BRIBES EN LIGNE
elle disposait d’une pour martine, coline et laure    il       longte c’est le grand    nous deux ajouts ces derniers       la ce qui fascine chez il ne sait rien qui ne va lentement, josué  si, du nouveau le tissu d’acier       dans toutes sortes de papiers, sur alocco en patchworck © elle ose à peine il avait accepté le coquillage contre au labyrinthe des pleursils et je vois dans vos tous ces charlatans qui et  riche de mes mougins. décembre       dans grant est la plaigne e large station 7 : as-tu vu judas se la bouche pure souffrance suite de carles respunt : bernard dejonghe... depuis   un carcassonne, le 06 ensevelie de silence,       bonheu   pour olivier sculpter l’air : samuelchapitre 16, versets 1 les textes mis en ligne       montag     son et tout avait  “... parler une (en regardant un dessin de et il parlait ainsi dans la cinquième citationne  un livre écrit max charvolen, martin miguel en ceste tere ad estet ja il en est des noms comme du douze (se fait terre se "moi, esclave" a  les trois ensembles errer est notre lot, madame, dernier vers aoi le nécessaire non allons fouiller ce triangle dessiner les choses banales quel ennui, mortel pour       soleil le 19 novembre 2013, à la onzième granz est li calz, si se avez-vous vu  tu ne renonceras pas. et c’était dans on dit qu’agathe  hors du corps pas dans ce périlleux madame est une chairs à vif paumes madame est la reine des madame, vous débusquez       va avec marc, nous avons antoine simon 19 un verre de vin pour tacher       dans   au milieu de antoine simon 24 au seuil de l’atelier (josué avait lentement       le sous l’occupation station 1 : judas       la dans les rêves de la dernier vers aoi       avant premier vers aoi dernier je sais, un monde se antoine simon 21 À l’occasion de la langue est intarissable marcel alocco a ne pas négocier ne  l’exposition  dire que le livre est une avant propos la peinture est  “ne pas madame a des odeurs sauvages   entrons cinquième essai tout et ces pas même il y a tant de saints sur       grappe Être tout entier la flamme à propos des grands au lecteur voici le premier dans l’effilé de     longtemps sur l’évidence clers fut li jurz e li je t’enlace gargouille cyclades, iii° les plus terribles       bien régine robin,       et le 15 mai, à les doigts d’ombre de neige pour jacky coville guetteurs autre citation"voui dernier vers aoi arbre épanoui au ciel quand les mots       la     au couchant poussées par les vagues a propos d’une merle noir  pour la vie est dans la vie. se pour jacqueline moretti, j’oublie souvent et des conserves !  jésus bernadette griot vient de on cheval       l̵       ( antoine simon 6 paysage de ta tombe  et     surgi a la femme au pour m.b. quand je me heurte       bonhe dernier vers aoi     depuis station 3 encore il parle je ne peins pas avec quoi,       longte antoine simon 32 religion de josué il     vers le soir attendre. mot terrible.       il merci au printemps des dernier vers aoi il souffle sur les collines et si tu dois apprendre à     sur la ajout de fichiers sons dans l’impression la plus tout en travaillant sur les dernier vers aoi       enfant       voyage macles et roulis photo 7       je nécrologie 1) la plupart de ces  “ce travail qui les premières il aurait voulu être deuxième apparition de pour yves et pierre poher et dernier vers que mort et nous n’avons rien tout à fleur d’eaula danse diaphane est le mot (ou pierre ciel le grand combat : là, c’est le sable et clers est li jurz et li dans ma gorge   marcel       au rita est trois fois humble. station 5 : comment générations " je suis un écorché vif. bal kanique c’est pour qui veut se faire une dernier vers aoi   1 au retour au moment f les rêves de rm : d’accord sur     oued coulant outre la poursuite de la mise  ce mois ci : sub cet article est paru les parents, l’ultime rare moment de bonheur, je suis occupé ces o tendresses ô mes titrer "claude viallat,   est-ce que buttati ! guarda&nbs ce pays que je dis est ce qui importe pour       sur exode, 16, 1-5 toute   se dont les secrets… à quoi       alla la danse de dernier vers aoi il y a des objets qui ont la jamais si entêtanteeurydice     pluie du  avec « a la       &n       je me (dans mon ventre pousse une  le livre, avec fontelucco, 6 juillet 2000       object de prime abord, il je désire un    7 artistes et 1 deux ce travail vous est bientôt, aucune amarre le bulletin de "bribes la route de la soie, à pied, mais non, mais non, tu       entre il existe au moins deux art jonction semble enfin madame des forêts de au matin du quelques textes à la mémoire de       dans martin miguel art et       la       d&eacu et il fallait aller debout     faisant la elle réalise des macles et roulis photo 6 la poésie, à la la réserve des bribes       o merci à la toile de  “la signification       &agrav autre essai d’un pour andrée       "       apr&eg légendes de michel   jn 2,1-12 : traquer       au envoi du bulletin de bribes       &agrav rm : nous sommes en et combien temps où le sang se (À l’église je n’ai pas dit que le il ne reste plus que le equitable un besoin sonnerait f le feu m’a me a l’aube des apaches,  c’était  improbable visage pendu violette cachéeton paien sunt morz, alquant issent de mer, venent as   voici donc la À perte de vue, la houle des 1) notre-dame au mur violet et te voici humanité se placer sous le signe de       "     &nbs       dans on a cru à trois (mon souffle au matin ici. les oiseaux y ont fait tromper le néant quand sur vos visages les epuisement de la salle, dernier vers aoi       coude troisième essai et préparation des       le       reine clere est la noit e la une errance de f dans le sourd chatoiement   maille 1 :que   ces notes normal 0 21 false fal une fois entré dans la le "patriote",   saint paul trois vue à la villa tamaris la communication est et voici maintenant quelques deuxième suite     le deuxième essai  martin miguel vient il n’est pire enfer que viallat © le château de edmond, sa grande a claude b.   comme   que signifie tes chaussures au bas de toujours les lettres :       crabe- libre de lever la tête en 1958 ben ouvre à pour marcel les installations souvent,     [1]  avant dernier vers aoi       apparu    seule au pour jean-louis cantin 1.- faisant dialoguer a toi le don des cris qui antoine simon 12 et que dire de la grâce rossignolet tu la sur la toile de renoir, les pur ceste espee ai dulor e lorsque martine orsoni       m̵ dernier vers aoi dernier vers aoi pour michèle aueret       gentil pour egidio fiorin des mots toutes ces pages de nos pourquoi yves klein a-t-il       baie le scribe ne retient ki mult est las, il se dort    courant d’ eurydice ou bien de al matin, quant primes pert souvent je ne sais rien de apaches : un tunnel sans fin et, à    de femme liseuse on croit souvent que le but g. duchêne, écriture le de mes deux mains  dernier salut au antoine simon 23 il arriva que 1- c’est dans accoucher baragouiner       é       neige  dernières mises madame est une torche. elle         &n (josué avait d’un bout à       la   (à branches lianes ronces les durand : une "ah ! mon doux pays, démodocos... Ça a bien un s’égarer on gardien de phare à vie, au f toutes mes laure et pétrarque comme neuf j’implore en vain       "       &agrav la fraîcheur et la la parol

Accueil > Carnets intermittents

RAPHAEL MONTICELLI

<- Les lectures des Bribes | Max Charvolen à Colmar ->
Lecture à la BMVR de Nice, 22 mai 2015, la video...
Clefs : Bribes , Médiathèque

On trouvera la video complète de la lecture sur youtube, à l’adresse suivante :


http://www.youtube.com/watch?v=q3zlkIj5N6s&sns=em

Publication en ligne : 31 mai 2015

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette