BRIBES EN LIGNE
un nouvel espace est ouvert petites proses sur terre villa arson, nice, du 17       sur deuxième apparition madame a des odeurs sauvages clere est la noit e la  ce qui importe pour si, il y a longtemps, les premier vers aoi dernier pour qui veut se faire une f les rêves de quai des chargeurs de   d’un coté,       sur poussées par les vagues glaciation entre on préparait très saintes litanies l’art n’existe il aurait voulu être       "  pour le dernier jour coupé en deux quand de prime abord, il etudiant à mes pensées restent   adagio   je présentation du il souffle sur les collines pour robert    courant li emperere par sa grant des voix percent, racontent toulon, samedi 9       d&eacu À max charvolen et martin l’heure de la dernier vers aoi sous l’occupation « voici le numéro exceptionnel de  hors du corps pas       glouss       pourqu libre de lever la tête       je   six formes de la   un antoine simon 31 pour martin       reine nécrologie antoine simon 29 a ma mère, femme parmi chercher une sorte de       longte au programme des actions il pleut. j’ai vu la et si tu dois apprendre à  la lancinante avant dernier vers aoi (ma gorge est une paien sunt morz, alquant morz est rollant, deus en ad al matin, quant primes pert attendre. mot terrible.       grimpa 1254 : naissance de a christiane coupé le sonà la brume. nuages À perte de vue, la houle des marcel alocco a antoine simon 33 cyclades, iii° macles et roulis photo 7 elle ose à peine       la pie des voiles de longs cheveux       longte avez-vous vu quelques autres les routes de ce pays sont cette machine entre mes les dessins de martine orsoni   né le 7 et que vous dire des une il faut dire les  dernier salut au "je me tais. pour taire. bribes en ligne a       " non... non... je vous assure, madame est la reine des dans l’effilé de antoine simon 3 c’est la distance entre       vu  dans le livre, le l’art c’est la       rampan       la i mes doigts se sont ouverts deux mille ans nous madame aux rumeurs pour andré villers 1)       ruelle   un vendredi     oued coulant quatrième essai rares j’ai perdu mon       sur       deux lu le choeur des femmes de     nous exode, 16, 1-5 toute mult est vassal carles de    si tout au long m1       macao grise l’illusion d’une chaque jour est un appel, une autre citation décembre 2001. dernier vers aoi "ah ! mon doux pays,   saint paul trois l’erbe del camp, ki la réserve des bribes toutes sortes de papiers, sur       au       l̵ dernier vers aoi on a cru à dernier vers aoi d’abord l’échange des "mais qui lit encore le un titre : il infuse sa       la antoine simon 25 vertige. une distance ….omme virginia par la       su les oiseaux s’ouvrent tout est possible pour qui       dans lorsqu’on connaît une       au il tente de déchiffrer,       pav&ea     rien dans les horizons de boue, de le samedi 26 mars, à 15 apaches : comme une suite de outre la poursuite de la mise temps où les coeurs travail de tissage, dans pour andré patrick joquel vient de       &       grappe autre essai d’un un tunnel sans fin et, à juste un mot pour annoncer antoine simon 17 derniers vers sun destre les amants se trois (mon souffle au matin le recueil de textes merci à marc alpozzo  epître aux       " siglent a fort e nagent e 1.- les rêves de j’ai parlé   voici donc la       tourne du bibelot au babilencore une seins isabelle boizard 2005 (de)lecta lucta         l̵ quelque chose il ne s’agit pas de bien sûrla les parents, l’ultime la bouche pleine de bulles pierre ciel dans un coin de nice, j’ai changé le le passé n’est       la       l̵ bribes en ligne a       object       que   est-ce que la fraîcheur et la     de rigoles en dans les carnets tandis que dans la grande ouverture de l’espace "pour tes j’ai donné, au mois de toutes les       maquis les plus vieilles descendre à pigalle, se la fonction, ainsi va le travail de qui diaphane est le « amis rollant, de       journ& un soir à paris au   3   

les s’ouvre la de proche en proche tous       fourr& il faut aller voir rossignolet tu la       fleur "et bien, voilà..." dit antoine simon 26 antoine simon 28  si, du nouveau reprise du site avec la et nous n’avons rien       au la cité de la musique le corps encaisse comme il       la antoine simon 14 ouverture d’une abstraction voir figuration ...et poème pour deuxième apparition de       la     le cygne sur 1. il se trouve que je suis et c’était dans je crie la rue mue douleur si j’étais un dernier vers aoi un jour, vous m’avez       voyage pour michèle gazier 1     sur la pente   ces notes  l’écriture normal 0 21 false fal juste un n’ayant pas pour yves et pierre poher et derniers    tu sais mult ben i fierent franceis e nouvelles mises en difficile alliage de mille fardeaux, mille fragilité humaine.   maille 1 :que antoine simon 5 j’ai longtemps pour mon épouse nicole       pass&e si elle est belle ? je il n’y a pas de plus à la mémoire de lancinant ô lancinant macles et roulis photo       &n la galerie chave qui dernier vers aoi quatrième essai de   au milieu de       jardin la liberté de l’être une errance de exacerbé d’air   dits de antoine simon 20 la pureté de la survie. nul       dans edmond, sa grande     tout autour passet li jurz, si turnet a aux george(s) (s est la chaque automne les c’est seulement au "la musique, c’est le o tendresses ô mes c’est pour moi le premier le 23 février 1988, il       voyage  “la signification l’appel tonitruant du il existe au moins deux       reine si grant dol ai que ne deux nouveauté, à suite du blasphème de pour marcel quand nous rejoignons, en madame dans l’ombre des archipel shopping, la faisant dialoguer tous ces charlatans qui       en un dernier vers aoi quando me ne so itu pe       fourr& a toi le don des cris qui dernier vers aoi titrer "claude viallat, depuis ce jour, le site       je me       bonhe a supposer quece monde tienne       il antoine simon 24 pour gilbert des quatre archanges que la mort d’un oiseau.       pass&e vous n’avez thème principal : en 1958 ben ouvre à le lent tricotage du paysage carmelo arden quin est une beaucoup de merveilles pour andrée me c’est vrai deux ce travail vous est ce texte m’a été et si au premier jour il quant carles oït la la musique est le parfum de station 7 : as-tu vu judas se       la pour jean marie  de la trajectoire de ce percey priest lakesur les       "       voyage dentelle : il avait les textes mis en ligne le travail de bernard il faut laisser venir madame temps de pierres dernier vers aoi prenez vos casseroles et ce qui fascine chez le nécessaire non   le 10 décembre       magnol pour ma max charvolen, martin miguel au commencement était cet univers sans les petites fleurs des références : xavier mougins. décembre dimanche 18 avril 2010 nous mise en ligne d’un la route de la soie, à pied, ce n’est pas aux choses       deux a dix sept ans, je ne savais légendes de michel quelque temps plus tard, de la légende fleurie est mais non, mais non, tu il était question non dernier vers aoi un verre de vin pour tacher       midi       allong jouer sur tous les tableaux       coude dans ce pays ma mère station 4 : judas  je serai toujours attentif à granz est li calz, si se       mouett       sur autres litanies du saint nom pour m.b. quand je me heurte madame est une       " antoine simon 21 maintenant il connaît le ce 28 février 2002. la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > ORPHEE (etc.)

ORPHEE

| 2 ->
1
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

Eurydice toujours
nue à l’aube du chant
si pâle entre les draps frais
à peine allumée

dans l’ œil d’Aristée
que la course brouille l’image
la mort frappe au talon
Eurydice s’effondre dissoute

sans Orphée le foudroyé
le veuf l’inconsolé
d’être celui qui reste

traînant son ombre
dans l’aube grise
avant le chant

Publication en ligne : 13 novembre 2014

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette