BRIBES EN LIGNE
merci à la toile de     m2 &nbs       une  pour de  tous ces chardonnerets macles et roulis photo 1 il faut aller voir démodocos... Ça a bien un poème pour les lettres ou les chiffres       j̵ aux barrières des octrois       six d’abord l’échange des   l’oeuvre vit son attelage ii est une œuvre si, il y a longtemps, les       dans le proche et le lointain et  riche de mes quatrième essai de dernier vers aoi la danse de je m’étonne toujours de la monde imaginal, cinquième citationne       voyage   marcel violette cachéeton       cette  la lancinante       allong carcassonne, le 06   pour olivier lorsqu’on connaît une antoine simon 21 1.- les rêves de       jonath pour marcel pour egidio fiorin des mots se placer sous le signe de sa langue se cabre devant le ( ce texte a       magnol       aux le scribe ne retient gardien de phare à vie, au la liberté s’imprime à       dans les parents, l’ultime       la j’ai longtemps       cerisi de soie les draps, de soie normalement, la rubrique 10 vers la laisse ccxxxii a ma mère, femme parmi certains prétendent       ruelle       sur la fraîcheur et la prenez vos casseroles et “le pinceau glisse sur le numéro exceptionnel de nice, le 30 juin 2000 le geste de l’ancienne, art jonction semble enfin antoine simon 29 dans les carnets dernier vers aoi   un 1) la plupart de ces a la libération, les cinq madame aux yeux (ô fleur de courge...       aujour le pendu À perte de vue, la houle des le nécessaire non la route de la soie, à pied, je meurs de soif       journ& (josué avait       nuage       sur entr’els nen at ne pui tant pis pour eux. le temps passe dans la dernier vers aoi charogne sur le seuilce qui il faut laisser venir madame on préparait       un cette machine entre mes       &eacut et que vous dire des       &ccedi les doigts d’ombre de neige à propos des grands     chant de pour andrée     oued coulant passet li jurz, la noit est ce qui aide à pénétrer le       il au lecteur voici le premier       fleure le corps encaisse comme il lentement, josué pour robert       ton le soleil n’est pas sept (forces cachées qui "ah ! mon doux pays, Être tout entier la flamme carissimo ulisse,torna a       ce       object de pareïs li seit la bien sûrla       le petit matin frais. je te s’ouvre la     nous pour michèle gazier 1 comme ce mur blanc le 26 août 1887, depuis huit c’est encore à les oiseaux s’ouvrent coupé en deux quand le bulletin de "bribes le lent tricotage du paysage je reviens sur des madame, vous débusquez on peut croire que martine macles et roulis photo 6 l’impression la plus tendresses ô mes envols nous savons tous, ici, que       le "mais qui lit encore le aux george(s) (s est la madame dans l’ombre des je ne peins pas avec quoi, j’oublie souvent et       la antoine simon 22 la question du récit       ( comment entrer dans une  référencem  le "musée ainsi va le travail de qui       deux   la baie des anges où l’on revient mise en ligne d’un   ces notes       sur   né le 7 j’ai en réserve  les premières il tente de déchiffrer, pour qui veut se faire une    si tout au long quand il voit s’ouvrir, dernier vers aoi dernier vers doel i avrat,       arauca sors de mon territoire. fais vue à la villa tamaris douze (se fait terre se iv.- du livre d’artiste le "patriote", antoine simon 6       au le vieux qui o tendresses ô mes difficile alliage de   dits de il pleut. j’ai vu la     un mois sans 1-nous sommes dehors. il est le jongleur de lui marie-hélène certains soirs, quand je le galop du poème me       le toutefois je m’estimais dans le pays dont je vous on a cru à rêve, cauchemar, le plus insupportable chez deux mille ans nous dernier vers aoi sequence 6   le dans le monde de cette il existe au moins deux la bouche pleine de bulles       dans et que dire de la grâce macles et roulis photo 3 l’une des dernières toutes sortes de papiers, sur bientôt, aucune amarre dernier vers aoi napolì napolì il n’y a pas de plus la communication est sous l’occupation intendo... intendo ! de prime abord, il « e ! malvais ce jour-là il lui (dans mon ventre pousse une journée de tout est possible pour qui tout à fleur d’eaula danse       un À peine jetés dans le   1) cette       mouett dernier vers aoi   cher bernard antoine simon 23 dans l’effilé de les plus terribles dernier vers aoi deux nouveauté, mult ben i fierent franceis e antoine simon 10 me pour mireille et philippe la fonction,       s̵ pour jean marie depuis le 20 juillet, bribes    en quand vous serez tout f qu’il vienne, le feu les grands karles se dort cum hume « h&eacu       la à bernadette a supposer quece monde tienne cet article est paru la tentation du survol, à je n’hésiterai la brume. nuages écoute, josué, le glacis de la mort antoine simon 31 les dernières morz est rollant, deus en ad clere est la noit e la jamais je n’aurais ils avaient si longtemps, si que reste-t-il de la le 26 août 1887, depuis dans le pain brisé son je me souviens de       bonhe raphaËl thème principal :   iv    vers le texte qui suit est, bien aucun hasard si se       jardin dernier vers aoi mes pensées restent carles li reis en ad prise sa la deuxième édition du       entre diaphane est le mot (ou 1254 : naissance de quatrième essai rares pour jean-louis cantin 1.- paien sunt morz, alquant antoine simon 32       au ne faut-il pas vivre comme dans le train premier dernier vers aoi ce si grant dol ai que ne       embarq du bibelot au babilencore une dernier vers aoi assise par accroc au bord de     les provisions juste un le grand combat :     longtemps sur non, björg,   en grec, morías   saint paul trois 5) triptyque marocain       le dernier vers aoi pour andré dernier vers aoi polenta   je ne comprends plus  ce qui importe pour dans les horizons de boue, de qu’est-ce qui est en       soleil il était question non neuf j’implore en vain alocco en patchworck © pas une année sans évoquer dernier vers aoi 7) porte-fenêtre dernier vers aoi il avait accepté branches lianes ronces archipel shopping, la pas sur coussin d’air mais et te voici humanité   on n’est       " rm : nous sommes en       apr&eg     dans la ruela dernier vers aoi la bouche pure souffrance la vie est dans la vie. se non... non... je vous assure,     double « pouvez-vous l’heure de la autre petite voix mais non, mais non, tu pour pierre theunissen la    regardant franchement, pensait le chef, dans l’innocence des le ciel est clair au travers   un vendredi les dieux s’effacent  les œuvres de nous lirons deux extraits de     extraire un titre : il infuse sa madame est une torche. elle tout en travaillant sur les bernadette griot vient de à la bonne premier vers aoi dernier macao grise références : xavier immense est le théâtre et  marcel migozzi vient de  je signerai mon       bruyan ainsi alfred… l’existence n’est histoire de signes . deuxième apparition   la production en introduction à douce est la terre aux yeux régine robin, li emperere s’est petites proses sur terre       &n pour maguy giraud et patrick joquel vient de merle noir  pour carmelo arden quin est une    nous la terre nous able comme capable de donner À la loupe, il observa mise en ligne halt sunt li pui e mult halt antoine simon 13 d’ eurydice ou bien de rien n’est plus ardu jouer sur tous les tableaux  c’était       grappe voile de nuità la pour helmut quelques autres   nous sommes       voyage je t’enlace gargouille a propos d’une ma voix n’est plus que j’ai changé le       " la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

<- Je vois la digitale... |
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù

Les doigts d’ombre de neige de brume et de pluie
se retirent des eaux troublées

des pierres luisantes
des parterres en fleur

ils remontent le long des fûts et des branches

un soleil les aspire
un ciel les attire
ils s’y fondent

disparaissent

laissent au monde baigné de vagues
la trace à peine luisante
de leur apparition

Le grand corps de la vie repose
Sous l’œil du ciel immaculé

tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

Publication en ligne : 24 décembre 2015
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette