BRIBES EN LIGNE
paroles de chamantu mieux valait découper       ( pour mireille et philippe       gentil       bien et  riche de mes ne pas négocier ne reprise du site avec la dernier vers aoi (dans mon ventre pousse une  hors du corps pas     l’é sixième       sur dernier vers aoi   dans le monde de cette antoine simon 12       &ccedi       &agrav je me souviens de qu’est-ce qui est en     quand   maille 1 :que       sur tous feux éteints. des  le "musée    nous       retour toutefois je m’estimais v.- les amicales aventures du approche d’une       marche       au       devant       je   pour olivier       ...mai       sur le ecrire sur antoine simon 15 ce texte se présente o tendresses ô mes       jardin la bouche pleine de bulles tout à fleur d’eaula danse même si si j’avais de son ce va et vient entre deuxième approche de vue à la villa tamaris tout en vérifiant jouer sur tous les tableaux j’ai longtemps je t’ai admiré, l’appel tonitruant du et tout avait le 26 août 1887, depuis première pour mon épouse nicole la question du récit       crabe-   d’un coté, a toi le don des cris qui l’erbe del camp, ki toute trace fait sens. que dernier vers aoi on dit qu’agathe       aujour et la peur, présente pour robert mon travail est une temps de pierres dans la     au couchant       le "mais qui lit encore le morz est rollant, deus en ad “dans le dessin ce jour là, je pouvais       le pour andré       sur un soir à paris au la rencontre d’une derniers vers sun destre   l’oeuvre vit son max charvolen, martin miguel gardien de phare à vie, au le lent déferlement deuxième apparition de pour anne slacik ecrire est j’ai ajouté i en voyant la masse aux très malheureux... références : xavier dimanche 18 avril 2010 nous « e ! malvais le corps encaisse comme il de proche en proche tous une autre approche de je meurs de soif issent de mer, venent as merle noir  pour  les premières ouverture d’une dernier vers aoi dernier vers aoi dernier vers aoi autre citation livre grand format en trois il est le jongleur de lui dernier vers aoi l’ami michel       cette ço dist li reis : présentation du chaises, tables, verres,       juin dire que le livre est une       le ensevelie de silence,       droite deuxième à bernadette quel étonnant       la souvent je ne sais rien de normalement, la rubrique le 2 juillet pour jacqueline moretti, on croit souvent que le but       en constellations et       dans quel ennui, mortel pour ki mult est las, il se dort dernier vers aoi À max charvolen et       dans f j’ai voulu me pencher       je       sur passet li jurz, la noit est elle ose à peine       ce les oiseaux s’ouvrent six de l’espace urbain,     de rigoles en       entre accoucher baragouiner les lettres ou les chiffres une image surgit traverse le       va le 26 août 1887, depuis (en regardant un dessin de à je dors d’un sommeil de effleurer le ciel du bout des le glacis de la mort la prédication faite  il y a le face aux bronzes de miodrag sa langue se cabre devant le et si tu dois apprendre à ce poème est tiré du le vieux qui le lent tricotage du paysage la nuit       vaches ici, les choses les plus dans l’innocence des       qui mougins. décembre j’ai en réserve encore la couleur, mais cette des voix percent, racontent ne faut-il pas vivre comme temps où les coeurs branches lianes ronces   si vous souhaitez le tissu d’acier arbre épanoui au ciel je ne peins pas avec quoi,       pass&e 0 false 21 18 et ces un jour, vous m’avez en cet anniversaire, ce qui le bulletin de "bribes se reprendre. creuser son comme une suite de le recueil de textes pur ceste espee ai dulor e premier vers aoi dernier       le sables mes parolesvous la route de la soie, à pied,   adagio   je a grant dulur tendrai puis attelage ii est une œuvre onze sous les cercles dernier vers aoi dernier vers aoi si, il y a longtemps, les       rampan station 5 : comment  improbable visage pendu   j’ai souvent dernier vers doel i avrat, sept (forces cachées qui       dans   dits de du fond des cours et des pour qui veut se faire une  tu vois im font chier  si, du nouveau       jonath et que dire de la grâce       fourmi et…  dits de pas de pluie pour venir franchement, pensait le chef, dans le respect du cahier des le travail de miguel, de 1968 dernier vers aoi douze (se fait terre se dernier vers aoi       avant       soleil antoine simon 29 nu(e), comme son nom l’art c’est la       parfoi j’ai parlé   je ne comprends plus trois tentatives desesperees corps nomades bouches juste un mot pour annoncer   la baie des anges pour nicolas lavarenne ma nouvelles mises en   c’est vrai quelques textes il était question non    courant pluies et bruines, pour ma dernier vers s’il cet article est paru dans le couleur qui ne masque pas ...et poème pour dans la caverne primordiale       elle disposait d’une       coude       la ils sortent       pass&e ce monde est semé juste un       une il en est des meurtrières. f qu’il vienne, le feu dernier vers aoi dix l’espace ouvert au vi.- les amicales aventures d’abord l’échange des       « h&eacu Ç’avait été la  “la signification       allong antoine simon 5 que reste-t-il de la ajout de fichiers sons dans etudiant à raphaËl le poiseau de ma voix n’est plus que (de)lecta lucta         midi       embarq spectacle de josué dit       journ& tromper le néant art jonction semble enfin       le  il est des objets sur certains prétendent l’eau s’infiltre 0 false 21 18 bientôt, aucune amarre c’est la peur qui fait À l’occasion de     chambre       m&eacu (la numérotation des d’un côté       quand j’oublie souvent et dessiner les choses banales dans les hautes herbes station 3 encore il parle des quatre archanges que       fourr& villa arson, nice, du 17     sur la 5) triptyque marocain cinquième essai tout le lourd travail des meules       l̵ petites proses sur terre  zones gardées de       et le 28 novembre, mise en ligne       dans   je n’ai jamais (vois-tu, sancho, je suis karles se dort cum hume pour max charvolen 1) où l’on revient Être tout entier la flamme       je me pour helmut la terre a souvent tremblé       pav&ea     vers le soir temps où le sang se dernier vers aoi       au       " martin miguel il va falloir   ciel !!!! rita est trois fois humble. dernier vers aoi " je suis un écorché vif. patrick joquel vient de sur la toile de renoir, les voici l’une de nos plus je serai toujours attentif à recleimet deu mult rimbaud a donc et ma foi, je n’ai pas dit que le quatrième essai rares       la epuisement de la salle, c’est une sorte de pour lee les parents, l’ultime il y a des objets qui ont la j’ai relu daniel biga, errer est notre lot, madame, thème principal : toute une faune timide veille religion de josué il       le  avec « a la   ces sec erv vre ile       force  tu ne renonceras pas.     m2 &nbs al matin, quant primes pert      & pour alain borer le 26 attention beau seins isabelle boizard 2005 il souffle sur les collines bribes en ligne a polenta madame aux rumeurs  on peut passer une vie alocco en patchworck © très saintes litanies il existe deux saints portant il y a dans ce pays des voies le 19 novembre 2013, à la deuxième suite ainsi fut pétrarque dans dans le ciel du       il démodocos... Ça a bien un       les un tunnel sans fin et, à       l̵  “s’ouvre tu le saiset je le vois       assis       ce antoine simon 19 quelque chose se placer sous le signe de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Oued coulant de la montagne | À propos diable et dieu ->
Et tu jaillis boueux
© Daniel Biga

Les quatre saisons du haïku : automne

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

et tu jaillis boueux

comme un diable

dans la Baie des Anges !
Publication en ligne : 8 novembre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette