BRIBES EN LIGNE
   si tout au long merle noir  pour macles et roulis photo 7     rien apaches : inoubliables, les effleurer le ciel du bout des   encore une à propos des grands nous viendrons nous masser ensevelie de silence, madame est la reine des (ô fleur de courge... station 3 encore il parle nice, le 18 novembre 2004 halt sunt li pui e mult halt premier vers aoi dernier       m&eacu       l̵ je découvre avant toi antoine simon 7 c’est le grand depuis le 20 juillet, bribes   ciel !!!! l’impossible       jardin       allong ce paysage que tu contemplais ecrire les couleurs du monde paien sunt morz, alquant en ceste tere ad estet ja       fourr& pour max charvolen 1) attelage ii est une œuvre   ces sec erv vre ile je t’enfourche ma la danse de au commencement était et je vois dans vos lorsqu’on connaît une temps de pierres dans la       pass&e la question du récit le plus insupportable chez     de rigoles en dans ce pays ma mère cette machine entre mes et il parlait ainsi dans la dernier vers aoi la galerie chave qui dernier vers aoi   ces notes       le pour gilbert quel ennui, mortel pour à cri et à pour andrée 7) porte-fenêtre on a cru à il y a des objets qui ont la pour frédéric       &agrav au programme des actions le geste de l’ancienne,       les régine robin, les doigts d’ombre de neige de tantes herbes el pre  on peut passer une vie antoine simon 16 archipel shopping, la bientôt, aucune amarre       au il y a tant de saints sur abu zayd me déplait. pas antoine simon 30   pour adèle et       longte on cheval mais jamais on ne difficile alliage de macao grise deuxième essai antoine simon 22     hélas, tout en vérifiant       j̵       pav&ea dernier vers aoi   la production rare moment de bonheur, dernier vers aoi ajout de fichiers sons dans et voici maintenant quelques  tous ces chardonnerets les amants se art jonction semble enfin dernier vers aoi « h&eacu       &n sculpter l’air : seul dans la rue je ris la       la à la mémoire de   anatomie du m et douce est la terre aux yeux       au et que vous dire des       le du fond des cours et des a propos d’une pour michèle gazier 1 pour michèle gazier 1)       le chercher une sorte de pour andré villers 1) il en est des meurtrières.  “la signification poème pour pour       je À perte de vue, la houle des À max charvolen et martin f qu’il vienne, le feu       la     une abeille de     le cygne sur antoine simon 32 j’ai perdu mon quand les eaux et les terres un nouvel espace est ouvert attention beau       va j’ai travaillé bernadette griot vient de encore la couleur, mais cette       " portrait. 1255 :       et tu troisième essai pas facile d’ajuster le toujours les lettres : mieux valait découper carcassonne, le 06  zones gardées de       les madame, on ne la voit jamais exacerbé d’air libre de lever la tête dans ma gorge au labyrinthe des pleursils le 26 août 1887, depuis tendresse du mondesi peu de       sur pour egidio fiorin des mots passent .x. portes,       pass&e le proche et le lointain il n’est pire enfer que       la les cuivres de la symphonie       allong petites proses sur terre       b&acir le 15 mai, à dans la caverne primordiale pour jean gautheronle cosmos     un mois sans écoute, josué,       je me 5) triptyque marocain martin miguel art et       la abstraction voir figuration je désire un rimbaud a donc       aujour sixième       fourr& madame est une rêves de josué, les routes de ce pays sont dernier vers aoi l’existence n’est la deuxième édition du       marche   dits de       et pour michèle aueret j’écoute vos de pa(i)smeisuns en est venuz dernier vers aoi dans les horizons de boue, de       " dernier vers aoi       magnol siglent a fort e nagent e a claude b.   comme tout en travaillant sur les       object de toutes les un jour nous avons sous l’occupation       pour pour mes enfants laure et       la un trait gris sur la pluies et bruines, o tendresses ô mes dernier vers aoi       au toi, mésange à     chant de il tente de déchiffrer, tous ces charlatans qui   entrons À max charvolen et       &agrav le vieux qui je rêve aux gorges (ma gorge est une vous êtes le glacis de la mort là, c’est le sable et Être tout entier la flamme a christiane       force       un on préparait écrirecomme on se branches lianes ronces comme c’est me dernier vers aoi du bibelot au babilencore une quelque temps plus tard, de autre petite voix     extraire coupé le sonà       ruelle       apparu temps où le sang se il n’était qu’un guetter cette chose       une cinquième essai tout le corps encaisse comme il       o béatrice machet vient de       je me 1.- les rêves de préparation des         or antoine simon 12 ainsi va le travail de qui       en sept (forces cachées qui hans freibach :  dans le livre, le suite du blasphème de recleimet deu mult (À l’église       cette deuxième antoine simon 28       il  les trois ensembles rien n’est plus ardu en 1958 ben ouvre à pour lee    nous dernier vers aoi       en un       s̵ les enseignants : deuxième approche de     longtemps sur       sur   nous sommes les durand : une  c’était seins isabelle boizard 2005   (à je reviens sur des  les premières c’est parfois un pays dont les secrets… à quoi       fleur quand c’est le vent qui charogne sur le seuilce qui       m̵ pour yves et pierre poher et certains prétendent       & quando me ne so itu pe pour maxime godard 1 haute       six tendresses ô mes envols a supposer quece monde tienne grant est la plaigne e large la langue est intarissable quelque chose dernier vers aoi l’homme est    7 artistes et 1 cliquetis obscène des l’illusion d’une pour angelo  tu vois im font chier monde imaginal, pour helmut d’abord l’échange des spectacle de josué dit sixième     pourquoi huit c’est encore à antoine simon 17 est-ce parce que, petit, on l’appel tonitruant du ce jour-là il lui vi.- les amicales aventures lancinant ô lancinant quand les mots a ma mère, femme parmi     dans la ruela un titre : il infuse sa couleur qui ne masque pas       sous franchement, pensait le chef,   même si    en au matin du le samedi 26 mars, à 15       au il est le jongleur de lui epuisement de la salle, "moi, esclave" a clere est la noit e la   adagio   je r.m.a toi le don des cris qui carissimo ulisse,torna a    seule au prenez vos casseroles et  hier, 17  référencem montagnesde ce texte se présente tromper le néant       longte si j’avais de son bruno mendonça les étourneaux ! maintenant il connaît le ouverture d’une derniers g. duchêne, écriture le pour alain borer le 26 pour andré       parfoi       dans li emperere s’est       reine titrer "claude viallat, ici, les choses les plus une il faut dire les et si tu dois apprendre à dans le train premier la mort d’un oiseau. générations il pleut. j’ai vu la dernier vers aoi je ne peins pas avec quoi, leonardo rosa       jonath napolì napolì       d&eacu je suis occupé ces macles et roulis photo 3 …presque vingt ans plus avec marc, nous avons bal kanique c’est eurydice toujours nue à     vers le soir     m2 &nbs dernier vers aoi       su l’impression la plus journée de   tout est toujours en   on n’est antoine simon 21 viallat © le château de la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
| CLXVII ->
CLXVI

Clefs : Dieu , langue

1257

Cleimet sa culpe, si reguardet amunt,
Cuntre le ciel amsdous ses mains ad juinz,
Si priet Deu que pareïs li duinst.

...

Deus li otreit (la sue) seinte beneïçun !

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte