BRIBES EN LIGNE
la gaucherie à vivre,   maille 1 :que       vu huit c’est encore à nice, le 30 juin 2000 pour       d&eacu ainsi fut pétrarque dans "pour tes la mastication des vos estes proz e vostre grande lune pourpre dont les     faisant la juste un la terre nous dernier vers aoi  hors du corps pas le soleil n’est pas de soie les draps, de soie  c’était       l̵ mougins. décembre et  riche de mes antoine simon 5 station 3 encore il parle la cité de la musique pour philippe pour mes enfants laure et quand c’est le vent qui la lecture de sainte après la lecture de ensevelie de silence, c’est le grand     longtemps sur       maquis dans le monde de cette siglent a fort e nagent e       vaches j’ai donc       le je désire un       (    nous       cerisi dernier vers doel i avrat, c’est un peu comme si, antoine simon 13       la quai des chargeurs de (josué avait lentement c’est pour moi le premier le numéro exceptionnel de "nice, nouvel éloge de la spectacle de josué dit j’arrivais dans les antoine simon 19 bientôt, aucune amarre le lent tricotage du paysage   la production et que dire de la grâce madame a des odeurs sauvages des voiles de longs cheveux       deux    7 artistes et 1 pour andré villers 1) langues de plomba la avez-vous vu j’ai parlé coupé en deux quand   ciel !!!! la force du corps,     sur la pente etudiant à   anatomie du m et et il fallait aller debout madame des forêts de antoine simon 27       m̵ encore la couleur, mais cette me       voyage passet li jurz, la noit est (À l’église polenta je n’hésiterai quando me ne so itu pe "si elle est     au couchant heureuse ruine, pensait       &agrav j’écoute vos tendresse du mondesi peu de c’est la distance entre "ces deux là se   le texte suivant a pour mireille et philippe dans la caverne primordiale  marcel migozzi vient de prenez vos casseroles et samuelchapitre 16, versets 1       allong paroles de chamantu je découvre avant toi il est le jongleur de lui mouans sartoux. traverse de       voyage l’art n’existe (elle entretenait quatrième essai de traquer       nuage jusqu’à il y a attention beau aucun hasard si se a propos d’une       reine nouvelles mises en   que signifie histoire de signes . le passé n’est dernier vers aoi l’existence n’est rare moment de bonheur, juste un mot pour annoncer il en est des noms comme du allons fouiller ce triangle       apr&eg de pa(i)smeisuns en est venuz la poésie, à la 0 false 21 18 1 au retour au moment les plus terribles       su j’ai travaillé "tu sais ce que c’est le scribe ne retient    seule au le vieux qui       la quelque chose il y a dans ce pays des voies       dans où l’on revient Éléments - si j’avais de son elle réalise des       le       midi       le ciel est clair au travers pour jean-louis cantin 1.-       l̵ station 7 : as-tu vu judas se al matin, quant primes pert passet li jurz, si turnet a antoine simon 29 f les feux m’ont ce qu’un paysage peut du fond des cours et des pour alain borer le 26 un jour nous avons fin première dernier vers aoi ne faut-il pas vivre comme     depuis si, il y a longtemps, les f le feu m’a descendre à pigalle, se marcel alocco a macles et roulis photo 3 comme c’est pour michèle gazier 1) depuis le 20 juillet, bribes l’impression la plus l’impossible  le "musée gardien de phare à vie, au  “comment bribes en ligne a pour pierre theunissen la et te voici humanité  les trois ensembles je suis celle qui trompe     de rigoles en sept (forces cachées qui       le rimbaud a donc   nous viendrons nous masser f le feu est venu,ardeur des quel ennui, mortel pour   pour olivier À perte de vue, la houle des fontelucco, 6 juillet 2000 cet univers sans       les   encore une mise en ligne d’un vue à la villa tamaris       tourne quelques autres ce jour là, je pouvais  la toile couvre les 1.- les rêves de f j’ai voulu me pencher sous la pression des ainsi va le travail de qui la liberté s’imprime à bel équilibre et sa les oiseaux s’ouvrent dernier vers aoi pour max charvolen 1) je serai toujours attentif à 1257 cleimet sa culpe, si première     cet arbre que a la femme au je dors d’un sommeil de a l’aube des apaches, normalement, la rubrique la vie humble chez les       dans     nous au seuil de l’atelier dans ce périlleux a grant dulur tendrai puis macles et roulis photo 1       sur pure forme, belle muette,       embarq est-ce parce que, petit, on l’évidence les premières c’est ici, me onzième       je me   3   

les vedo la luna vedo le       un et nous n’avons rien antoine simon 28   nous sommes dimanche 18 avril 2010 nous       montag je n’ai pas dit que le fragilité humaine. le recueil de textes journée de il n’est pire enfer que mon travail est une   en grec, morías giovanni rubino dit dix l’espace ouvert au       " bal kanique c’est la musique est le parfum de f les marques de la mort sur « voici il en est des meurtrières. l’art c’est la 0 false 21 18 antoine simon 2 difficile alliage de dernier vers aoi le travail de bernard antoine simon 10 sixième       &agrav       au il faut aller voir       le des quatre archanges que merci au printemps des la bouche pleine de bulles les lettres ou les chiffres ce jour-là il lui a toi le don des cris qui       vu       longte tu le sais bien. luc ne le coquillage contre dernier vers aoi   pour helmut antoine simon 7 on croit souvent que le but et si tu dois apprendre à       marche nous avons affaire à de ce pays que je dis est   un un soir à paris au tout le problème       &n villa arson, nice, du 17 pour andrée       il douze (se fait terre se six de l’espace urbain, À max charvolen et martin  il y a le       &n dernier vers aoi pas de pluie pour venir       entre rm : nous sommes en     hélas, très saintes litanies karles se dort cum hume non, björg,  pour le dernier jour la danse de       sur le dans l’effilé de (ma gorge est une sors de mon territoire. fais dans le respect du cahier des granz est li calz, si se introibo ad altare il ne reste plus que le trois tentatives desesperees jamais je n’aurais antoine simon 22       longte chaises, tables, verres, dernier vers aoi petit matin frais. je te     chant de derniers vers sun destre rien n’est plus ardu il n’était qu’un en 1958 ben ouvre à cinquième citationne (en regardant un dessin de tout en travaillant sur les able comme capable de donner       la "mais qui lit encore le régine robin, À max charvolen et ecrire sur   six formes de la branches lianes ronces     oued coulant on cheval aux barrières des octrois en ceste tere ad estet ja       b&acir dernier vers aoi madame dans l’ombre des légendes de michel deuxième essai le un jour, vous m’avez c’est seulement au    au balcon l’homme est     dans la ruela les cuivres de la symphonie toute une faune timide veille toujours les lettres : pour julius baltazar 1 le ço dist li reis : glaciation entre       va  “s’ouvre ajout de fichiers sons dans       une les enseignants : merle noir  pour cinquième essai tout       ( tout est possible pour qui  un livre écrit merci à marc alpozzo le temps passe dans la troisième essai et écoute, josué, 1 la confusion des À peine jetés dans le       soleil "et bien, voilà..." dit se reprendre. creuser son vous deux, c’est joie et elle ose à peine       pav&ea sous l’occupation dernier vers aoi “le pinceau glisse sur saluer d’abord les plus       le exacerbé d’air noble folie de josué, la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE > VOLUME 5
<- CXXXVIII | CXL ->
CXXXIX

Première publication : 17 décembre 2008

Clefs : Josué , Ulysse , citations , mort


Intendo... Intendo ! Carthage, fille de Tyr, tu regardes de loin l’Italie et les bouches du Tibre. Intendo chiamare li fedeli d’amore per quelle parole di Geremia Profeta che dicono “O uos omnes qui transitis per uiam, attendite et uidete si est dolor sicut dolor meus” Le souvenir de Didon sur son bucher brûlant. Quel feu ? O voi che per la via d’amore passate, attendete e guardate s’elli è dolore alcun quant’il mio grave ; e prego sol ch’audir mi sofferiate, e poi imaginate, s’io son d’ogni tormento ostale o chiave. Quel feu ? Deux lieux prennent le nom de “El Hamma” de part et d’autre du Chott el Djerid, désert de sel et de mirages. O vous qui passez par le chemin, regardez et voyez s’il est une douleur pareille à la douleur dont Yavhé m’a frappé au jour de sa brûlante colère. Iris l’a déliée de son corps. Serai-je ainsi toujours poursuivi par l’image des doubles ? La grande mosquée, les chants et les textes. Et depuis son absence emplit l’air de Carthage. Ne più mai toccherò le sacre sponde ne mai più sacre sponde ove il mio corpo fanciulletto giacque. De tes cheveux aux ongles de tes orteils femme, c’est aussi la danse frêle des yeux noirs. Les murailles de Sfax, les portes de Sfax, les ruelles de Sfax... tout est à lire. De tes ongles à la pointe de tes seins, Femme, c’est toujours ces mêmes regards. Mosquée de Sidi Uqba. Deux fois millénaire présence de mon peuple (dit Dieu). Et Virgile le Romain… La brûlante de part et d’autre du désert ne se distingue que par le nom. Minaret à trois étages... Au dessous du niveau de la mer, de Tozeur à Djerid c’est la malédiction du sel. Elle est de Djerba d’un côté, et du Palmier de l’autre.. Lotophages, qui, pour nourriture ont des fleurs. J’ai vu un poivrier, arbre aux petites feuilles vert timide, découpant des rameaux pendants. (Puis le souk ouvert, fermé, odeurs, mouvements, plaisirs du commerce ; lieu où peuvent dialoguer Ulysse et Josué.) La complainte du sort, les revers de la fortune aussi changeante que la lune. La palmeraie a ses jardins, à trois étages. La mosaïque est bien à l’image du peuple. Je dis : “Chronographie” : m’inscrire de façon plus lucide dans le même type de relation du temps et d’occupation de l’espace physique d’écriture, parvenir à plus de souplesse dans le tressage des textes, élargir les rapports entre dedans et dehors, ici et ailleurs, art et vie quotidienne. Je marche et chaque chêne m’est connu. Naples, Nàpoli, le souvenir de Neapolis, c’est le mot. Tu es Fortune tout comme la lune tantôt tu enfles tantôt tu décrois instable lune instable sort pleurez avec moi qui suis déjà mort. AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette