait tableau : ce les petites fleurs des ma chair n’est ainsi fut pétrarque dans le 23 février 1988, il f qu’il vienne, le feu iloec endreit remeint li os       dernier vers aoi f toutes mes  la lancinante traquer       m&eacu quand vous serez tout edmond, sa grande quelque chose "nice, nouvel éloge de la bribes en ligne a errer est notre lot, madame, f le feu s’est in the country       la inoubliables, les dans le patriote du 16 mars     dans la ruela abu zayd me déplait. pas pour yves et pierre poher et madame déchirée juste un dernier vers aoi bientôt, aucune amarre les plus terribles ce qui fascine chez il s’appelait       de pareïs li seit la des conserves ! les routes de ce pays sont       glouss le proche et le lointain de pa(i)smeisuns en est venuz des voix percent, racontent       l̵ ce qui aide à pénétrer le une autre approche de seul dans la rue je ris la    de femme liseuse lorsque martine orsoni dans ce périlleux bien sûrla la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 80 |
Pas à Pas 81
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Pas une année sans évoquer les héros du débarquement, sous des larmes adolescentes plus vraies que merci.

Publication en ligne : 10 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette