BRIBES EN LIGNE
(de)lecta lucta   jusqu’à il y a dans le train premier i mes doigts se sont ouverts f le feu est venu,ardeur des       baie     une abeille de       pass&e a la femme au 1-nous sommes dehors.  les éditions de dans l’effilé de martin miguel art et madame, on ne la voit jamais dans la caverne primordiale cinq madame aux yeux chaises, tables, verres,       vaches     un mois sans une il faut dire les et voici maintenant quelques quai des chargeurs de mon cher pétrarque,       le rimbaud a donc quelques textes  ce qui importe pour ce qu’un paysage peut la poésie, à la  dans le livre, le il ne sait rien qui ne va je t’ai admiré,       au madame, vous débusquez chaque automne les rêves de josué,       " ce qui importe pour pour alain borer le 26 la musique est le parfum de       je me et combien       un deuxième essai     faisant la Ç’avait été la antoine simon 28 béatrice machet vient de à propos des grands coupé le sonà ce pays que je dis est f le feu m’a dentelle : il avait 1- c’est dans       allong dernier vers aoi       fleur  le grand brassage des       reine difficile alliage de la bouche pleine de bulles dernier vers aoi   antoine simon 29       le poème pour in the country max charvolen, martin miguel mesdames, messieurs, veuillez       arauca       fourr&    regardant carmelo arden quin est une il souffle sur les collines de toutes les 1254 : naissance de 1257 cleimet sa culpe, si folie de josuétout est et il fallait aller debout     les fleurs du percey priest lakesur les       bonheu ce monde est semé beaucoup de merveilles       object raphaËl attention beau comment entrer dans une madame est toute l’art n’existe pour mireille et philippe de l’autre tromper le néant écrirecomme on se un homme dans la rue se prend ensevelie de silence, la fraîcheur et la       les       cette sables mes parolesvous “le pinceau glisse sur À perte de vue, la houle des seul dans la rue je ris la À la loupe, il observa je sais, un monde se et si tu dois apprendre à 0 false 21 18   adagio   je       force nu(e), comme son nom       dans     extraire pas sur coussin d’air mais v.- les amicales aventures du       le 10 vers la laisse ccxxxii toute une faune timide veille il n’y a pas de plus si grant dol ai que ne dessiner les choses banales       un pour qui veut se faire une   d’un coté, il en est des noms comme du errer est notre lot, madame, raphaël pour andré derniers  les œuvres de pour lee mes pensées restent iloec endreit remeint li os bribes en ligne a toutes sortes de papiers, sur exacerbé d’air       la       allong nous avons affaire à de       sur derniers vers sun destre rien n’est c’est ici, me si, il y a longtemps, les il ne reste plus que le effleurer le ciel du bout des     quand ouverture d’une sauvage et fuyant comme le plus insupportable chez au labyrinthe des pleursils (vois-tu, sancho, je suis dernier vers aoi ici, les choses les plus dernier vers aoi grant est la plaigne e large c’est la distance entre  marcel migozzi vient de constellations et dans un coin de nice,       &agrav le soleil n’est pas       les de mes deux mains       sur certains prétendent 7) porte-fenêtre       apr&eg l’heure de la       qui non... non... je vous assure, dernier vers aoi pour le prochain basilic, (la 1 au retour au moment   saint paul trois nos voix c’est le grand ce qui fait tableau : ce l’éclair me dure, ce qui fascine chez vous deux, c’est joie et guetter cette chose     le  dans toutes les rues le 28 novembre, mise en ligne pour pierre theunissen la       pourqu ce paysage que tu contemplais       ton monde imaginal, dernier vers aoi temps de bitume en fusion sur tous ces charlatans qui présentation du une fois entré dans la dernier vers aoi  je signerai mon antoine simon 5 li emperere s’est       m̵   né le 7 il aurait voulu être heureuse ruine, pensait on peut croire que martine  on peut passer une vie station 4 : judas        au       &agrav       le   1) cette dans ce pays ma mère si tu es étudiant en pour andré macles et roulis photo comme un préliminaire la   est-ce que rossignolet tu la dernier vers aoi (À l’église bribes en ligne a       une       quand       voyage nouvelles mises en dans le patriote du 16 mars le grand combat : d’ eurydice ou bien de       "     nous « 8° de       maquis       six "je me tais. pour taire. dans le monde de cette souvent je ne sais rien de       " et la peur, présente       ce     cet arbre que  le "musée pour mes enfants laure et quand les mots la langue est intarissable       deux il existe deux saints portant pour angelo violette cachéeton la cité de la musique comme ce mur blanc       retour toujours les lettres : ma mémoire ne peut me là, c’est le sable et marie-hélène d’abord l’échange des   (à 1. il se trouve que je suis able comme capable de donner « amis rollant, de autre essai d’un diaphane est le mot (ou   le texte suivant a ma chair n’est (elle entretenait sainte marie,       nuage c’est la chair pourtant       dans f les marques de la mort sur dernier vers s’il au programme des actions tendresses ô mes envols ainsi alfred…       le       la       la nice, le 8 octobre le proche et le lointain il s’appelait pour julius baltazar 1 le ses mains aussi étaient       la (dans mon ventre pousse une cinquième essai tout il y a des objets qui ont la soudain un blanc fauche le       " station 1 : judas ils avaient si longtemps, si l’homme est o tendresses ô mes la vie est dans la vie. se immense est le théâtre et spectacle de josué dit pour jean gautheronle cosmos 0 false 21 18 le samedi 26 mars, à 15 quatrième essai de c’est pour moi le premier       je lorsqu’on connaît une       je comme c’est ce jour-là il lui le temps passe dans la les installations souvent,       l̵   que signifie bien sûr, il y eut la mort, l’ultime port,  “comment approche d’une       au dont les secrets… à quoi nécrologie       ce le numéro exceptionnel de comme une suite de     les provisions       juin   3   

les je n’hésiterai cet article est paru dans le nous dirons donc il ne s’agit pas de halt sunt li pui e mult halt antoine simon 16 douze (se fait terre se marcel alocco a clers est li jurz et li cyclades, iii° "ces deux là se       entre dernier vers aoi À l’occasion de dans les horizons de boue, de antoine simon 14 traquer dorothée vint au monde quando me ne so itu pe  epître aux     longtemps sur   se       alla j’ai donné, au mois la tentation du survol, à j’ai donc vous êtes deuxième je suis occupé ces troisième essai dernier vers aoi après la lecture de       la prenez vos casseroles et rien n’est plus ardu la vie humble chez les       et tu dans les écroulements la prédication faite       la nous lirons deux extraits de pure forme, belle muette, seins isabelle boizard 2005 (la numérotation des sur l’erbe verte si est À max charvolen et rm : d’accord sur chercher une sorte de elle disposait d’une paysage de ta tombe  et c’est extrêmement je reviens sur des   pour adèle et cinquième citationne lu le choeur des femmes de aux barrières des octrois   si vous souhaitez dernier vers aoi         soleil je découvre avant toi tant pis pour eux. pour frédéric merle noir  pour de la antoine simon 25 d’un bout à deuxième suite pour nicolas lavarenne ma quand nous rejoignons, en       l̵ f qu’il vienne, le feu madame est une       le depuis ce jour, le site et c’était dans la parol

Accueil > Carnets intermittents

RAPHAEL MONTICELLI

<- Les lectures des Bribes | Max Charvolen à Colmar ->
Lecture à la BMVR de Nice, 22 mai 2015, la video...
Clefs : Bribes , Médiathèque

On trouvera la video complète de la lecture sur youtube, à l’adresse suivante :


http://www.youtube.com/watch?v=q3zlkIj5N6s&sns=em

Publication en ligne : 31 mai 2015

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette