BRIBES EN LIGNE
percey priest lakesur les références : xavier pour egidio fiorin des mots       en un       ce aucun hasard si se ce texte se présente     le cygne sur d’un bout à la tentation du survol, à des voiles de longs cheveux     du faucon je ne saurais dire avec assez (josué avait à allons fouiller ce triangle le 26 août 1887, depuis mouans sartoux. traverse de       vu je t’ai admiré,     chambre       sur martin miguel art et il est le jongleur de lui dernier vers aoi la langue est intarissable passent .x. portes,  pour le dernier jour       le mon travail est une genre des motsmauvais genre torna a sorrento ulisse torna c’est la chair pourtant normalement, la rubrique       fourr& "pour tes mes pensées restent antoine simon 6 (elle entretenait v.- les amicales aventures du le ciel est clair au travers rm : nous sommes en pour ma il s’appelait       dans     hélas, quand c’est le vent qui pour angelo Être tout entier la flamme certains soirs, quand je dernier vers aoi   (à      & écrirecomme on se a supposer quece monde tienne et  riche de mes carmelo arden quin est une mille fardeaux, mille gardien de phare à vie, au pour michèle gazier 1) lorsqu’on connaît une l’illusion d’une sculpter l’air : ils s’étaient onzième       j̵ "mais qui lit encore le       voyage       mouett  ce mois ci : sub le franchissement des       le immense est le théâtre et je me souviens de la fonction,       s̵ mi viene in mentemi antoine simon 9 a l’aube des apaches, antoine simon 19 de l’autre je ne sais pas si       l̵ antoine simon 13   j’ai souvent si elle est belle ? je antoine simon 28 1 au retour au moment coupé le sonà 1-nous sommes dehors. et si au premier jour il madame est toute       &n cliquetis obscène des pour maguy giraud et le 15 mai, à  ce qui importe pour pour max charvolen 1) passet li jurz, si turnet a dorothée vint au monde comme un préliminaire la pour jean-louis cantin 1.-  “ce travail qui       cerisi l’appel tonitruant du il existe deux saints portant dans le respect du cahier des       pourqu le coquillage contre dont les secrets… à quoi f toutes mes À max charvolen et martin rare moment de bonheur,       la antoine simon 20 folie de josuétout est antoine simon 18 chaises, tables, verres, “le pinceau glisse sur   (dans le       je       le dernier vers aoi antoine simon 30 clers fut li jurz e li béatrice machet vient de in the country Éléments -       un écoute, josué,       object       b&acir ouverture de l’espace       fleur face aux bronzes de miodrag       apparu ce monde est semé il n’était qu’un  née à ço dist li reis :  dans le livre, le station 1 : judas vous dites : "un   né le 7 la bouche pure souffrance de prime abord, il avez-vous vu  dernières mises diaphane est le mot (ou titrer "claude viallat, f dans le sourd chatoiement   pour olivier (ô fleur de courge...       avant fin première       entre         ciel !!!! jouer sur tous les tableaux il n’est pire enfer que       l̵       devant quant carles oït la       une  hors du corps pas dernier vers aoi antoine simon 3 antoine simon 24    7 artistes et 1 toutes sortes de papiers, sur madame a des odeurs sauvages       la deuxième essai       pass&e ne faut-il pas vivre comme je découvre avant toi       la   pour théa et ses d’ eurydice ou bien de     &nbs le vieux qui dernier vers aoi de proche en proche tous pour alain borer le 26 vue à la villa tamaris       à "si elle est     les provisions bel équilibre et sa       voyage attendre. mot terrible. dans ce périlleux Ç’avait été la elle réalise des carcassonne, le 06 cyclades, iii° quatre si la mer s’est chaque jour est un appel, une le temps passe dans la carles li reis en ad prise sa troisième essai et  c’était le glacis de la mort la rencontre d’une après la lecture de saluer d’abord les plus il ne s’agit pas de trois (mon souffle au matin       dans errer est notre lot, madame,   voici donc la  référencem jamais je n’aurais vous avez d’un côté cette machine entre mes iloec endreit remeint li os voile de nuità la     faisant la j’écoute vos raphaël sous l’occupation       reine       la (vois-tu, sancho, je suis des conserves ! madame des forêts de  le livre, avec siglent a fort e nagent e       banlie   entrons granz est li calz, si se tromper le néant   1) cette       ton pas une année sans évoquer le "patriote", l’erbe del camp, ki iv.- du livre d’artiste il semble possible i en voyant la masse aux  les œuvres de 13) polynésie glaciation entre dernier vers aoi       pass&e comme c’est quand les mots       quand les installations souvent, accorde ton désir à ta merle noir  pour       " madame chrysalide fileuse la liberté s’imprime à  marcel migozzi vient de rêves de josué, comme ce mur blanc  avec « a la       nuage encore la couleur, mais cette merci à marc alpozzo dire que le livre est une ce paysage que tu contemplais station 5 : comment laure et pétrarque comme       six f qu’il vienne, le feu       je j’arrivais dans les 1.- les rêves de le corps encaisse comme il   maille 1 :que  monde rassemblé       le patrick joquel vient de un verre de vin pour tacher antoine simon 27 tout le problème nous avons affaire à de la lecture de sainte je suis occupé ces       magnol nous dirons donc de soie les draps, de soie       baie madame, vous débusquez       st deux ce travail vous est       ma       la “dans le dessin monde imaginal, dans l’innocence des       coude le recueil de textes  hier, 17 nos voix les dieux s’effacent de sorte que bientôt     le     un mois sans       m̵ raphaël ainsi va le travail de qui ce n’est pas aux choses   3   

les il faut aller voir nouvelles mises en il ne reste plus que le les oiseaux s’ouvrent     sur la pente       une quelques autres       montag       m̵ avant dernier vers aoi et je vois dans vos les enseignants : exacerbé d’air mieux valait découper agnus dei qui tollis peccata dans ce pays ma mère tout en vérifiant on peut croire que martine antoine simon 15 ainsi alfred… marie-hélène "l’art est-il lu le choeur des femmes de c’est vrai grande lune pourpre dont les       le ils avaient si longtemps, si etudiant à attention beau quel ennui, mortel pour       &eacut dernier vers aoi nice, le 30 juin 2000 petit matin frais. je te buttati ! guarda&nbs dans les écroulements       le c’est extrêmement poussées par les vagues  au travers de toi je le galop du poème me c’est pour moi le premier dans le pain brisé son et il parlait ainsi dans la station 4 : judas  autre petite voix 0 false 21 18   si vous souhaitez       longte dernier vers aoi   madame dans l’ombre des cinquième essai tout         or  tu ne renonceras pas. sainte marie, les plus terribles introibo ad altare le geste de l’ancienne, la légende fleurie est cinq madame aux yeux et te voici humanité la réserve des bribes mon cher pétrarque,     quand       aux   la baie des anges les textes mis en ligne même si (de)lecta lucta   il y a tant de saints sur que d’heures       va       bonhe 1. il se trouve que je suis hans freibach : à propos “la il y a des objets qui ont la   six formes de la reflets et echosla salle       glouss   encore une ainsi fut pétrarque dans a ma mère, femme parmi et nous n’avons rien       la la parol

Accueil > Carnets intermittents

RAPHAËL MONTICELLI

<- À PROPOS DU MOUVEMENT ARTISTIQUE NIÇOIS 1947-1977 |
MICHEL BUTOR : UN ÉCRIVAIN POPULAIRE ?

Dans le Patriote du 16 mars 2018, un dossier de 12 pages pose la question de la "popularité" d’un écrivain singulier.
Contributions de :
Mireille Calle-Gruber, Adèle Godefroy, Christian Arthaud, Henri Desoubeaux, Michel Ménaché, Martin Miguel, Raphaël Monticelli, Gérald Thupinier, Jean Baptiste Sarocchi, Christian Skimao.
On accède au PDF en cliquant sur le lien ci-dessous.

PDF - 1.8 Mo

Et on accède à l’espace « BUTOR » de ce site en cliquant sur ce lien
http://www.bribes-en-ligne.fr/spip.php?rubrique239

Publication en ligne : 24 mars
/ le Patriote

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette