BRIBES EN LIGNE
      soleil iv.- du livre d’artiste béatrice machet vient de  “s’ouvre l’illusion d’une     tout autour temps où les coeurs onze sous les cercles   je n’ai jamais       en pour anne slacik ecrire est dernier vers aoi le coquillage contre antoine simon 18 patrick joquel vient de       le tandis que dans la grande ne pas négocier ne   pour le prochain certains prétendent   dits de  epître aux paroles de chamantu nous avancions en bas de  référencem pour michèle aueret à cri et à  dans le livre, le le travail de bernard le glacis de la mort    nous travail de tissage, dans du fond des cours et des je m’étonne toujours de la dans les carnets clquez sur deuxième essai le      & je me souviens de temps où le sang se nos voix le tissu d’acier       arauca il faut laisser venir madame hans freibach : générations reflets et echosla salle torna a sorrento ulisse torna pour mes enfants laure et pierre ciel deuxième suite   iv    vers chairs à vif paumes les plus terribles sables mes parolesvous pour jacky coville guetteurs 7) porte-fenêtre       &n dans les rêves de la o tendresses ô mes       il rare moment de bonheur, dernier vers que mort fin première abu zayd me déplait. pas ici, les choses les plus pour philippe vous avez dernier vers aoi des quatre archanges que je ne sais pas si il avait accepté antoine simon 7 passent .x. portes, ils sortent f toutes mes macao grise des conserves ! ce pays que je dis est de la immense est le théâtre et       au et…  dits de  marcel migozzi vient de       &ccedi le ciel de ce pays est tout mult est vassal carles de       st le 26 août 1887, depuis il semble possible       le des voiles de longs cheveux raphaël       sabots premier essai c’est je sais, un monde se dans ma gorge edmond, sa grande en cet anniversaire, ce qui tous feux éteints. des dans l’innocence des je n’ai pas dit que le les dessins de martine orsoni comme c’est       & lu le choeur des femmes de sa langue se cabre devant le langues de plomba la       descen il existe au moins deux ajout de fichiers sons dans attelage ii est une œuvre       bruyan       le exode, 16, 1-5 toute antoine simon 11 mouans sartoux. traverse de j’entends sonner les allons fouiller ce triangle le temps passe si vite, station 5 : comment il s’appelait       cerisi f les rêves de raphaËl marie-hélène       au la fonction, nous savons tous, ici, que cet article est paru dans le villa arson, nice, du 17 c’est la chair pourtant  un livre écrit  de la trajectoire de ce « pouvez-vous       dans pour angelo  dernières mises  le livre, avec pour martine (ma gorge est une paien sunt morz, alquant       une autres litanies du saint nom antoine simon 5 pour raphaël       &n ce jour-là il lui toute une faune timide veille       dans       je pour andrée  “... parler une s’ouvre la  “comment de prime abord, il tant pis pour eux.       qui sixième la pureté de la survie. nul max charvolen, martin miguel pour frédéric deux ajouts ces derniers "l’art est-il le vieux qui il est le jongleur de lui fontelucco, 6 juillet 2000 percey priest lakesur les attention beau       je cinquième essai tout li emperere par sa grant sur la toile de renoir, les le lourd travail des meules (de)lecta lucta   Ç’avait été la franchement, pensait le chef, dans les horizons de boue, de il n’était qu’un elle disposait d’une station 1 : judas m1       dernier vers aoi       deux dorothée vint au monde dernier vers aoi       deux en introduction à derniers       grappe dernier vers aoi pour andré maintenant il connaît le       force livre grand format en trois mesdames, messieurs, veuillez       pav&ea moi cocon moi momie fuseau       la "nice, nouvel éloge de la j’ai changé le 1. il se trouve que je suis très malheureux... glaciation entre comme une suite de non... non... je vous assure,             sur que reste-t-il de la       longte "le renard connaît   pour adèle et les petites fleurs des madame a des odeurs sauvages       un "si elle est introibo ad altare la lecture de sainte i en voyant la masse aux       apparu rêve, cauchemar, ce qui importe pour le 19 novembre 2013, à la "ah ! mon doux pays, (elle entretenait après la lecture de cette machine entre mes les routes de ce pays sont       je me antoine simon 29 de tantes herbes el pre       grimpa elle ose à peine       l̵ l’impression la plus préparation des genre des motsmauvais genre normal 0 21 false fal     à       &agrav vi.- les amicales aventures 0 false 21 18 À la loupe, il observa prenez vos casseroles et       ce     dans la ruela       cette       les   pour théa et ses coupé en deux quand mon cher pétrarque,       &n f le feu s’est pas de pluie pour venir mi viene in mentemi une il faut dire les       embarq dernier vers aoi huit c’est encore à sainte marie, la fraîcheur et la la tentation du survol, à un homme dans la rue se prend voudrais je vous et ma foi, la fraîcheur et la fragilité humaine.   six formes de la     un mois sans martin miguel art et       dans dernier vers aoi dernier vers aoi         &n    courant carcassonne, le 06       " j’ai donc antoine simon 15 j’ai travaillé   pour olivier sous la pression des merci au printemps des       &agrav     son pour maguy giraud et     faisant la tout mon petit univers en "la musique, c’est le       juin je découvre avant toi madame porte à       é       le il y a dans ce pays des voies temps de cendre de deuil de je ne peins pas avec quoi,   si vous souhaitez il tente de déchiffrer, ….omme virginia par la on dit qu’agathe       j̵     le difficile alliage de  les éditions de macles et roulis photo pour gilbert       sur la terre a souvent tremblé       " v.- les amicales aventures du a la libération, les       coude ce 28 février 2002.       droite  il y a le une fois entré dans la le temps passe dans la thème principal : pour alain borer le 26 j’ai donné, au mois 0 false 21 18 comme ce mur blanc antoine simon 23 aucun hasard si se sauvage et fuyant comme merci à marc alpozzo s’égarer on       deux descendre à pigalle, se la réserve des bribes quatrième essai de       voyage    tu sais aux george(s) (s est la       sur f tous les feux se sont à propos des grands "mais qui lit encore le   j’ai souvent il ne s’agit pas de au commencement était rm : nous sommes en et voici maintenant quelques    il peinture de rimes. le texte 0 false 21 18 il y a tant de saints sur couleur qui ne masque pas       l̵ elle réalise des       sous     cet arbre que toutes ces pages de nos dernier vers aoi       jonath mes pensées restent troisième essai antoine simon 24 le passé n’est       o trois tentatives desesperees       la jouer sur tous les tableaux rêves de josué, le pendu pure forme, belle muette,       " temps de pierres ils s’étaient macles et roulis photo 3 c’était une a propos d’une à propos “la       sur deuxième apparition de       ...mai madame est une torche. elle       au les avenues de ce pays apaches : c’est ici, me 1.- les rêves de il n’est pire enfer que   est-ce que marcel alocco a       magnol la terre nous je meurs de soif  au travers de toi je la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

<- Je vois la digitale... | Je vois la digitale... ->
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù


Du fond des cours et des vallées montent les fleurs vaporeuses
satins froissés glissant dans l’ombre ensommeillée
lumière effilochée pâle s’accroche en lambeaux
au vert hésitant des arbres
fenêtres
qui s’ouvrent au jour


La ville endormie flotte ses guirlandes dans la brume


des mélodies emplissent
la symphonie désaccordée d’une l’aube qui naît


pose ses taches de sang sur les balustres et les branches


Images du monde saisies
sur un suaire de soie marine


 


Tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

Publication en ligne : 15 décembre 2015
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette