BRIBES EN LIGNE
si, il y a longtemps, les la lecture de sainte cinquième citationne comme c’est au lecteur voici le premier que d’heures on a cru à  “la signification       apr&eg i mes doigts se sont ouverts essai de nécrologie, f dans le sourd chatoiement rare moment de bonheur,       l̵ madame a des odeurs sauvages même si l’art n’existe « 8° de exacerbé d’air écoute, josué,       " f qu’il vienne, le feu chairs à vif paumes dernier vers aoi       ce au commencement était l’homme est       ma temps où le sang se       pav&ea dernier vers aoi ce monde est semé nous savons tous, ici, que max charvolen, martin miguel passet li jurz, si turnet a huit c’est encore à de profondes glaouis       grimpa certains soirs, quand je comme un préliminaire la références : xavier ] heureux l’homme   pour le prochain ce paysage que tu contemplais       cette       je rossignolet tu la     dans la ruela Ç’avait été la pluies et bruines, suite de 1) notre-dame au mur violet pour julius baltazar 1 le dernier vers aoi montagnesde         &n       sur des quatre archanges que a la femme au   adagio   je pour helmut les dernières “dans le dessin quelque temps plus tard, de   un   je n’ai jamais art jonction semble enfin     rien       sous giovanni rubino dit       glouss pour andré effleurer le ciel du bout des immense est le théâtre et       une   je ne comprends plus       arauca je crie la rue mue douleur       au a christiane vue à la villa tamaris rita est trois fois humble. c’est pour moi le premier ses mains aussi étaient       &agrav ma voix n’est plus que     faisant la tous ces charlatans qui toutes sortes de papiers, sur         or       fleure       retour macles et roulis photo 4 outre la poursuite de la mise o tendresses ô mes dernier vers aoi pour jacqueline moretti, des conserves ! j’aime chez pierre   la production le 23 février 1988, il pour andré villers 1) apaches : chaque automne les je serai toujours attentif à dernier vers que mort pour angelo  les premières f toutes mes  il est des objets sur       jonath seins isabelle boizard 2005 quel ennui, mortel pour     pourquoi le coeur du un jour nous avons  “ce travail qui       marche cet univers sans quand sur vos visages les À la loupe, il observa madame dans l’ombre des des voix percent, racontent merci au printemps des     pluie du madame déchirée suite du blasphème de de sorte que bientôt tout en vérifiant clers est li jurz et li polenta quando me ne so itu pe  le "musée pour maguy giraud et antoine simon 21     cet arbre que       pass&e antoine simon 7 six de l’espace urbain,       bruyan l’attente, le fruit et encore  dits je ne sais pas si les lettres ou les chiffres genre des motsmauvais genre dernier vers aoi 1. il se trouve que je suis le 15 mai, à (vois-tu, sancho, je suis il faut aller voir temps de bitume en fusion sur tu le saiset je le vois station 1 : judas il n’était qu’un après la lecture de jamais je n’aurais 1254 : naissance de merle noir  pour les installations souvent, la galerie chave qui l’évidence constellations et ici, les choses les plus ce 28 février 2002.  tous ces chardonnerets "ah ! mon doux pays, une autre approche de ne faut-il pas vivre comme  mise en ligne du texte pour martine, coline et laure il n’est pire enfer que dernier vers aoi       gentil c’était une la route de la soie, à pied, il faut laisser venir madame macles et roulis photo 3  jésus   nous sommes  “comment je suis occupé ces napolì napolì antoine simon 26 ce jour là, je pouvais à cri et à mon cher pétrarque, a propos d’une archipel shopping, la nous lirons deux extraits de       dans mieux valait découper       dans pour martine pour jean marie dans l’innocence des antoine simon 2 le grand combat : je déambule et suis  née à       p&eacu le texte qui suit est, bien     longtemps sur vos estes proz e vostre carles li reis en ad prise sa pour yves et pierre poher et de mes deux mains normalement, la rubrique       la   on n’est la bouche pure souffrance af : j’entends 1 la confusion des       le      & janvier 2002 .traverse   encore une   né le 7 les routes de ce pays sont sculpter l’air : temps de cendre de deuil de la tentation du survol, à antoine simon 17     depuis et te voici humanité la question du récit ainsi fut pétrarque dans       quinze    epître aux sous la pression des exode, 16, 1-5 toute dont les secrets… à quoi buttati ! guarda&nbs pourquoi yves klein a-t-il le geste de l’ancienne, saluer d’abord les plus au labyrinthe des pleursils       qui encore une citation“tu bientôt, aucune amarre l’ami michel je ne peins pas avec quoi,  au travers de toi je accorde ton désir à ta ce n’est pas aux choses       sur   au milieu de guetter cette chose et nous n’avons rien je suis celle qui trompe dernier vers aoi sequence 6   le macles et roulis photo 7 toute trace fait sens. que m1       un jour, vous m’avez       au  dernier salut au pour jean-louis cantin 1.- mille fardeaux, mille       baie ce texte se présente nous viendrons nous masser ouverture d’une dire que le livre est une le travail de bernard a l’aube des apaches,  de même que les f le feu m’a et c’était dans (dans mon ventre pousse une il ne sait rien qui ne va       un générations je ne saurais dire avec assez       magnol traquer et la peur, présente dans le pain brisé son       mouett il aurait voulu être  “ne pas certains prétendent au programme des actions dieu faisait silence, mais dernier vers aoi pour pierre theunissen la se reprendre. creuser son       dans voile de nuità la       et tu le scribe ne retient dernier vers aoi j’ai parlé pure forme, belle muette, le lourd travail des meules on croit souvent que le but bruno mendonça   ces sec erv vre ile avant propos la peinture est       apparu il existe au moins deux       deux les avenues de ce pays     son       la …presque vingt ans plus tendresses ô mes envols    regardant dans ce pays ma mère       coude très malheureux... ne pas négocier ne il tente de déchiffrer, paroles de chamantu en ceste tere ad estet ja       au       deux       allong du bibelot au babilencore une   le texte suivant a nous avancions en bas de dernier vers aoi         voyage faisant dialoguer (elle entretenait       " le recueil de textes       le cet article est paru dans le la vie humble chez les vous dites : "un sables mes parolesvous nice, le 30 juin 2000 un nouvel espace est ouvert le nécessaire non  le grand brassage des "si elle est vous êtes quatrième essai de  je signerai mon gardien de phare à vie, au et il parlait ainsi dans la li quens oger cuardise zacinto dove giacque il mio  la toile couvre les la fonction,       object deuxième approche de   marcel mise en ligne il en est des meurtrières. un temps hors du pour qui veut se faire une ecrire les couleurs du monde petites proses sur terre bien sûr, il y eut siglent a fort e nagent e  ce qui importe pour       au       droite présentation du       force       bien   l’oeuvre vit son       sur au rayon des surgelés laure et pétrarque comme  marcel migozzi vient de       les de proche en proche tous       aujour pour michèle gazier 1)       pass&e macles et roulis photo 6 deuxième essai le  pour de a grant dulur tendrai puis antoine simon 6 cyclades, iii° ajout de fichiers sons dans diaphane est le mot (ou À max charvolen et pour jean-marie simon et sa attention beau       soleil autre citation"voui la cité de la musique       pass&e paysage de ta tombe  et c’est la peur qui fait de tantes herbes el pre marie-hélène normal 0 21 false fal n’ayant pas la force du corps, la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI

Clere est la noit e la lune luisante.

(...)

Las est li reis, kar la peine est mult grant ;
(...)
Mult ad apris ki bien conuist ahan.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte