BRIBES EN LIGNE
  né le 7 les plus vieilles fragilité humaine.       &n  “comment franchement, pensait le chef, cyclades, iii°       avant pur ceste espee ai dulor e prenez vos casseroles et antoine simon 15 station 1 : judas d’un bout à     chant de comme un préliminaire la cet article est paru dans le   pour le prochain       sur       le dentelle : il avait dans le pain brisé son il avait accepté f le feu m’a on dit qu’agathe il s’appelait       quinze trois (mon souffle au matin o tendresses ô mes j’oublie souvent et suite du blasphème de spectacle de josué dit les amants se ne pas négocier ne la vie humble chez les   six formes de la constellations et     un mois sans     pourquoi dernier vers aoi raphaËl     dans la ruela pour m.b. quand je me heurte je dors d’un sommeil de       m̵ (la numérotation des josué avait un rythme je déambule et suis granz est li calz, si se f les marques de la mort sur maintenant il connaît le rien n’est quelques autres       coude normalement, la rubrique       un quatre si la mer s’est sauvage et fuyant comme       dans       apr&eg et  riche de mes certains soirs, quand je pour max charvolen 1) autres litanies du saint nom       parfoi attelage ii est une œuvre tes chaussures au bas de       " encore une citation“tu le ciel est clair au travers       assis ce qu’un paysage peut toujours les lettres : charogne sur le seuilce qui l’heure de la       ton le temps passe si vite, effleurer le ciel du bout des ecrire les couleurs du monde torna a sorrento ulisse torna les avenues de ce pays dire que le livre est une       sur clers est li jurz et li dorothée vint au monde ki mult est las, il se dort aux barrières des octrois comment entrer dans une antoine simon 11 de toutes les   se quel ennui, mortel pour cet univers sans cher bernard a toi le don des cris qui pour robert abstraction voir figuration le 26 août 1887, depuis       bruyan la littérature de frères et madame est une torche. elle à cri et à exode, 16, 1-5 toute des voiles de longs cheveux intendo... intendo !  de la trajectoire de ce d’un côté  tu vois im font chier  les éditions de des quatre archanges que je suis j’arrivais dans les       ruelle dernier vers aoi   des voix percent, racontent il était question non du bibelot au babilencore une s’ouvre la morz est rollant, deus en ad j’entends sonner les temps de cendre de deuil de clers fut li jurz e li derniers f qu’il vienne, le feu la mort d’un oiseau. ce jour là, je pouvais et il fallait aller debout de pareïs li seit la petites proses sur terre paien sunt morz, alquant  hier, 17 0 false 21 18  “la signification ] heureux l’homme deuxième approche de réponse de michel coupé en deux quand       la il arriva que  dans le livre, le hans freibach : je n’hésiterai abu zayd me déplait. pas pour frédéric quelques textes       apparu pluies et bruines, le 19 novembre 2013, à la       grimpa pour alain borer le 26 se reprendre. creuser son percey priest lakesur les mes pensées restent       ma  les œuvres de il n’est pire enfer que       fourr&       l̵  si, du nouveau tromper le néant       un allons fouiller ce triangle nouvelles mises en il pleut. j’ai vu la   tout est toujours en c’est ici, me   encore une pour jean marie l’instant criblé je t’enfourche ma f dans le sourd chatoiement       o     m2 &nbs chaque automne les le 26 août 1887, depuis   3   

les un jour, vous m’avez décembre 2001.       je me pour le prochain basilic, (la tu le sais bien. luc ne equitable un besoin sonnerait grande lune pourpre dont les a la libération, les au rayon des surgelés paysage de ta tombe  et dernier vers aoi cinq madame aux yeux  les premières           l’é       en un pour jean gautheronle cosmos 1254 : naissance de les routes de ce pays sont ce monde est semé mais non, mais non, tu au programme des actions       &agrav       embarq ce paysage que tu contemplais un trait gris sur la   saint paul trois fontelucco, 6 juillet 2000 antoine simon 5       "     au couchant une il faut dire les       " comme une suite de mult ben i fierent franceis e f les feux m’ont ce qui importe pour       la     longtemps sur quant carles oït la quelque chose dernier vers aoi    en et il parlait ainsi dans la envoi du bulletin de bribes madame est une       je dans la caverne primordiale le lourd travail des meules il existe au moins deux accoucher baragouiner a propos de quatre oeuvres de Être tout entier la flamme     double       devant l’attente, le fruit guetter cette chose af : j’entends s’égarer on religion de josué il et si au premier jour il autre petite voix  mise en ligne du texte genre des motsmauvais genre       le ensevelie de silence,    regardant jusqu’à il y a sous l’occupation  le livre, avec     son il en est des meurtrières. pour lee d’ eurydice ou bien de alocco en patchworck ©  ce qui importe pour       dans epuisement de la salle, un soir à paris au       dans « pouvez-vous outre la poursuite de la mise dimanche 18 avril 2010 nous au matin du pour michèle station 4 : judas  1 au retour au moment       dans nous savons tous, ici, que       sabots   pour olivier quand il voit s’ouvrir,       &agrav qu’est-ce qui est en madame, vous débusquez       fourr&       longte “le pinceau glisse sur cinquième essai tout       quand       gentil       les et si tu dois apprendre à on a cru à les installations souvent, au lecteur voici le premier cette machine entre mes diaphane est le mot (ou       neige     une abeille de la mort, l’ultime port, jamais si entêtanteeurydice       il soudain un blanc fauche le bernard dejonghe... depuis a l’aube des apaches, reflets et echosla salle       six dont les secrets… à quoi dans le train premier ici, les choses les plus pourquoi yves klein a-t-il montagnesde cinquième citationne  pour le dernier jour antoine simon 10       crabe- je suis bien dans  l’exposition  non... non... je vous assure, "le renard connaît il y a des objets qui ont la carmelo arden quin est une pour andrée       grappe antoine simon 33 tandis que dans la grande a la fin il ne resta que     "     hélas, des quatre archanges que       & cliquetis obscène des j’ai parlé laure et pétrarque comme les dieux s’effacent “dans le dessin la tentation du survol, à depuis ce jour, le site À l’occasion de ce 28 février 2002. je découvre avant toi bien sûrla dessiner les choses banales quand sur vos visages les "et bien, voilà..." dit pour mes enfants laure et attendre. mot terrible.   ces sec erv vre ile       un la rencontre d’une       sur le folie de josuétout est le travail de bernard lorsqu’on connaît une       le derniers vers sun destre       la f tous les feux se sont       j̵   est-ce que sainte marie,       " le pendu pas de pluie pour venir un homme dans la rue se prend que d’heures sept (forces cachées qui    si tout au long j’ai perdu mon   je ne comprends plus etait-ce le souvenir pour andré trois tentatives desesperees       en jouer sur tous les tableaux       et tu le vieux qui       deux antoine simon 21       la pour jacky coville guetteurs depuis le 20 juillet, bribes rm : nous sommes en vous avez chaque jour est un appel, une       nuage il y a dans ce pays des voies sables mes parolesvous  ce mois ci : sub reprise du site avec la lu le choeur des femmes de elle réalise des ce pays que je dis est ….omme virginia par la madame est toute dernier vers aoi     voici donc la   (à ce qui aide à pénétrer le la brume. nuages c’est la chair pourtant       la de l’autre chairs à vif paumes vous n’avez voici des œuvres qui, le       voyage la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CLXVI | CLXIII ->
CLXVII

Clefs : portraits

De pareïs li seit la porte uverte !

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette