BRIBES EN LIGNE
      le   iv    vers c’est un peu comme si, ici. les oiseaux y ont fait exode, 16, 1-5 toute sixième       la    7 artistes et 1    courant je suis dans les carnets carissimo ulisse,torna a clere est la noit e la       un       le où l’on revient mon cher pétrarque, très saintes litanies "mais qui lit encore le certains prétendent       la pour helmut seins isabelle boizard 2005  epître aux     ton dire que le livre est une       il huit c’est encore à nice, le 8 octobre c’est pour moi le premier   adagio   je genre des motsmauvais genre toutes sortes de papiers, sur pour lee     cet arbre que   six formes de la       é     quand pure forme, belle muette, a toi le don des cris qui antoine simon 32       m̵ les grands les installations souvent, ce jour là, je pouvais       l̵     l’é outre la poursuite de la mise la terre a souvent tremblé   3   

les dans le pays dont je vous trois (mon souffle au matin antoine simon 25       quinze       pourqu paien sunt morz, alquant tout en travaillant sur les  dans toutes les rues       &agrav sa langue se cabre devant le       dans très malheureux... suite de constellations et d’un côté granz est li calz, si se   nous sommes toute une faune timide veille a grant dulur tendrai puis je crie la rue mue douleur macles et roulis photo 6 l’heure de la à propos “la dorothée vint au monde       un le temps passe dans la nécrologie ce qu’un paysage peut apaches : dans le respect du cahier des c’est le grand clers fut li jurz e li       la       la normal 0 21 false fal torna a sorrento ulisse torna la liberté de l’être antoine simon 6 ço dist li reis : passet li jurz, la noit est imagine que, dans la dernier vers aoi bal kanique c’est il arriva que merci à la toile de j’ai donc antoine simon 15 buttati ! guarda&nbs iv.- du livre d’artiste       au pur ceste espee ai dulor e       vu un jour, vous m’avez sous la pression des c’est une sorte de       journ& recleimet deu mult la brume. nuages les lettres ou les chiffres       &n tendresses ô mes envols       et  “... parler une je suis celle qui trompe petites proses sur terre       embarq elle réalise des ce jour-là il lui autre citation"voui dernier vers aoi un temps hors du il existe deux saints portant       grimpa nous avons affaire à de toutes ces pages de nos pour mireille et philippe vous avez antoine simon 12   zacinto dove giacque il mio mon travail est une non, björg, nice, le 30 juin 2000 il s’appelait  on peut passer une vie du bibelot au babilencore une antoine simon 3 dans les écroulements pluies et bruines,       la dernier vers aoi madame est la reine des f toutes mes       vaches   maille 1 :que est-ce parce que, petit, on "ah ! mon doux pays, il n’y a pas de plus       m&eacu antoine simon 28  le grand brassage des quand les eaux et les terres si j’avais de son inoubliables, les et il parlait ainsi dans la dans le patriote du 16 mars un trait gris sur la (vois-tu, sancho, je suis la réserve des bribes j’écoute vos on a cru à la vie est ce bruissement ils s’étaient       droite glaciation entre mi viene in mentemi et ma foi, mise en ligne 1-nous sommes dehors.     vers le soir pour michèle aueret       su 1. il se trouve que je suis Être tout entier la flamme pour jacqueline moretti, guetter cette chose deuxième apparition soudain un blanc fauche le ouverture de l’espace deux ce travail vous est a claude b.   comme       quand dernier vers aoi       reine       rampan les amants se m1             bonheu franchement, pensait le chef, s’égarer on       l̵ un titre : il infuse sa       allong       apr&eg coupé le sonà c’est la chair pourtant sequence 6   le approche d’une le ciel de ce pays est tout dans la caverne primordiale dernier vers aoi       que libre de lever la tête je n’ai pas dit que le       la macles et roulis photo 3 des voix percent, racontent il y a dans ce pays des voies grant est la plaigne e large       &n tout est prêt en moi pour l’une des dernières madame déchirée ce qui fait tableau : ce   est-ce que on peut croire que martine       va un homme dans la rue se prend toujours les lettres : d’abord l’échange des dernier vers aoi     faisant la rare moment de bonheur, dernier vers aoi portrait. 1255 : et  riche de mes folie de josuétout est       dans religion de josué il "ces deux là se    de femme liseuse agnus dei qui tollis peccata  ce qui importe pour f les feux m’ont       pav&ea       maquis pour daniel farioli poussant mieux valait découper       midi ecrire les couleurs du monde douce est la terre aux yeux a propos d’une "et bien, voilà..." dit rossignolet tu la (elle entretenait v.- les amicales aventures du « voici autre petite voix mais non, mais non, tu ce paysage que tu contemplais un nouvel espace est ouvert normalement, la rubrique       sur et c’était dans       gentil macles et roulis photo 1 quand il voit s’ouvrir,       fleur dernier vers aoi avant propos la peinture est rêves de josué, cet univers sans       au l’évidence  il y a le station 5 : comment temps où les coeurs je suis occupé ces   saint paul trois antoine simon 5  de la trajectoire de ce ce 28 février 2002. jouer sur tous les tableaux si elle est belle ? je       le pour angelo dernier vers aoi madame des forêts de je rêve aux gorges pour martin le géographe sait tout station 3 encore il parle et combien       &agrav si tu es étudiant en       je 0 false 21 18 effleurer le ciel du bout des paroles de chamantu à la bonne passent .x. portes, toi, mésange à des voiles de longs cheveux       parfoi raphaël mille fardeaux, mille vous êtes écrirecomme on se pour michèle gazier 1) tout le problème dessiner les choses banales   pour théa et ses vedo la luna vedo le la cité de la musique troisième essai et       la       juin antoine simon 19 antoine simon 13 rita est trois fois humble. mougins. décembre macles et roulis photo 7 epuisement de la salle,       deux ecrire sur je ne sais pas si c’est la distance entre la lecture de sainte 1.- les rêves de titrer "claude viallat, violette cachéeton     à comment entrer dans une max charvolen, martin miguel "le renard connaît poème pour jusqu’à il y a la chaude caresse de paysage de ta tombe  et ici, les choses les plus au matin du et nous n’avons rien       retour le passé n’est       l̵ au seuil de l’atelier    en       entre li emperere s’est pour martine on croit souvent que le but sur l’erbe verte si est et que vous dire des pour     les provisions peinture de rimes. le texte j’arrivais dans les si grant dol ai que ne deuxième approche de   si vous souhaitez dernier vers doel i avrat, cyclades, iii° il existe au moins deux les étourneaux !     pluie du passet li jurz, si turnet a edmond, sa grande       sur le quatrième essai de pas de pluie pour venir pour gilbert (ô fleur de courge... toute trace fait sens. que il avait accepté juste un vous dites : "un attention beau ce pays que je dis est je dors d’un sommeil de dernier vers aoi a l’aube des apaches, le plus insupportable chez sous l’occupation     longtemps sur la mort d’un oiseau. la musique est le parfum de que reste-t-il de la       les se placer sous le signe de pour jean gautheronle cosmos "tu sais ce que c’est  zones gardées de bel équilibre et sa tout en vérifiant sept (forces cachées qui   pour le prochain cher bernard       longte dans l’effilé de  référencem napolì napolì bribes en ligne a madame est toute       " la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS

Pluies et bruines, comment ces cellules, ces mollécules peuvent-elles ainsi faire... corps comment ? et suis assez prêt à me lancer à travers les corps tendus s’offrant ?

Il était né le 1er avril 1903
c’était une éminente personnalité du monde musical. Il avait fondé à 20 ans sa maison d’édition renouant des contacts avec tous les pays du monde autour de tous les musiciens

Pluies et bruines et le rêve de source et de sucs épandus, bras, fesses, cuisses, bouches, yeux ouverts, cheveux aux saveurs preignantes quand il ne reste plus de la mêlée désespérée que la persistante discrétion de parfums émouvants entre les narines et les lèvres, au bout des doits, le long des bras, comme une illusion d’osmose

Io Arethusa

Et bis Io Arethusa Io
Arethusa


Et c’est là
che caddi come corpo morte cade
que, confuse, surgit, au loin, la montagne la plus haute que j’eusse jamais vue

vocavi

 

AOI
©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette