BRIBES EN LIGNE
il y a des objets qui ont la madame est une       ma       reine on cheval    nous beaucoup de merveilles deux ajouts ces derniers       dans au commencement était vous êtes       la le galop du poème me tout en vérifiant paien sunt morz, alquant à propos des grands antoine simon 21 légendes de michel  “ce travail qui je crie la rue mue douleur l’instant criblé  tu vois im font chier quel ennui, mortel pour dans les carnets pour michèle gazier 1       juin références : xavier       fourr& diaphane est le mot (ou nice, le 18 novembre 2004   est-ce que dernier vers aoi le texte qui suit est, bien « e ! malvais       les dernier vers aoi ce jour là, je pouvais zacinto dove giacque il mio  dernières mises dernier vers aoi   tout le problème       montag dorothée vint au monde ses mains aussi étaient cinq madame aux yeux       dans     après       su des conserves ! à cri et à mon cher pétrarque, l’impossible raphaël       bonhe la fonction,       cerisi antoine simon 27 lancinant ô lancinant s’ouvre la pour jean-marie simon et sa folie de josuétout est la tentation du survol, à le 2 juillet a supposer quece monde tienne  de même que les et que dire de la grâce temps de pierres ici. les oiseaux y ont fait       d&eacu macles et roulis photo 3       dans       au voile de nuità la     faisant la les doigts d’ombre de neige   à sylvie dernier vers aoi   un       dans a grant dulur tendrai puis elle disposait d’une       p&eacu je serai toujours attentif à       l̵ poussées par les vagues pour pierre theunissen la il pleut. j’ai vu la (dans mon ventre pousse une un verre de vin pour tacher pour ma madame, vous débusquez  le "musée d’ eurydice ou bien de madame est une torche. elle des voix percent, racontent la liberté s’imprime à ] heureux l’homme pour mes enfants laure et     son     double le ciel de ce pays est tout pour andré       le       la   la baie des anges la réserve des bribes       un des quatre archanges que       pav&ea       magnol f les rêves de     le       &agrav six de l’espace urbain, constellations et       sabots     &nbs normalement, la rubrique       la pie le proche et le lointain dernier vers aoi       st pour martin toujours les lettres : violette cachéeton au rayon des surgelés buttati ! guarda&nbs quand vous serez tout (ma gorge est une la fraîcheur et la et nous n’avons rien très malheureux... le travail de bernard ici, les choses les plus de sorte que bientôt polenta et la peur, présente i mes doigts se sont ouverts non, björg,   jn 2,1-12 :       tourne al matin, quant primes pert quand les mots chaises, tables, verres, dans ce pays ma mère quatrième essai de les plus vieilles  “... parler une ce texte m’a été pour robert pour mireille et philippe     pourquoi tous feux éteints. des je t’enlace gargouille rita est trois fois humble. je n’ai pas dit que le écrirecomme on se f dans le sourd chatoiement marché ou souk ou le 28 novembre, mise en ligne mouans sartoux. traverse de merle noir  pour       qui effleurer le ciel du bout des (josué avait lentement cliquetis obscène des a ma mère, femme parmi       " "mais qui lit encore le dans les rêves de la       pav&ea dernier vers aoi accoucher baragouiner envoi du bulletin de bribes       la nous lirons deux extraits de   saint paul trois       le il n’est pire enfer que     sur la pente et il fallait aller debout       au dans les carnets le lent déferlement abu zayd me déplait. pas dernier vers aoi on peut croire que martine les dernières sur la toile de renoir, les pour julius baltazar 1 le       sur antoine simon 33       grimpa nous serons toujours ces   d’un coté,       sur       o "je me tais. pour taire. dessiner les choses banales bernadette griot vient de antoine simon 10     depuis pour alain borer le 26       bruyan comme une suite de religion de josué il j’ai en réserve etait-ce le souvenir pour andrée       voyage f qu’il vienne, le feu autre citation"voui attendre. mot terrible. il en est des noms comme du en introduction à la pureté de la survie. nul (la numérotation des bientôt, aucune amarre après la lecture de "nice, nouvel éloge de la    courant iv.- du livre d’artiste le ciel est clair au travers percey priest lakesur les antoine simon 16 giovanni rubino dit c’était une dernier vers aoi nous avancions en bas de le recueil de textes       la       sur  dernier salut au la musique est le parfum de f les feux m’ont a la fin il ne resta que antoine simon 20 la vie est dans la vie. se abstraction voir figuration  la toile couvre les pour egidio fiorin des mots et…  dits de passent .x. portes, madame est la reine des dimanche 18 avril 2010 nous  si, du nouveau pour jean gautheronle cosmos       journ&       reine pas même  mise en ligne du texte que reste-t-il de la et c’était dans toutes ces pages de nos       apr&eg pour andré il n’était qu’un       banlie il aurait voulu être g. duchêne, écriture le premier essai c’est apaches :       &ccedi "la musique, c’est le les routes de ce pays sont a la libération, les entr’els nen at ne pui ce pays que je dis est j’ai ajouté la prédication faite troisième essai       chaque       le       outre la poursuite de la mise bien sûr, il y eut à la bonne il faut aller voir béatrice machet vient de franchement, pensait le chef, j’ai changé le jouer sur tous les tableaux quand les eaux et les terres il ne sait rien qui ne va encore une citation“tu ma chair n’est frères et j’ai longtemps clers fut li jurz e li   voici donc la deux mille ans nous   maille 1 :que       deux les parents, l’ultime antoine simon 30 pour frédéric nouvelles mises en       le générations en cet anniversaire, ce qui dernier vers aoi dernier vers aoi "pour tes autre petite voix       le accorde ton désir à ta dernier vers aoi     de rigoles en il existe deux saints portant journée de toutes sortes de papiers, sur pour lee de profondes glaouis     m2 &nbs heureuse ruine, pensait pure forme, belle muette, est-ce parce que, petit, on je t’ai admiré, ainsi alfred… li quens oger cuardise ecrire les couleurs du monde suite de si, il y a longtemps, les nos voix antoine simon 3 art jonction semble enfin certains prétendent approche d’une       apparu a l’aube des apaches, le "patriote",       allong       le       grappe pour jacky coville guetteurs     du faucon ce n’est pas aux choses f tous les feux se sont À max charvolen et d’abord l’échange des 0 false 21 18   ciel !!!! deuxième essai le la liberté de l’être       en o tendresses ô mes station 5 : comment "tu sais ce que c’est janvier 2002 .traverse dans l’effilé de       sur dans l’innocence des les plus terribles trois (mon souffle au matin       avant merci au printemps des ma voix n’est plus que   le texte suivant a au programme des actions f toutes mes je m’étonne toujours de la       pour depuis ce jour, le site       les sculpter l’air : quand nous rejoignons, en quand il voit s’ouvrir, eurydice toujours nue à     au couchant ce monde est semé  avec « a la       je nous dirons donc antoine simon 24 antoine simon 15 vous dites : "un       &agrav le coquillage contre antoine simon 32 c’est seulement au jamais je n’aurais la mastication des reflets et echosla salle dentelle : il avait toulon, samedi 9 j’ai travaillé petit matin frais. je te et  riche de mes je ne saurais dire avec assez  il est des objets sur agnus dei qui tollis peccata le 26 août 1887, depuis f le feu m’a la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

<- Je vois la digitale... | Je vois la digitale... ->
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù

Poussées par les vagues marines sans cesse sur elles mêmes repassant
les eaux
teintes tour à tour de ciel terre émeraude sang lait feu
tuméfactions toutes liqueurs et tous fluides
remontent
arc en ciel entremêlé
charriant parfums animaux et odeurs végétales
éveillant
assourdies dans le souvenir
fragrances et pestilences
le long des veines d’eaux de pierres de sables
par les plaines les plateaux les vallées
jusqu’aux contreforts argentés où reposent dieux et déesses
théâtre
aux cimes d’ambre et d’or où le blanc s’effiloche
dans le bleu de la nuit

tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

Publication en ligne : 24 décembre 2015
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette