BRIBES EN LIGNE
sculpter l’air :       sur deuxième essai 0 false 21 18    en et c’était dans o tendresses ô mes le samedi 26 mars, à 15 sors de mon territoire. fais À max charvolen et martin la lecture de sainte comme une suite de le tissu d’acier       aujour ce qui fait tableau : ce j’ai perdu mon   maille 1 :que temps où les coeurs les installations souvent,   saint paul trois elle ose à peine pour jacky coville guetteurs seins isabelle boizard 2005 lorsque martine orsoni les petites fleurs des les dernières  pour jean le à "ah ! mon doux pays, 10 vers la laisse ccxxxii « e ! malvais cet article est paru dans le janvier 2002 .traverse   je ne comprends plus les grands       devant    regardant spectacle de josué dit c’est la distance entre il s’appelait tendresse du mondesi peu de approche d’une de sorte que bientôt     surgi prenez vos casseroles et       maquis ne pas négocier ne ce jour-là il lui dernier vers aoi       je rêve aux gorges si j’avais de son  jésus       banlie et voici maintenant quelques       "       au vertige. une distance je suis bien dans passent .x. portes,       allong la cité de la musique antoine simon 5 pour martine, coline et laure cyclades, iii° le passé n’est abstraction voir figuration présentation du quatrième essai de madame est toute     rien       tourne merci au printemps des       en a supposer quece monde tienne quand nous rejoignons, en douze (se fait terre se dans les rêves de la dans l’innocence des le texte qui suit est, bien sixième dernier vers aoi     après j’entends sonner les i mes doigts se sont ouverts qu’est-ce qui est en elle disposait d’une de mes deux mains   dits de fontelucco, 6 juillet 2000 je t’enlace gargouille       pass&e       sur       sur       pass&e antoine simon 2 dernier vers aoi les routes de ce pays sont       aux faisant dialoguer la poésie, à la la légende fleurie est     du faucon dernier vers aoi       je me   se f tous les feux se sont toujours les lettres : il ne reste plus que le     les fleurs du très saintes litanies (ô fleur de courge...  je signerai mon agnus dei qui tollis peccata rien n’est plus ardu quand sur vos visages les les enseignants : au matin du temps de bitume en fusion sur ce qui aide à pénétrer le de toutes les       quand pas même     m2 &nbs antoine simon 30 rare moment de bonheur, dans ce pays ma mère "l’art est-il  les premières le 26 août 1887, depuis je désire un quand les eaux et les terres al matin, quant primes pert nice, le 18 novembre 2004  martin miguel vient tendresses ô mes envols carissimo ulisse,torna a  référencem ….omme virginia par la pas sur coussin d’air mais sur l’erbe verte si est mult ben i fierent franceis e carles respunt : très malheureux... dernier vers aoi  “ne pas normalement, la rubrique   j’ai souvent villa arson, nice, du 17       va     cet arbre que il arriva que ce va et vient entre antoine simon 13       b&acir le soleil n’est pas dernier vers aoi douce est la terre aux yeux branches lianes ronces       voyage (la numérotation des macles et roulis photo l’impression la plus je déambule et suis       magnol deuxième il pleut. j’ai vu la la force du corps,   pour olivier le lent tricotage du paysage       coude d’ eurydice ou bien de vedo la luna vedo le bal kanique c’est avant propos la peinture est les plus terribles Ç’avait été la l’heure de la ajout de fichiers sons dans     vers le soir l’appel tonitruant du       la c’est le grand     de rigoles en un homme dans la rue se prend moi cocon moi momie fuseau pour frédéric a propos de quatre oeuvres de du fond des cours et des bien sûrla nos voix     à rimbaud a donc toutes ces pages de nos   d’un coté,     l’é       je       six le coeur du dessiner les choses banales sainte marie,       la       la pie       sur la bouche pure souffrance       dans tout à fleur d’eaula danse   on n’est mieux valait découper josué avait un rythme je m’étonne toujours de la antoine simon 26 livre grand format en trois écrirecomme on se 7) porte-fenêtre toi, mésange à antoine simon 7 je suis occupé ces       l̵ g. duchêne, écriture le       bonheu les avenues de ce pays deuxième suite le geste de l’ancienne, ensevelie de silence, pour m.b. quand je me heurte dans le pain brisé son pour helmut pluies et bruines,  monde rassemblé est-ce parce que, petit, on       le la liberté de l’être pour pierre theunissen la un tunnel sans fin et, à un jour nous avons patrick joquel vient de pour philippe 1257 cleimet sa culpe, si pour andrée nécrologie       embarq tu le saiset je le vois   (à à cri et à martin miguel art et       apparu mais non, mais non, tu la galerie chave qui neuf j’implore en vain a toi le don des cris qui clquez sur de profondes glaouis la pureté de la survie. nul (josué avait lentement       en un r.m.a toi le don des cris qui tout est prêt en moi pour   ciel !!!! bel équilibre et sa samuelchapitre 16, versets 1       vu cliquetis obscène des des conserves ! tous ces charlatans qui polenta on dit qu’agathe 0 false 21 18 madame porte à petit matin frais. je te normal 0 21 false fal pas une année sans évoquer  les œuvres de     [1]      dans la ruela un titre : il infuse sa d’un bout à la réserve des bribes f j’ai voulu me pencher       &agrav  marcel migozzi vient de folie de josuétout est   1) cette le grand combat : mon cher pétrarque, si j’étais un l’illusion d’une   que signifie   un générations torna a sorrento ulisse torna   la baie des anges vous dites : "un pour jean marie À max charvolen et madame déchirée       marche il tente de déchiffrer, je serai toujours attentif à       bruyan  au mois de mars, 1166   je n’ai jamais pour alain borer le 26 petites proses sur terre morz est rollant, deus en ad dorothée vint au monde guetter cette chose j’aime chez pierre lentement, josué  “s’ouvre madame est la reine des       apr&eg carmelo arden quin est une le 26 août 1887, depuis nice, le 30 juin 2000  de même que les       sur etudiant à       le raphaël pour julius baltazar 1 le le 23 février 1988, il v.- les amicales aventures du i en voyant la masse aux quelque chose       le macles et roulis photo 7 je meurs de soif le lourd travail des meules il faut aller voir pour mireille et philippe       m&eacu       une c’est extrêmement  dernier salut au ce       dans fin première la communication est quel ennui, mortel pour le 28 novembre, mise en ligne ce qu’un paysage peut ma chair n’est   encore une les dessins de martine orsoni mi viene in mentemi diaphane est le souvent je ne sais rien de trois (mon souffle au matin     chambre peinture de rimes. le texte       une ouverture d’une outre la poursuite de la mise (dans mon ventre pousse une antoine simon 25  un livre écrit merci à la toile de imagine que, dans la descendre à pigalle, se frères et       il 1-nous sommes dehors. j’ai relu daniel biga, toute une faune timide veille pour michèle gazier 1 madame chrysalide fileuse       &agrav la musique est le parfum de et je vois dans vos lancinant ô lancinant dans les carnets six de l’espace urbain,       journ& de proche en proche tous charogne sur le seuilce qui le nécessaire non 0 false 21 18 ce qui importe pour chaises, tables, verres, gardien de phare à vie, au comme un préliminaire la mise en ligne d’un une autre approche de le bulletin de "bribes       le la vie est dans la vie. se les doigts d’ombre de neige écoute, josué, antoine simon 10 quelque temps plus tard, de printemps breton, printemps pour maxime godard 1 haute       entre ( ce texte a granz est li calz, si se la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > avec Jean Jacques Laurent > Terre de l’enfuie
<- VIII | X ->
IX
Artiste(s) : Laurent (site)

Quand les eaux et les terres de ce pays se réunissent
les porteuses d’eau de terre et de pain
se dirigent lentement vers la rivière  
le ciel n’est alors jamais trop loin avec ses airs de femme
leur tête se dresse
et frémit d’émoi sous le poids des vases de cuivre et des sacs de toile
on dit aussi qu’au fond des puits sont conservés
de grands secrets et mille oiseaux soudain s’affolent
autour des pistils de la valériane.

JPEG - 46.1 ko
Quand les eaux et les terres...
Publication en ligne : 7 janvier 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette