BRIBES EN LIGNE
les amants se "et bien, voilà..." dit antoine simon 2   un je suis celle qui trompe la chaude caresse de vous dites : "un       &n il faut laisser venir madame « amis rollant, de cet univers sans avant dernier vers aoi       apr&eg       journ& quand vous serez tout  pour de   dits de       marche       ton apaches : très saintes litanies antoine simon 16 antoine simon 6     ton à sylvie ce qui importe pour       et tu     son antoine simon 7 un verre de vin pour tacher li quens oger cuardise folie de josuétout est a l’aube des apaches,       la dernier vers doel i avrat,  il y a le les lettres ou les chiffres bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi   voici donc la pour alain borer le 26 ce qui aide à pénétrer le il y a tant de saints sur me toutes ces pages de nos 10 vers la laisse ccxxxii traquer     hélas, écrirecomme on se       dans       dans       sabots Ç’avait été la quatre si la mer s’est pour mon épouse nicole mi viene in mentemi en introduction à pour yves et pierre poher et  les premières "nice, nouvel éloge de la pure forme, belle muette, le grand combat : exacerbé d’air marcel alocco a   on n’est       dans dans l’effilé de est-ce parce que, petit, on     cet arbre que  “ce travail qui siglent a fort e nagent e je crie la rue mue douleur  au travers de toi je j’ai ajouté       la pour nicolas lavarenne ma diaphane est le mot (ou       au  ce mois ci : sub martin miguel art et sixième coupé le sonà le texte qui suit est, bien  au mois de mars, 1166       sur de pa(i)smeisuns en est venuz pour jean gautheronle cosmos   d’un coté, (de)lecta lucta   accoucher baragouiner       ce cher bernard si j’étais un pour helmut le numéro exceptionnel de       (       six nous dirons donc       dans   anatomie du m et où l’on revient sculpter l’air :       &agrav antoine simon 12 madame chrysalide fileuse       allong dernier vers aoi il n’était qu’un le passé n’est ici, les choses les plus montagnesde il avait accepté       je quel ennui, mortel pour etait-ce le souvenir pour andré temps où le sang se       droite   pour le prochain dans l’innocence des nice, le 30 juin 2000 pour maguy giraud et si j’avais de son pour andré villers 1) antoine simon 3 pour le prochain basilic, (la 1) la plupart de ces tendresses ô mes envols dimanche 18 avril 2010 nous ce qui fascine chez       dans  la lancinante sables mes parolesvous antoine simon 27 ici. les oiseaux y ont fait de mes deux mains poème pour       le  dans le livre, le a ma mère, femme parmi quant carles oït la le corps encaisse comme il f le feu m’a le 2 juillet f qu’il vienne, le feu la tentation du survol, à l’existence n’est madame dans l’ombre des madame des forêts de chercher une sorte de     m2 &nbs ce monde est semé    en       soleil en cet anniversaire, ce qui j’ai en réserve une autre approche de de proche en proche tous dans le pain brisé son ki mult est las, il se dort je désire un je m’étonne toujours de la quand les mots     au couchant       apparu   3   

les  “ne pas on croit souvent que le but       su       sur la mort, l’ultime port, l’art n’existe réponse de michel les plus vieilles exode, 16, 1-5 toute       deux       je jusqu’à il y a       la le galop du poème me pour gilbert       midi al matin, quant primes pert toujours les lettres : le glacis de la mort pour deux mille ans nous guetter cette chose   je ne comprends plus (vois-tu, sancho, je suis quatrième essai rares       pav&ea à vertige. une distance ouverture d’une il souffle sur les collines le coquillage contre a propos de quatre oeuvres de présentation du       l̵     [1]        sur la terre nous carissimo ulisse,torna a nous avancions en bas de au labyrinthe des pleursils c’est un peu comme si, ...et poème pour des quatre archanges que sequence 6   le lentement, josué     nous raphaËl dernier vers aoi       que   tout est toujours en  le livre, avec       un en ceste tere ad estet ja beaucoup de merveilles pour maxime godard 1 haute rare moment de bonheur,       le giovanni rubino dit pour michèle aueret dans l’innocence des       aujour f tous les feux se sont une errance de madame aux rumeurs cette machine entre mes cet article est paru       dans antoine simon 20 vi.- les amicales aventures abu zayd me déplait. pas       la       descen     &nbs sa langue se cabre devant le    nous j’aime chez pierre antoine simon 28 1257 cleimet sa culpe, si dernier vers aoi le ciel de ce pays est tout       vu c’était une       les  monde rassemblé le samedi 26 mars, à 15 madame est toute  “la signification       la pie (dans mon ventre pousse une       fleur et la peur, présente voici des œuvres qui, le dans le pays dont je vous       nuage rien n’est les cuivres de la symphonie les étourneaux ! les dieux s’effacent toulon, samedi 9 dernier vers aoi la liberté s’imprime à le coeur du       allong  le grand brassage des il y a des objets qui ont la bal kanique c’est recleimet deu mult station 3 encore il parle  dans toutes les rues la danse de (ma gorge est une       une immense est le théâtre et du bibelot au babilencore une mesdames, messieurs, veuillez pour lee       (       nuage       vu     de rigoles en       bien       tourne       je quand nous rejoignons, en « e ! malvais vos estes proz e vostre j’oublie souvent et à bernadette       sur passent .x. portes, antoine simon 9 j’ai travaillé toute trace fait sens. que huit c’est encore à comment entrer dans une c’est vrai toute une faune timide veille antoine simon 22 le 28 novembre, mise en ligne  les œuvres de pour jean-marie simon et sa fin première       quinze dernier vers aoi pour andré epuisement de la salle, carmelo arden quin est une on trouvera la video le ciel est clair au travers   saint paul trois       les bien sûrla dernier vers aoi   1) notre-dame au mur violet   né le 7 cinquième essai tout ecrire les couleurs du monde il semble possible le 23 février 1988, il  les éditions de       le dessiner les choses banales dentelle : il avait       quand la réserve des bribes morz est rollant, deus en ad « pouvez-vous histoire de signes . trois tentatives desesperees 1.- les rêves de dans le respect du cahier des au matin du aux george(s) (s est la ils s’étaient       &ccedi       voyage "mais qui lit encore le quai des chargeurs de je suis occupé ces antoine simon 13  l’écriture intendo... intendo ! la bouche pure souffrance    tu sais antoine simon 31 un homme dans la rue se prend m1       dans la caverne primordiale saluer d’abord les plus toutefois je m’estimais equitable un besoin sonnerait       pav&ea     du faucon janvier 2002 .traverse   au milieu de attendre. mot terrible.   (à je suis et combien et je vois dans vos c’est ici, me un jour, vous m’avez passet li jurz, si turnet a et si tu dois apprendre à les enseignants : l’impression la plus       "   est-ce que madame est la reine des je reviens sur des c’est seulement au dans les horizons de boue, de violette cachéeton iv.- du livre d’artiste pour angelo quatrième essai de ce texte m’a été onze sous les cercles à la bonne  pour jean le vous êtes pour daniel farioli poussant     tout autour clere est la noit e la tout en vérifiant samuelchapitre 16, versets 1 libre de lever la tête la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS

 

 

 

 

 

Je ne pense qu’à ça oui oui je ne pense qu’à ça c’est quand même la vie quoi la vie le ka kamasoutra je ne pense qu’à et y passer la vie pour étudier l’ultime position celle où oui mourir n’est rien mourir comme repartir d’où l’on vient oui le retour je ne pense qu’à ça c’est comme le vieux rêve combien deux mètres carrés de peau ça fait voyons ça fait ça fait bien deux cents vingt mille centimètres carrés à raison de l’exploration systématique d’un centimètre carré par jour il faut voyons voyons trois cent soixante cinq par dix trois mille six cent cinquante il faut voyons encore par dix trente six mille cinq cents quoi un peu moins de cent ans pour bien connaître l’épiderme d’un corps enfin... de quoi s’y perdre et au fur et à mesure que le temps passe la mémoire s’en perd s’en enfouit en tout cas oui et puis l’épiderme change la peau se flétrit ici ou là et tout tout est à recommencer impossible connaissance de la réalité du détail.
Vaine ? Oui oui après tout l’étude simplement des positions c’est plus c’est plus vrai

AOI

mille e tre

je me plaisais alors à me perdre dans à me perdre dans l’odeur des femmes

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette