BRIBES EN LIGNE
a ma mère, femme parmi il y a tant de saints sur madame est une mes pensées restent dernier vers aoi à la mémoire de bernadette griot vient de pur ceste espee ai dulor e la poésie, à la     tout autour polenta un tunnel sans fin et, à je suis celle qui trompe rare moment de bonheur,  tu ne renonceras pas. il ne reste plus que le       m&eacu on a cru à le 26 août 1887, depuis mougins. décembre       sabots   iv    vers deuxième apparition troisième essai       la       arauca mi viene in mentemi la mort d’un oiseau. comme c’est       marche     extraire       baie dernier vers aoi je déambule et suis ainsi alfred… samuelchapitre 16, versets 1 au lecteur voici le premier antoine simon 21  un livre écrit       le la rencontre d’une un jour nous avons     cet arbre que pour qui veut se faire une       le "si elle est       longte il en est des noms comme du quand c’est le vent qui       au       deux   je ne comprends plus des voiles de longs cheveux     sur la pente il s’appelait la tentation du survol, à Éléments - encore une citation“tu dans le pays dont je vous avez-vous vu toutes ces pages de nos dans le train premier antoine simon 15 même si rien n’est plus ardu dont les secrets… à quoi li emperere par sa grant trois (mon souffle au matin le bulletin de "bribes quatre si la mer s’est dans le patriote du 16 mars       un       la pie    au balcon le "patriote", et c’était dans     faisant la un trait gris sur la à propos des grands       devant      &       crabe-       à madame est la reine des nous lirons deux extraits de m1       merci à la toile de     les fleurs du générations dernier vers aoi pour jean gautheronle cosmos   on n’est       &n       six le soleil n’est pas madame déchirée       l̵ la force du corps, marcel alocco a  “la signification       &agrav   pour olivier       il    de femme liseuse certains prétendent       le premier vers aoi dernier sous l’occupation ce pays que je dis est dernier vers aoi toulon, samedi 9 r.m.a toi le don des cris qui       chaque station 3 encore il parle descendre à pigalle, se antoine simon 13       dans vedo la luna vedo le douze (se fait terre se dernier vers aoi ma mémoire ne peut me       je pour andrée la vie est ce bruissement il arriva que antoine simon 32 pour marcel inoubliables, les macles et roulis photo 3 des quatre archanges que   pour théa et ses passent .x. portes,   six formes de la antoine simon 5 je découvre avant toi tout à fleur d’eaula danse       st normal 0 21 false fal vous êtes dernier vers aoi c’est la peur qui fait     de rigoles en l’ami michel pour anne slacik ecrire est pas facile d’ajuster le si tu es étudiant en       dans       embarq    courant à la bonne       " première thème principal : art jonction semble enfin 1. il se trouve que je suis cinq madame aux yeux       object  née à du bibelot au babilencore une quatrième essai rares       soleil diaphane est le accoucher baragouiner       pour saluer d’abord les plus mise en ligne       & madame aux rumeurs edmond, sa grande  “comment couleur qui ne masque pas g. duchêne, écriture le la terre nous le 2 juillet     quand À max charvolen et martin chaises, tables, verres, c’est le grand dernier vers aoi dessiner les choses banales au programme des actions       &ccedi     chant de antoine simon 20 raphaël dans les rêves de la tout en vérifiant c’était une passet li jurz, la noit est sur l’erbe verte si est  improbable visage pendu dernier vers aoi   le texte suivant a que d’heures dire que le livre est une       descen  les œuvres de dans le monde de cette     du faucon tout le problème et ces ce n’est pas aux choses dans l’innocence des       ...mai       l̵ au commencement était les cuivres de la symphonie pour maxime godard 1 haute 0 false 21 18       sur       retour pour jean marie et il fallait aller debout sixième je dors d’un sommeil de et si au premier jour il       dans coupé le sonà en cet anniversaire, ce qui     surgi       une fois entré dans la apaches : le ciel de ce pays est tout preambule – ut pictura granz est li calz, si se sauvage et fuyant comme  je signerai mon nous savons tous, ici, que la vie humble chez les       juin pour martin dernier vers aoi je meurs de soif       va       parfoi torna a sorrento ulisse torna       les pour michèle aueret ma chair n’est les plus vieilles       le madame a des odeurs sauvages       le accorde ton désir à ta  dernier salut au les lettres ou les chiffres       au "l’art est-il deuxième apparition de       que       &n       bruyan me et  riche de mes de l’autre je ne peins pas avec quoi, equitable un besoin sonnerait dans les horizons de boue, de       maquis et…  dits de les durand : une dernier vers aoi       nuage f le feu s’est à mieux valait découper max charvolen, martin miguel seins isabelle boizard 2005 tout est possible pour qui temps de pierres       bonheu pour daniel farioli poussant très malheureux...       é   pour le prochain quel ennui, mortel pour   voici donc la   pour adèle et       su l’évidence se placer sous le signe de       ruelle soudain un blanc fauche le si grant dol ai que ne ainsi fut pétrarque dans chairs à vif paumes   (à suite du blasphème de voile de nuità la j’écoute vos leonardo rosa pour angelo     m2 &nbs temps de cendre de deuil de ici. les oiseaux y ont fait non, björg,       immense est le théâtre et     le dieu faisait silence, mais f les rêves de ( ce texte a       fleur si j’étais un le franchissement des voici des œuvres qui, le         or       pass&e au labyrinthe des pleursils a propos de quatre oeuvres de quatrième essai de    nous et je vois dans vos       la   adagio   je       en pour nicolas lavarenne ma j’ai perdu mon ] heureux l’homme le texte qui suit est, bien mille fardeaux, mille  “... parler une fin première       dans macles et roulis photo 6 vous n’avez le 23 février 1988, il deuxième       magnol depuis ce jour, le site régine robin, dernier vers s’il le lent tricotage du paysage       sur le vieux qui l’homme est  on peut passer une vie napolì napolì l’attente, le fruit imagine que, dans la       p&eacu       au ils s’étaient temps de bitume en fusion sur dans ma gorge       le agnus dei qui tollis peccata deuxième essai le       &eacut du fond des cours et des       la issent de mer, venent as le coeur du epuisement de la salle, les oiseaux s’ouvrent un nouvel espace est ouvert   un vendredi attendre. mot terrible. aux barrières des octrois   le 10 décembre viallat © le château de des voix percent, racontent approche d’une clers est li jurz et li sables mes parolesvous  de la trajectoire de ce       qui     dans la ruela 1) notre-dame au mur violet   d’un coté,     &nbs madame porte à       les aux george(s) (s est la       sur violette cachéeton       vaches       au il en est des meurtrières.  les éditions de ce monde est semé lentement, josué       fourr&  marcel migozzi vient de in the country     un mois sans je me souviens de autre citation"voui la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > C’est pour dire...

Pour Jean-Louis Cantin

1.- Terre nourrie de la vie qui sera et de celle qui fut

2.- Terre qui d’eau et d’air nourrit toutes les vies dans la douceur des enfouissements leur douceur leur chaleur leur fraîcheur

3.- Terre gravée de la forme des pas celle de l’en marche des corps

4.- (Terre) qui garde mémoire en creux accidents effacements pertes sillons

5.- Rêves de Terre gorgés d’air et d’eau par tous les tuyaux de leurs fibres

6.- (Rêves de Terre) épanouis dans les ocres et les verts solidifiés en bruns

7.- ils inscrivent dans leurs stries et jusque dans leur construction la plus intime des souvenirs d’air et d’eau

8.- Rêves de Terre marqués des caresses et des rigueurs du temps

9.- Rêves des ossements de la terre restes durcis des caprices et des assauts du feu

10.- Rêves de la terre matière et matrice de toutes les nefs et de toutes les stèles

11.- Rêves des rêves de Terre aux longues et pâles fibres

12 leur ordonnance mesurée et comptée étend sur toute la terre la peau sensible des ses voiles

13.- Grande peau qui couvre tous les rêves des rêves de Terre elle les protèges des heurts et des douleurs et en conserve la trace en rides sillons tuméfactions accidents cicatrices effacements

14.- Peau endurcie de douleurs couverte du réseau dense des appels du sang

15.- Les échanges de nos souffles modèlent les accidents de l’air que notre voix sculpte maternelle

Publication en ligne : 24 mars 2008
Première publication : 29 mai 1991

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette