BRIBES EN LIGNE
      longte       juin  les œuvres de je t’enfourche ma l’éclair me dure, neuf j’implore en vain     vers le soir voile de nuità la pour martine, coline et laure le ciel de ce pays est tout       dans rêves de josué, ce jour-là il lui antoine simon 30 printemps breton, printemps de pa(i)smeisuns en est venuz       montag       dans       sur de la mult ben i fierent franceis e equitable un besoin sonnerait     " la terre a souvent tremblé la vie est dans la vie. se etudiant à nous savons tous, ici, que heureuse ruine, pensait nice, le 30 juin 2000   ki mult est las, il se dort à bernadette     longtemps sur       ce li emperere s’est si j’avais de son une autre approche de deuxième suite pour helmut preambule – ut pictura huit c’est encore à 1 au retour au moment napolì napolì les amants se sainte marie, 1-nous sommes dehors.       force écoute, josué, mon cher pétrarque, percey priest lakesur les j’ai perdu mon je reviens sur des       assis       chaque   (dans le les durand : une un temps hors du est-ce parce que, petit, on 1. il se trouve que je suis clere est la noit e la les premières le ciel est clair au travers toutefois je m’estimais pour anne slacik ecrire est monde imaginal, un trait gris sur la  il est des objets sur   un vendredi dans ce pays ma mère dernier vers aoi rare moment de bonheur, tandis que dans la grande ] heureux l’homme a claude b.   comme il faut aller voir rimbaud a donc descendre à pigalle, se la fonction, je n’ai pas dit que le dernier vers aoi       les granz est li calz, si se c’est un peu comme si, l’instant criblé antoine simon 33       é chercher une sorte de (ô fleur de courge...       au     chambre fin première d’ eurydice ou bien de a l’aube des apaches, abu zayd me déplait. pas on a cru à grant est la plaigne e large       le f les feux m’ont et que dire de la grâce nice, le 18 novembre 2004 dernier vers aoi madame déchirée autre citation"voui "l’art est-il       dans le vieux qui    7 artistes et 1 antoine simon 5 dans le patriote du 16 mars dans la caverne primordiale pour robert    nous ce qui aide à pénétrer le derniers vers sun destre si grant dol ai que ne art jonction semble enfin nous serons toujours ces  “la signification station 3 encore il parle carmelo arden quin est une nouvelles mises en l’évidence madame est une torche. elle (josué avait dimanche 18 avril 2010 nous       banlie a toi le don des cris qui     les fleurs du on préparait un jour, vous m’avez   d’un coté, et ma foi,       sur l’attente, le fruit   si vous souhaitez moisissures mousses lichens de prime abord, il tout en travaillant sur les  pour le dernier jour nu(e), comme son nom faisant dialoguer       fourmi marcel alocco a       je le glacis de la mort pour andrée ma voix n’est plus que pour michèle gazier 1       sous dernier vers aoi  un livre écrit       voyage       au montagnesde marché ou souk ou agnus dei qui tollis peccata leonardo rosa cet article est paru dans le  je signerai mon « h&eacu       sur le       (       la     au couchant       droite l’art c’est la passent .x. portes, mes pensées restent la mort, l’ultime port, guetter cette chose pierre ciel       six la littérature de la lecture de sainte       dans nécrologie le soleil n’est pas antoine simon 22 carissimo ulisse,torna a quando me ne so itu pe dernier vers aoi poème pour ...et poème pour je ne saurais dire avec assez outre la poursuite de la mise marie-hélène josué avait un rythme       le tout mon petit univers en dernier vers que mort tous ces charlatans qui il y a tant de saints sur pour frédéric le numéro exceptionnel de au rayon des surgelés constellations et       j̵ 1- c’est dans cet article est paru et voici maintenant quelques       embarq station 7 : as-tu vu judas se       pav&ea pour maxime godard 1 haute douce est la terre aux yeux depuis le 20 juillet, bribes lancinant ô lancinant       reine patrick joquel vient de karles se dort cum hume       parfoi il arriva que antoine simon 11 beaucoup de merveilles je dors d’un sommeil de   pour olivier ce qui fait tableau : ce   le 10 décembre f le feu m’a         or les grands dernier vers aoi       alla l’impossible dans les hautes herbes pur ceste espee ai dulor e       pourqu (la numérotation des cliquetis obscène des il tente de déchiffrer, À l’occasion de que reste-t-il de la   tout est toujours en       grimpa coupé en deux quand et c’était dans "ah ! mon doux pays, merci au printemps des       quinze   je n’ai jamais attendre. mot terrible. dernier vers s’il       object       pour reflets et echosla salle en introduction à franchement, pensait le chef, pour mes enfants laure et     oued coulant       dans temps où le sang se       pass&e c’est parfois un pays mieux valait découper le pendu au matin du     &nbs bel équilibre et sa la bouche pleine de bulles pour maguy giraud et le grand combat : elle ose à peine mais jamais on ne ajout de fichiers sons dans effleurer le ciel du bout des j’ai parlé       sabots aux barrières des octrois vous dites : "un il ne sait rien qui ne va souvent je ne sais rien de       l̵ dont les secrets… à quoi  dans toutes les rues jamais si entêtanteeurydice  c’était comme c’est genre des motsmauvais genre       le je sais, un monde se "mais qui lit encore le antoine simon 15 a propos d’une pour egidio fiorin des mots       s̵  “ne pas les plus terribles rm : nous sommes en c’est une sorte de la pureté de la survie. nul   nous sommes l’impression la plus pas sur coussin d’air mais v.- les amicales aventures du dernier vers aoi depuis ce jour, le site autres litanies du saint nom la communication est 1) la plupart de ces       soleil il n’est pire enfer que voici des œuvres qui, le antoine simon 19 dans l’innocence des le scribe ne retient    en pour m.b. quand je me heurte mise en ligne d’un la force du corps, sauvage et fuyant comme coupé le sonà intendo... intendo ! raphaËl certains prétendent dans le respect du cahier des jouer sur tous les tableaux     hélas, dieu faisait silence, mais c’est seulement au toute trace fait sens. que d’un côté       &n les dieux s’effacent il semble possible aux george(s) (s est la je suis iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi dernier vers aoi       apparu les étourneaux ! j’ai en réserve et encore  dits  “... parler une       nuage nice, le 8 octobre       marche j’ai relu daniel biga,     le au seuil de l’atelier recleimet deu mult nos voix Ç’avait été la   entrons       midi travail de tissage, dans exacerbé d’air s’ouvre la       la avant dernier vers aoi je m’étonne toujours de la on croit souvent que le but     quand toutes sortes de papiers, sur pure forme, belle muette, ce va et vient entre antoine simon 17  jésus       que onzième et il fallait aller debout       m&eacu antoine simon 23 seins isabelle boizard 2005 encore une citation“tu dorothée vint au monde dernier vers aoi   edmond, sa grande  pour jean le samuelchapitre 16, versets 1 ici, les choses les plus madame dans l’ombre des   (à dernier vers aoi dernier vers aoi cet univers sans essai de nécrologie, pour jean marie       en       une pas facile d’ajuster le diaphane est le ma voix n’est plus que   au milieu de       dans tous feux éteints. des suite de quatrième essai de avant propos la peinture est       &eacut       &agrav les oiseaux s’ouvrent       au la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME V
<- CLXIV | CXLIII ->
CLXV

Clefs : éléments , lieux

Éléments - lieux

1256 : de la vérité, Thomas d’Aquin

Tendit sa main, si ad pris l’olifan :
En Rencesvals ad un ewe curant ;

libre d’aller à la rencontre de l’eau s’unir à elle dans le sel de la mer dans les courants des fleuves et des torrents se savoir enfin frère par l’eau des peuples poissons et de tous les animaux qui partagent avec eux ces espaces n’avoir avec les peuples de l’eau que la mince frontière de la peau et sentir le mariage des fluides dans la fraîcheur des naissances qu’on le sache et que l’on sache qu’il faut en rendre grâce et s’en émerveiller

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte