BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi les amants se cher bernard le 28 novembre, mise en ligne       " de soie les draps, de soie la pureté de la survie. nul deuxième apparition       assis entr’els nen at ne pui a la femme au   jn 2,1-12 :       un  la toile couvre les a christiane lentement, josué pierre ciel pour martine, coline et laure toulon, samedi 9 1. il se trouve que je suis       le vous avez       droite la galerie chave qui ce qui aide à pénétrer le on croit souvent que le but si elle est belle ? je avec marc, nous avons       pour       grappe troisième essai madame porte à       sur apaches :       apparu       le dernier vers s’il etudiant à antoine simon 10 sixième f le feu s’est macles et roulis photo 3 madame est une       les grant est la plaigne e large l’appel tonitruant du préparation des d’ eurydice ou bien de cet article est paru dans le       dans de tantes herbes el pre mille fardeaux, mille le bulletin de "bribes dernier vers aoi il en est des meurtrières.   adagio   je       je il était question non clquez sur quelque temps plus tard, de    regardant ce texte m’a été       chaque quatrième essai de       l̵  tu ne renonceras pas.       fleure dernier vers aoi       le max charvolen, martin miguel que reste-t-il de la       ( vos estes proz e vostre faisant dialoguer       la À la loupe, il observa carles respunt : huit c’est encore à si, il y a longtemps, les madame dans l’ombre des quai des chargeurs de macles et roulis photo 4 agnus dei qui tollis peccata       pourqu bribes en ligne a on préparait       la 5) triptyque marocain ce monde est semé  si, du nouveau 1- c’est dans af : j’entends ici. les oiseaux y ont fait la deuxième édition du si j’avais de son       les g. duchêne, écriture le me la fraîcheur et la dimanche 18 avril 2010 nous l’art n’existe noble folie de josué, quand les eaux et les terres béatrice machet vient de le 23 février 1988, il nous serons toujours ces       sabots giovanni rubino dit il pleut. j’ai vu la mise en ligne d’un encore la couleur, mais cette    au balcon c’est seulement au  il y a le la brume. nuages une errance de la mort, l’ultime port, vertige. une distance a toi le don des cris qui       montag les parents, l’ultime au matin du     son il tente de déchiffrer, et je vois dans vos       neige le coeur du       enfant sous l’occupation portrait. 1255 : autre petite voix       " le texte qui suit est, bien halt sunt li pui e mult halt dernier vers aoi       apr&eg raphaël il y a dans ce pays des voies 0 false 21 18 il n’est pire enfer que a ma mère, femme parmi ils sortent     les fleurs du       arauca station 3 encore il parle     oued coulant antoine simon 19       la antoine simon 3 pour michèle aueret diaphane est le mot (ou       l̵ antoine simon 27 jamais je n’aurais se reprendre. creuser son antoine simon 31 chaque automne les "pour tes r.m.a toi le don des cris qui f toutes mes mon cher pétrarque, lorsque martine orsoni       jardin       &agrav   ces notes    en bernard dejonghe... depuis le 2 juillet madame, vous débusquez       ...mai       é  pour jean le si tu es étudiant en marché ou souk ou antoine simon 25 le lent tricotage du paysage       deux       en issent de mer, venent as antoine simon 2 f les marques de la mort sur ils s’étaient le soleil n’est pas mi viene in mentemi       entre madame, c’est notre un nouvel espace est ouvert       aujour j’ai en réserve polenta 1) la plupart de ces  jésus journée de le pendu ce qui fascine chez       vu quand vous serez tout i.- avaler l’art par attendre. mot terrible. a dix sept ans, je ne savais   se antoine simon 26  les œuvres de premier essai c’est       force il en est des noms comme du antoine simon 21         &n c’est un peu comme si, j’aime chez pierre madame, on ne la voit jamais l’ami michel dernier vers aoi       deux toutes ces pages de nos epuisement de la salle, (vois-tu, sancho, je suis       l̵ madame est la reine des on peut croire que martine nice, le 18 novembre 2004 les textes mis en ligne       rampan j’ai parlé ainsi fut pétrarque dans je t’enlace gargouille encore une citation“tu antoine simon 23 effleurer le ciel du bout des  le livre, avec viallat © le château de     double    tu sais c’est la distance entre ce jour là, je pouvais       au il arriva que       la mais jamais on ne mouans sartoux. traverse de       le normalement, la rubrique       il pour maguy giraud et   tout est toujours en c’est ici, me   j’ai souvent légendes de michel temps où les coeurs merci au printemps des     " première martin miguel art et je désire un  le "musée moisissures mousses lichens       magnol "ah ! mon doux pays,       avant À perte de vue, la houle des réponse de michel ki mult est las, il se dort dans le monde de cette       que la fonction, " je suis un écorché vif. li quens oger cuardise jouer sur tous les tableaux il faut aller voir pour philippe       la macles et roulis photo pour mireille et philippe       et le lent déferlement       au prenez vos casseroles et nouvelles mises en errer est notre lot, madame, de la "nice, nouvel éloge de la napolì napolì la mort d’un oiseau.     l’é assise par accroc au bord de le 26 août 1887, depuis antoine simon 11       pass&e l’éclair me dure, la bouche pure souffrance si grant dol ai que ne 1257 cleimet sa culpe, si quel ennui, mortel pour       deux       qui dernier vers aoi pour marcel dernier vers aoi       pav&ea antoine simon 16 v.- les amicales aventures du   3   

les   je n’ai jamais je ne peins pas avec quoi,       soleil dans les carnets tu le sais bien. luc ne la poésie, à la en cet anniversaire, ce qui d’un côté « pouvez-vous elle disposait d’une le corps encaisse comme il       fourr& ce qui importe pour soudain un blanc fauche le À max charvolen et martin pour pierre theunissen la les cuivres de la symphonie c’est la chair pourtant tendresse du mondesi peu de rare moment de bonheur, à la mémoire de exacerbé d’air la liberté de l’être violette cachéeton toutes sortes de papiers, sur travail de tissage, dans "moi, esclave" a bruno mendonça et tout avait c’est une sorte de station 7 : as-tu vu judas se madame a des odeurs sauvages quelque chose je rêve aux gorges le coquillage contre À max charvolen et les durand : une le galop du poème me rêves de josué, nice, le 30 juin 2000 antoine simon 5       parfoi   (dans le pour anne slacik ecrire est pour yves et pierre poher et dans l’innocence des       sur       je dernier vers aoi paien sunt morz, alquant la vie est ce bruissement a claude b.   comme se placer sous le signe de sept (forces cachées qui dernier vers aoi 1) notre-dame au mur violet ce pays que je dis est nice, le 8 octobre pas même il y a tant de saints sur je déambule et suis   le 10 décembre  martin miguel vient       et tu que d’heures le temps passe dans la pour nicolas lavarenne ma temps de bitume en fusion sur  “comment nécrologie au commencement était  marcel migozzi vient de       il souffle sur les collines dernier vers aoi c’est extrêmement  un livre écrit mais non, mais non, tu dernier vers aoi       fourmi antoine simon 32 sables mes parolesvous  on peut passer une vie deux ce travail vous est suite de ce va et vient entre josué avait un rythme  au travers de toi je introibo ad altare    nous la parol

Accueil > Autres textes

RAPHAEL MONTICELLI

| SUB IDEM TEMPUS ->
MANDELA


  Le 10 décembre 2013, j’ai présenté de Mer intérieure à la Maison de la poésie de Grasse, dans le cadre de la manifestation Les poètes n’hibernent pas


 J’ai terminé cette lecture par un texte hors recueil, en hommage à Nelson Mandela... 

 


 


amant


amant de la


amant de la


vie amant


de la


joie de la


liberté


amant


amant de la


paix


 


Mandela


Mandela


tu es là


tu es


tu es



Mandela


 


Oh que


songeais


tu


que pensais


tu


que te


disais-tu


dans l’ombre


dans


non l’oubli


mais


l’écart


de tous


nous


la douceur


de notre


fraternité


toi


le cœur


de


nous tous


Mandela


Mandela


Amant de la


joie


au cœur de la


peine


de la


vie


au cœur de la


mort


comment


comment


vivais tu


force


force


force


de la


vie


 


Mandela


Mandela


Mandela


Ah


c’est tu


ton nom


qui roule


qui roule


qui roule


oh


ton nom


qui sauve


qui sauve


qui sauve


ah


 


Amant de la


liberté


que songeais tu


que


comment


tenais


tu


dis


toi le


cœur de la


vie


clos au cœur


de la


mort


 


Père


père noir


de mon cerveau


Mandela


Mandela


Mandela


Frère de mon cœur


frère


frère


frère


frère


 


Amant de la


vérité père


de mes pensées


Mandela


Mandela


Mandela


Ah


Frère selon mon cœur


 


Amant de la


Liberté père


de mes idées


Mandela


Mandela


Mandela


Oh


Frère selon mon


âme


 


Amant de la


Paix père de mon


cerveau


Mandela


frère


Toi


ta


lutte


notre


lutte


tu nous survis


Dulcie


Dulcie


Au doux nom de


septembre


tu


survis


tu


ma douleur


Dulcie


aux senteurs


de


fruits


 


Amant de la


liberté


Mandela


Mandela


Mandela


père de


nos luttes


toi


frère


de nos espoirs


 


Mandela


Mandela


Mandela


Mandela


nom martelé


sur la course


de mes frères


manifestants


 


 


Amant de la


vie


frère de mon


cœur


père de mon


cerveau


amant de mes


amours


Dulcie


Ma voix


incertaine


au seuil de toi


hésite


se suspend


te cherche


te cherche


te trouve


et te trouvant


se trouve


Amant


au cœur


fraternel


du monde


 


 


 

Publication en ligne : 12 décembre 2013

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette