BRIBES EN LIGNE
toi, mésange à ma mémoire ne peut me  ce mois ci : sub le temps passe si vite, antoine simon 10 si, il y a longtemps, les livre grand format en trois ] heureux l’homme voici des œuvres qui, le de prime abord, il essai de nécrologie, je ne saurais dire avec assez encore une citation“tu     m2 &nbs il n’y a pas de plus    7 artistes et 1 la lecture de sainte le 23 février 1988, il macles et roulis photo 3 « amis rollant, de     un mois sans toutes ces pages de nos  on peut passer une vie tout est possible pour qui antoine simon 32 il avait accepté       la quand c’est le vent qui il tente de déchiffrer,       dans polenta bientôt, aucune amarre on dit qu’agathe on a cru à dans le patriote du 16 mars       coude la communication est les grands d’un bout à et ces pour andré villers 1) « e ! malvais merci à la toile de ils sortent pour jacqueline moretti, de l’autre pour jean gautheronle cosmos immense est le théâtre et       object       pour les dessins de martine orsoni c’est un peu comme si, antoine simon 15 arbre épanoui au ciel toutefois je m’estimais Ç’avait été la cet article est paru dans le aucun hasard si se si elle est belle ? je  je signerai mon c’était une dernier vers aoi       qui ne faut-il pas vivre comme f le feu s’est       crabe- effleurer le ciel du bout des i.- avaler l’art par quand les eaux et les terres dernier vers aoi et nous n’avons rien pour michèle gazier 1 abu zayd me déplait. pas la poésie, à la       et  pour de onze sous les cercles       grappe fontelucco, 6 juillet 2000       reine     chambre       la       bien pour robert pour michèle gazier 1) et encore  dits certains soirs, quand je quel étonnant station 5 : comment À max charvolen et pour maxime godard 1 haute   six formes de la lentement, josué max charvolen, martin miguel passet li jurz, la noit est    nous j’écoute vos       voyage torna a sorrento ulisse torna       soleil madame chrysalide fileuse en cet anniversaire, ce qui au lecteur voici le premier percey priest lakesur les       sur       bonhe le nécessaire non c’est une sorte de tendresses ô mes envols le glacis de la mort antoine simon 12 la pureté de la survie. nul granz est li calz, si se l’évidence       le       "       retour l’éclair me dure, ses mains aussi étaient       ce le coeur du de pa(i)smeisuns en est venuz eurydice toujours nue à le pendu       je antoine simon 5 pour qui veut se faire une a supposer quece monde tienne "nice, nouvel éloge de la la prédication faite le 28 novembre, mise en ligne exacerbé d’air       nuage   3   

les dernier vers aoi au rayon des surgelés antoine simon 13   la baie des anges       juin je n’hésiterai dont les secrets… à quoi       &n       je me troisième essai et       le à propos des grands on cheval comment entrer dans une deuxième apparition de sables mes parolesvous f les marques de la mort sur   né le 7 1257 cleimet sa culpe, si   un vendredi exode, 16, 1-5 toute  au travers de toi je un titre : il infuse sa pour maguy giraud et les dernières madame, vous débusquez   marcel marché ou souk ou nice, le 8 octobre     à       aujour zacinto dove giacque il mio dans ce périlleux pour jean-marie simon et sa il aurait voulu être non... non... je vous assure, on préparait       cerisi       fourmi accorde ton désir à ta ma voix n’est plus que de proche en proche tous prenez vos casseroles et dentelle : il avait   iv    vers j’oublie souvent et  tous ces chardonnerets il est le jongleur de lui chaque jour est un appel, une  dans le livre, le l’art n’existe quelque chose de mes deux mains       st béatrice machet vient de nice, le 18 novembre 2004 marie-hélène toute trace fait sens. que franchement, pensait le chef, j’ai en réserve je déambule et suis dernier vers aoi       pass&e il arriva que antoine simon 19 le scribe ne retient       voyage temps de pierres dans la à cri et à viallat © le château de       s̵       su il faut laisser venir madame titrer "claude viallat, histoire de signes . 1.- les rêves de difficile alliage de abstraction voir figuration       enfant dernier vers aoi attendre. mot terrible. “le pinceau glisse sur halt sunt li pui e mult halt       que que d’heures       longte de tantes herbes el pre toujours les lettres : pour mes enfants laure et       sur sixième       je       six un temps hors du je t’ai admiré, de profondes glaouis si j’étais un bernadette griot vient de       object madame dans l’ombre des af : j’entends 1 au retour au moment       ( pour jean marie       l̵ une errance de l’art c’est la       la vous dites : "un       pav&ea thème principal : la force du corps, fragilité humaine.     double art jonction semble enfin dernier vers aoi 5) triptyque marocain     oued coulant       baie   saint paul trois cyclades, iii° 1. il se trouve que je suis       o religion de josué il dernier vers aoi       un des voix percent, racontent   ces sec erv vre ile       ruelle un jour, vous m’avez comme c’est carcassonne, le 06 depuis le 20 juillet, bribes (vois-tu, sancho, je suis       fourr& au programme des actions   que signifie la vie est ce bruissement au matin du et te voici humanité la route de la soie, à pied, si grant dol ai que ne     &nbs       bonheu       &agrav antoine simon 20  marcel migozzi vient de       d&eacu   nous sommes rien n’est plus ardu ki mult est las, il se dort on trouvera la video li emperere s’est dernier vers aoi macles et roulis photo 6 est-ce parce que, petit, on autre citation journée de dans les écroulements la brume. nuages le 2 juillet quando me ne so itu pe il existe deux saints portant et la peur, présente pour mireille et philippe des quatre archanges que se placer sous le signe de d’un côté       m̵ madame porte à       pourqu     faisant la quand nous rejoignons, en des quatre archanges que seins isabelle boizard 2005 je rêve aux gorges avec marc, nous avons       é f les feux m’ont avant propos la peinture est mieux valait découper       jardin  un livre écrit le soleil n’est pas       les able comme capable de donner vous êtes le lent tricotage du paysage       au carles respunt : seul dans la rue je ris la       sur antoine simon 22 de sorte que bientôt À la loupe, il observa tout en vérifiant et il fallait aller debout il n’est pire enfer que dans la caverne primordiale madame est une normalement, la rubrique       &agrav  improbable visage pendu     le cygne sur autre essai d’un je crie la rue mue douleur antoine simon 29 il y a tant de saints sur  dernières mises       allong au commencement était       devant   tout est toujours en guetter cette chose  référencem laure et pétrarque comme sous l’occupation   maille 1 :que jouer sur tous les tableaux vue à la villa tamaris       la       dans « h&eacu ...et poème pour la terre a souvent tremblé j’ai donc autre petite voix il souffle sur les collines       le "si elle est       marche       un n’ayant pas derniers sauvage et fuyant comme c’est la peur qui fait deux mille ans nous   si vous souhaitez des conserves ! je n’ai pas dit que le (ô fleur de courge... madame est une torche. elle si tu es étudiant en allons fouiller ce triangle j’ai donné, au mois iloec endreit remeint li os le proche et le lointain       cette       je me saluer d’abord les plus   pour olivier s’ouvre la je ne peins pas avec quoi, je sais, un monde se se reprendre. creuser son f j’ai voulu me pencher encore la couleur, mais cette   la production la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE > VOLUME 5


Tout en vérifiant l’installation, Josué revoit les situations, les gens, les spectacles présentés le long des années. Monte dans sa mémoire un vieux projet, né avec ce peintre qui avait troqué la toile pour des serpillères, les pinceaux pour des lessiveuses, qui rêvait de faire de la gravure avec un rouleau compresseur en guise de presse... Josué avait dit : “Pièce de théâtre dont l’action se déroule entièrement en coulisses"... Ajouté : “Ne serait donné à voir et à entendre aux spectateurs, que les spectateurs eux-mêmes.” Il sourit. "La première phrase d’un roman contient son programme d’écriture, dit-on... C’était ça ma première phrase... Et la danse aux gestes de vagues, il y a des années, dans la tournée interrompue. Il y avait ce personnage, Démodocos. Le poète. Dans l’Odyssée, il fait se lever de la salle la voix d’Ulysse. "Je suis cet Ulysse dont tu parles, dit Ulysse à Démodocos... Et je vais te raconter l’histoire d’Ulysse...". Démodocos... "Démo", on dirait “peuple”... Démodocos. Qui donne voix au peuple des Ulysses... Derrière le fond de scène, des échafaudages en aluminium brossé noir. Solides. Légers. Peu de prise au regard, à la lumière. Présente, aucunement masquée, la structure demeure discrète, neutre ou neutralisée : aussi peu signifiante que possible : fonctionnelle. Derrière le théatre, au dos des spectateurs, les Resplendissantes. On sent leur masse dans la nuit.. Face à eux, au delà de la structure, en contrebas, les ruines du temple d’Apollon. Plus bas, le site d’Athéna, la circulaire énigme du Tholos, tout près du trésor des Marseillais. Creusant encore, la mer des oliviers remonte la vallée du Pleistos, bornée par le Kirphis bleuissant dans l’air de la fin de journée...Depuis la structure du fond, les câbles d’acier bleu nuit fixés aux pylônes implantés tout autour de l’amphithéâtre. Sur les câbles, les éclairages, les micros, les enceintes acoustiques, les caméras. Tout en haut, l’équipe technique que Josué coordonne : preneurs de son et d’image, mixers, DJ, spécialistes des lumières. Ce soir le cercle s’élargira dans la nuit. Nous troublerons son faux silence. L’emplirons d’images et de lumières qui se mêleront dans la fausse noirceur au bavardage des étoiles, à la masse odorantes des forêts d’olivier... Il se tient là, pierre parmi les pierres, position zazen, laisse de sa bouche couler les mots comme sang clair, brise le temple de son cerveau, l’ensemence des échos accumulés. Lève les rêves Delphes lèvres de terre Ivre se dresse se livre dans l’or de sa voix Libre Pythie de sa bouche s’évade la voix de sa terre. Autres rêves. AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette