BRIBES EN LIGNE
antoine simon 26    tu sais dans ma gorge     tout autour légendes de michel       grimpa Éléments -       longte un verre de vin pour tacher les routes de ce pays sont       deux epuisement de la salle, pour raphaël toutes sortes de papiers, sur les premières il faut aller voir antoine simon 27 (de)lecta lucta         sabots le samedi 26 mars, à 15 constellations et la mort d’un oiseau. c’est seulement au jamais si entêtanteeurydice       le       le s’égarer on merci au printemps des       m&eacu le 26 août 1887, depuis       voyage a la libération, les a claude b.   comme       assis       que le galop du poème me attention beau religion de josué il pour qui veut se faire une madame aux rumeurs à la mémoire de       &agrav       st     les provisions antoine simon 16 le 2 juillet sa langue se cabre devant le c’est la distance entre lorsqu’on connaît une     après suite de       la martin miguel art et madame est la reine des able comme capable de donner       devant après la lecture de nouvelles mises en a propos de quatre oeuvres de       sur la fraîcheur et la dans l’innocence des quelque temps plus tard, de    7 artistes et 1 li emperere s’est li emperere par sa grant f le feu est venu,ardeur des noble folie de josué, ce qui aide à pénétrer le sixième antoine simon 10       je me dans la caverne primordiale pour lee les doigts d’ombre de neige deux nouveauté,       " g. duchêne, écriture le s’ouvre la toutes ces pages de nos       jardin       glouss la littérature de non, björg, dernier vers s’il autre petite voix       en À peine jetés dans le onze sous les cercles       je me pour michèle aueret cet article est paru  au mois de mars, 1166  pour le dernier jour dont les secrets… à quoi carles respunt :   si vous souhaitez d’un bout à c’est une sorte de       il  les premières  pour de c’est vrai sainte marie,     vers le soir les dieux s’effacent "tu sais ce que c’est ajout de fichiers sons dans décembre 2001. tendresse du mondesi peu de de mes deux mains rare moment de bonheur,  monde rassemblé il ne reste plus que le troisième essai imagine que, dans la il y a tant de saints sur références : xavier   3   

les   jn 2,1-12 : pour martin poussées par les vagues       le coquillage contre je ne sais pas si       au de pareïs li seit la tout en vérifiant deuxième apparition de on trouvera la video dernier vers aoi       le       dans madame est toute pure forme, belle muette, les petites fleurs des tous feux éteints. des dentelle : il avait (dans mon ventre pousse une merci à marc alpozzo madame, on ne la voit jamais etudiant à on préparait si, il y a longtemps, les à propos des grands prenez vos casseroles et beaucoup de merveilles c’était une  tu ne renonceras pas.         or dernier vers aoi je crie la rue mue douleur huit c’est encore à madame est une on peut croire que martine 1) notre-dame au mur violet antoine simon 13 ma chair n’est coupé en deux quand encore une citation“tu la chaude caresse de ici, les choses les plus       vu pour yves et pierre poher et grant est la plaigne e large macao grise sables mes parolesvous  tu vois im font chier de soie les draps, de soie       &ccedi       la pie antoine simon 32 antoine simon 5 je suis bien dans dans les horizons de boue, de dernier vers aoi   la baie des anges pour michèle gazier 1)       en       quinze libre de lever la tête       ce j’ai ajouté les avenues de ce pays     nous chairs à vif paumes à bernadette 10 vers la laisse ccxxxii normal 0 21 false fal  les œuvres de autre citation j’ai travaillé pour daniel farioli poussant les dessins de martine orsoni   entrons rm : d’accord sur franchement, pensait le chef, la deuxième édition du portrait. 1255 : macles et roulis photo 1 f le feu s’est certains prétendent       un station 4 : judas        au pour mireille et philippe       alla       deux antoine simon 30 carcassonne, le 06 c’est extrêmement (la numérotation des       neige dans les carnets       avant j’oublie souvent et laure et pétrarque comme tromper le néant coupé le sonà  mise en ligne du texte     &nbs quelques textes dans ce périlleux À max charvolen et martin l’illusion d’une       l̵ l’appel tonitruant du       les iv.- du livre d’artiste voile de nuità la antoine simon 15       la c’est la chair pourtant       fourmi  tous ces chardonnerets je suis le géographe sait tout       fleur     longtemps sur sors de mon territoire. fais elle ose à peine de tantes herbes el pre premier vers aoi dernier f dans le sourd chatoiement j’ai parlé   ciel !!!! leonardo rosa il existe au moins deux       reine la communication est  les éditions de arbre épanoui au ciel dernier vers aoi pur ceste espee ai dulor e le "patriote",   karles se dort cum hume antoine simon 22 l’attente, le fruit       un       mouett ki mult est las, il se dort "le renard connaît chaque automne les nice, le 30 juin 2000       ...mai percey priest lakesur les envoi du bulletin de bribes       sur    nous dernier vers doel i avrat, lu le choeur des femmes de l’instant criblé pour m.b. quand je me heurte dernier vers aoi au programme des actions macles et roulis photo 3 bientôt, aucune amarre  c’était   né le 7 j’aime chez pierre       pour   un vendredi dernier vers aoi et je vois dans vos r.m.a toi le don des cris qui  il y a le et voici maintenant quelques la bouche pure souffrance  “comment       dans diaphane est le       journ& marcel alocco a nous avons affaire à de toute une faune timide veille de pa(i)smeisuns en est venuz le pendu  avec « a la seul dans la rue je ris la onzième pierre ciel mise en ligne pour alain borer le 26   nous sommes       l̵ le numéro exceptionnel de ce qui importe pour       vu  martin miguel vient mes pensées restent       b&acir dernier vers aoi   les cuivres de la symphonie viallat © le château de sixième macles et roulis photo 6 josué avait un rythme giovanni rubino dit dernier vers aoi       " 13) polynésie macles et roulis photo 4     ton     quand vedo la luna vedo le villa arson, nice, du 17     surgi quand nous rejoignons, en diaphane est le mot (ou       retour descendre à pigalle, se on a cru à abu zayd me déplait. pas ce qui fait tableau : ce       le    en  dans toutes les rues pour max charvolen 1) madame est une torche. elle nous dirons donc qu’est-ce qui est en   ces notes       &n on dit qu’agathe si tu es étudiant en  “ce travail qui    au balcon d’un côté c’est pour moi le premier trois tentatives desesperees   pour adèle et      & granz fut li colps, li dux en       gentil derniers vers sun destre dans le patriote du 16 mars toi, mésange à dernier vers aoi     à dix l’espace ouvert au bal kanique c’est et c’était dans un besoin de couper comme de antoine simon 17         &n  la toile couvre les       j̵ al matin, quant primes pert glaciation entre le ciel de ce pays est tout « 8° de   on n’est comme un préliminaire la que d’heures       le autres litanies du saint nom       bonheu le ciel est clair au travers madame a des odeurs sauvages     faisant la       dans       &agrav l’impression la plus mon travail est une       sur tout est possible pour qui dernier vers aoi quatrième essai de dernier vers aoi une autre approche de j’ai changé le la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Leonardo Rosa > FATA
| FATA 2 ->
FATA 1
Artiste(s) : Rosa L.

F

Les rêves de renaissance fument toujours des feux qui furent.
Quand j’ai voulu approcher ma bouche de celle des enfers, ils m’ont saisi.
Tu en portes toujours la trace au bout de tes fusains.

A

Compagnes fidèles de toutes les naissances et de toutes les morts,
Les eaux sanglotent, grondent, chutent, s’émiettent ;
Multitude où la lumière se brise,
Se disperse.

Respiration des criques
coups d’air au bord protégé des torrents

T

Fille des pertes :
Feu refroidi,
Air expulsé,
Eaux retirées,
Terre est lourde de temps ;
Seule, elle sait le conserver et t’en rendre les fruits.

La part de moi la plus proche de ma mort est terre.

A

Les morceaux de nuit se retirent dans leurs propres replis
(Ainsi le font les oiseaux dans leurs ailes
Qui s’abandonnent au sommeil).
L’aube vacille et chancelle, chassant les chiffons d’ombres.

Au dessus des eaux, dans les fluidités terreuses qui montent des roseaux immobilisés et des bois flottés,
L’air
Tremble
Encore
Incertain
De l’à peine ébauchée d’un fruit au premier plan
Ou de l’improbable présence d’un massif suspendu, dans le lointain, à la légèreté des gouttes de lumières.

Bientôt les horizons se chargeront de transparences bleues ;
L’air le plus proche s’échauffera progressivement,
Et dans l’or pauvre des pailles usées par le temps,
Vapeurs lentes des rêves de renaissance,

Publication en ligne : 2 janvier 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette