BRIBES EN LIGNE
madame est la reine des on dit qu’agathe ço dist li reis : que d’heures les doigts d’ombre de neige le lent tricotage du paysage la mort, l’ultime port, pour qui veut se faire une ce va et vient entre       &agrav dernier vers aoi l’art c’est la lorsque martine orsoni siglent a fort e nagent e avant dernier vers aoi ce jour là, je pouvais       la j’ai changé le  il est des objets sur bernard dejonghe... depuis       dans martin miguel art et  on peut passer une vie écrirecomme on se À peine jetés dans le la littérature de       journ& rita est trois fois humble.  hors du corps pas la fraîcheur et la dernier vers aoi encore une citation“tu af : j’entends       bien l’existence n’est les dieux s’effacent g. duchêne, écriture le bruno mendonça grande lune pourpre dont les ce premier vers aoi dernier si tu es étudiant en    seule au titrer "claude viallat, l’évidence laure et pétrarque comme  “... parler une   je ne comprends plus etait-ce le souvenir       sur le merle noir  pour equitable un besoin sonnerait quatrième essai rares dans ce pays ma mère mille fardeaux, mille 10 vers la laisse ccxxxii pour nicolas lavarenne ma approche d’une       en une fois entré dans la inoubliables, les le bulletin de "bribes       nuage la musique est le parfum de antoine simon 20   pour théa et ses clquez sur ouverture d’une       la la prédication faite à propos “la tu le sais bien. luc ne pour le prochain basilic, (la       un nous avons affaire à de   iv    vers se reprendre. creuser son       pour     le       au travail de tissage, dans   pour adèle et il en est des noms comme du       au je crie la rue mue douleur ici, les choses les plus tout en travaillant sur les quel ennui, mortel pour carles respunt : vi.- les amicales aventures       bonheu le corps encaisse comme il carcassonne, le 06 dans les rêves de la paysage de ta tombe  et il avait accepté  mise en ligne du texte quand il voit s’ouvrir, si, il y a longtemps, les seul dans la rue je ris la il n’était qu’un       vu journée de       la reprise du site avec la antoine simon 17   né le 7 pour ma     cet arbre que le 26 août 1887, depuis       je a dix sept ans, je ne savais dans ma gorge les oiseaux s’ouvrent epuisement de la salle,       deux       grappe       vaches 1254 : naissance de     tout autour       dans si j’avais de son   (dans le cyclades, iii° station 4 : judas        voyage "l’art est-il tendresses ô mes envols onze sous les cercles faisant dialoguer Éléments - troisième essai et toulon, samedi 9       reine ils sortent     un mois sans     pluie du sors de mon territoire. fais deux mille ans nous       bruyan antoine simon 13       mouett passet li jurz, si turnet a Être tout entier la flamme   pour olivier       pourqu la lecture de sainte li quens oger cuardise le lourd travail des meules ne pas négocier ne troisième essai l’illusion d’une je découvre avant toi antoine simon 11  je signerai mon le galop du poème me  “s’ouvre       &agrav il existe deux saints portant       sur c’est le grand générations     ton au rayon des surgelés les installations souvent, dans les carnets  référencem après la lecture de ainsi fut pétrarque dans clers est li jurz et li assise par accroc au bord de huit c’est encore à merci à marc alpozzo la deuxième édition du antoine simon 33 une il faut dire les sixième dans les carnets    tu sais 5) triptyque marocain       le quand nous rejoignons, en f j’ai voulu me pencher       o antoine simon 16 (la numérotation des il est le jongleur de lui li emperere par sa grant     &nbs pour andré juste un le 28 novembre, mise en ligne nous serons toujours ces       je le proche et le lointain       &n v.- les amicales aventures du quelque chose et que vous dire des       un quelques textes nouvelles mises en antoine simon 12 f les rêves de me préparation des un trait gris sur la ...et poème pour tout est prêt en moi pour deuxième j’arrivais dans les  les trois ensembles polenta et encore  dits 0 false 21 18 la poésie, à la 1 au retour au moment       preambule – ut pictura deuxième approche de deux ce travail vous est nice, le 8 octobre dernier vers aoi       sur la pente (À l’église les lettres ou les chiffres  la lancinante dernier vers aoi la galerie chave qui       dans       gentil       entre a la femme au       sabots vedo la luna vedo le bribes en ligne a       au    7 artistes et 1       st quand sur vos visages les       sur       alla madame, vous débusquez pour frédéric  si, du nouveau       le villa arson, nice, du 17 j’ai travaillé comme ce mur blanc heureuse ruine, pensait dans le patriote du 16 mars outre la poursuite de la mise c’était une able comme capable de donner je meurs de soif       la des voix percent, racontent on a cru à  “comment je désire un diaphane est le mot (ou si elle est belle ? je le géographe sait tout nous dirons donc “le pinceau glisse sur     &nbs la mort d’un oiseau. antoine simon 30 un nouvel espace est ouvert derniers vers sun destre tous feux éteints. des   dits de       sur        dans toutes les rues al matin, quant primes pert quand les mots c’est seulement au antoine simon 18 1) la plupart de ces sous l’occupation du fond des cours et des démodocos... Ça a bien un nice, le 18 novembre 2004 le "patriote", sequence 6   le voudrais je vous antoine simon 9 la vie est dans la vie. se l’instant criblé chercher une sorte de les dessins de martine orsoni   l’oeuvre vit son eurydice toujours nue à antoine simon 31 violette cachéeton le tissu d’acier mouans sartoux. traverse de station 1 : judas sixième n’ayant pas ne faut-il pas vivre comme       dans       dans poème pour pour maxime godard 1 haute ma chair n’est noble folie de josué, dernier vers aoi printemps breton, printemps (elle entretenait de pareïs li seit la je t’enfourche ma   la baie des anges nos voix iv.- du livre d’artiste pas une année sans évoquer Ç’avait été la les parents, l’ultime descendre à pigalle, se f dans le sourd chatoiement je ne saurais dire avec assez madame déchirée   au milieu de À perte de vue, la houle des dans les horizons de boue, de  avec « a la clere est la noit e la dernier vers aoi “dans le dessin       ton pour michèle aueret     depuis intendo... intendo ! ce jour-là il lui cliquetis obscène des       sur je m’étonne toujours de la       sur leonardo rosa  jésus       pav&ea   la production lu le choeur des femmes de ma mémoire ne peut me       j̵ a claude b.   comme  l’écriture nous viendrons nous masser ils s’étaient décembre 2001. les avenues de ce pays marché ou souk ou marie-hélène       allong et te voici humanité       magnol et ma foi, antoine simon 5 elle réalise des   ces notes pour mon épouse nicole le 23 février 1988, il  les premières effleurer le ciel du bout des sept (forces cachées qui je n’hésiterai m1       on trouvera la video cet univers sans À max charvolen et martin       la il y a dans ce pays des voies un temps hors du       la a toi le don des cris qui   pour le prochain pour julius baltazar 1 le 1) notre-dame au mur violet paroles de chamantu    il ce texte m’a été peinture de rimes. le texte abu zayd me déplait. pas le ciel de ce pays est tout       &ccedi       nuage langues de plomba la un besoin de couper comme de toi, mésange à f le feu s’est pure forme, belle muette, l’impossible la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS
<- XXXIV | XXXVI ->
XXXV

Clefs : Josué

Il aurait voulu être fleuve calme, aux débords depuis longtemps prévus, non pas arrachant aux rives leur fraîcheur, mais la leur apportant en roulements paisibles ; aux vagues violentes non de remuements et de mouvances propres, mais d’épaisseurs de terres charriées, d’étalements féconds ; il aurait voulu être fleuve terreux à l’écoulement hautain, capable de demeurer dans des limites nettes et vastes, non semant l’effroi et les cauchemars passagers, mais propageant la crainte et inspirant les légendes ou les invocations séculaires ; non pas endigué mais se retenant, reformé de lui-même, et permettant aux vies éphémères de se penser, autour de lui, une continuité ; il aurait voulu, enfin, à proprement parler, se donner une contenance.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette