BRIBES EN LIGNE
j’ai relu daniel biga, grant est la plaigne e large non... non... je vous assure, agnus dei qui tollis peccata la mastication des deux ce travail vous est quelques autres   ces sec erv vre ile vue à la villa tamaris   le texte suivant a       une laure et pétrarque comme  la lancinante o tendresses ô mes deuxième apparition       " ço dist li reis : un trait gris sur la       pour me pure forme, belle muette, raphaël bruno mendonça (josué avait lentement pour andré j’ai longtemps 0 false 21 18 ce qui fascine chez dernier vers aoi       neige dans le train premier "l’art est-il j’ai perdu mon petites proses sur terre 10 vers la laisse ccxxxii arbre épanoui au ciel patrick joquel vient de tout est prêt en moi pour on peut croire que martine un homme dans la rue se prend dans les horizons de boue, de l’impossible       la pour martin mesdames, messieurs, veuillez   pour le prochain prenez vos casseroles et madame, vous débusquez       une a l’aube des apaches, torna a sorrento ulisse torna       fleure dernier vers aoi béatrice machet vient de    seule au       st   ciel !!!!       rampan f dans le sourd chatoiement       &n cliquetis obscène des       descen pour michèle gazier 1) pour marcel et…  dits de   je ne comprends plus le grand combat : depuis ce jour, le site allons fouiller ce triangle   l’oeuvre vit son       le a christiane     surgi pour philippe       &ccedi pour m.b. quand je me heurte la vie est dans la vie. se carles respunt : c’est seulement au pour le prochain basilic, (la tout en vérifiant À la loupe, il observa on préparait antoine simon 12 cet univers sans douze (se fait terre se dans les carnets traquer le ciel de ce pays est tout ce paysage que tu contemplais granz fut li colps, li dux en   un vendredi f les rêves de je ne peins pas avec quoi, très saintes litanies franchement, pensait le chef,       m̵ merci à la toile de de l’autre mais non, mais non, tu seins isabelle boizard 2005       la écrirecomme on se raphaËl bernard dejonghe... depuis       sur giovanni rubino dit tant pis pour eux.       la pie coupé en deux quand est-ce parce que, petit, on "ah ! mon doux pays, cinquième citationne ce pays que je dis est cet article est paru dans le dernier vers aoi comment entrer dans une  les éditions de frères et carissimo ulisse,torna a (josué avait une errance de marché ou souk ou livre grand format en trois il ne reste plus que le pour robert apaches : et voici maintenant quelques pour lee je rêve aux gorges la tentation du survol, à ne faut-il pas vivre comme certains prétendent    au balcon antoine simon 15 nous viendrons nous masser très malheureux... nu(e), comme son nom ensevelie de silence, antoine simon 5 dans le monde de cette       en un bernadette griot vient de "la musique, c’est le     "       au  hier, 17 au labyrinthe des pleursils je désire un ainsi alfred… vous dites : "un la réserve des bribes attendre. mot terrible. l’illusion d’une karles se dort cum hume quand nous rejoignons, en    tu sais ici. les oiseaux y ont fait marcel alocco a le proche et le lointain monde imaginal,     ton ce va et vient entre    courant dans le pain brisé son  au mois de mars, 1166 je sais, un monde se l’évidence au commencement était       parfoi       bonheu f tous les feux se sont il en est des noms comme du fin première dimanche 18 avril 2010 nous de la       il     tout autour nous serons toujours ces    de femme liseuse       l̵ le glacis de la mort le 2 juillet napolì napolì entr’els nen at ne pui ma voix n’est plus que le lent tricotage du paysage "le renard connaît immense est le théâtre et "ces deux là se dans l’innocence des le nécessaire non       il spectacle de josué dit macles et roulis photo 4 1 la confusion des    il       la pour julius baltazar 1 le pour jean marie avant dernier vers aoi       su       le     depuis l’existence n’est vous avez l’attente, le fruit tous ces charlatans qui able comme capable de donner fontelucco, 6 juillet 2000 le samedi 26 mars, à 15 titrer "claude viallat, pour andrée la poésie, à la il avait accepté       avant cette machine entre mes  si, du nouveau       apparu glaciation entre onze sous les cercles       neige bien sûrla c’est une sorte de "tu sais ce que c’est dans ma gorge       sur       sur ( ce texte a le franchissement des   encore une  née à antoine simon 23 si tu es étudiant en Ç’avait été la voici des œuvres qui, le le 23 février 1988, il je me souviens de       " un besoin de couper comme de c’est parfois un pays       " il souffle sur les collines  ce mois ci : sub     son Être tout entier la flamme jouer sur tous les tableaux   le 10 décembre pour jean gautheronle cosmos     nous dernier vers aoi pour gilbert les lettres ou les chiffres huit c’est encore à  dans le livre, le pour qui veut se faire une       aujour vedo la luna vedo le sept (forces cachées qui de pa(i)smeisuns en est venuz (À l’église les amants se sur la toile de renoir, les  hors du corps pas en 1958 ben ouvre à r.m.a toi le don des cris qui  zones gardées de si j’étais un coupé le sonà toi, mésange à juste un portrait. 1255 : la littérature de station 4 : judas  f le feu s’est madame déchirée madame est toute       bruyan   maille 1 :que  les trois ensembles après la lecture de  au travers de toi je autres litanies du saint nom antoine simon 10       m&eacu deux nouveauté, grande lune pourpre dont les ici, les choses les plus clers est li jurz et li qu’est-ce qui est en in the country nice, le 8 octobre dans les rêves de la     sur la pente       toutefois je m’estimais Éléments - le passé n’est dans ce périlleux dernier vers aoi cher bernard station 1 : judas ce qu’un paysage peut poème pour iloec endreit remeint li os dernier vers aoi       enfant abstraction voir figuration toujours les lettres :       va normalement, la rubrique avant propos la peinture est bribes en ligne a je ne saurais dire avec assez douce est la terre aux yeux la fraîcheur et la antoine simon 14 tout le problème mille fardeaux, mille premier vers aoi dernier la rencontre d’une bal kanique c’est il semble possible l’homme est et ces petit matin frais. je te dernier vers aoi carmelo arden quin est une le recueil de textes dix l’espace ouvert au la cité de la musique pas une année sans évoquer deuxième suite       au cinq madame aux yeux       ruelle madame des forêts de pour daniel farioli poussant “dans le dessin       sur etait-ce le souvenir pierre ciel granz est li calz, si se abu zayd me déplait. pas dans l’effilé de légendes de michel       &agrav 1254 : naissance de paien sunt morz, alquant en introduction à       arauca macles et roulis photo 6       jardin       soleil souvent je ne sais rien de   saint paul trois (en regardant un dessin de a ma mère, femme parmi j’arrivais dans les antoine simon 29       sous le soleil n’est pas inoubliables, les  référencem         or comme c’est maintenant il connaît le     au couchant  tu ne renonceras pas. li quens oger cuardise     oued coulant  dernier salut au ils s’étaient le 26 août 1887, depuis       au (vois-tu, sancho, je suis  les œuvres de à propos des grands ce n’est pas aux choses se placer sous le signe de nous lirons deux extraits de il est le jongleur de lui j’ai ajouté ce qui fait tableau : ce issent de mer, venent as       ton       deux mi viene in mentemi   tout est toujours en       juin       les       un la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ménaché, Michel

MICHEL MÉNACHÉ

<- Sous le sceau de la burqa | La baie des anges ->
Se mesurer aux fantômes
© Michel Ménaché
Ecrivain(s) : Ménaché
Clefs : poésie


 


Se mesurer


 aux fantômes


 


Sortir par


 la cheminée


pour déjouer


 les ombres


 


Laisser un peu


de cendre


 sur le tapis


pour solde de


 tout compte


 


Accorder


 au vent


la dernière


 danse…

Publication en ligne : 20 février 2012

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette