BRIBES EN LIGNE
"la musique, c’est le pour yves et pierre poher et je désire un 0 false 21 18 morz est rollant, deus en ad chairs à vif paumes fin première granz fut li colps, li dux en il faut aller voir al matin, quant primes pert dernier vers aoi le "patriote", lentement, josué et combien après la lecture de   d’un coté,   un vendredi       la à a ma mère, femme parmi mieux valait découper rien n’est plus ardu pour raphaël      & à bernadette errer est notre lot, madame, on cheval cinquième essai tout au commencement était temps où le sang se les oiseaux s’ouvrent   anatomie du m et   pour le prochain quatre si la mer s’est exacerbé d’air       b&acir toutes ces pages de nos   3   

les  dans le livre, le       glouss l’homme est       le pour frédéric villa arson, nice, du 17 quelques textes monde imaginal,       au douce est la terre aux yeux ne faut-il pas vivre comme giovanni rubino dit mult est vassal carles de ils s’étaient jamais je n’aurais attendre. mot terrible. de tantes herbes el pre dans l’innocence des huit c’est encore à deuxième approche de       ( normalement, la rubrique       aux o tendresses ô mes   la production ajout de fichiers sons dans le lent déferlement les cuivres de la symphonie premier essai c’est il semble possible couleur qui ne masque pas       voyage dessiner les choses banales l’impression la plus pour gilbert antoine simon 19     m2 &nbs quand sur vos visages les ils sortent une autre approche de qu’est-ce qui est en     après "si elle est carissimo ulisse,torna a equitable un besoin sonnerait       l̵ guetter cette chose       sur (josué avait dernier vers aoi   se la mastication des     longtemps sur    7 artistes et 1 ensevelie de silence, entr’els nen at ne pui il pleut. j’ai vu la 1 la confusion des   la baie des anges  tous ces chardonnerets démodocos... Ça a bien un “le pinceau glisse sur chercher une sorte de toulon, samedi 9 noble folie de josué, madame chrysalide fileuse au programme des actions aucun hasard si se j’ai longtemps antoine simon 17   iv    vers dernier vers aoi       journ& les parents, l’ultime  martin miguel vient dans un coin de nice, f le feu est venu,ardeur des sables mes parolesvous on peut croire que martine  née à issent de mer, venent as epuisement de la salle, et il parlait ainsi dans la antoine simon 2  “comment légendes de michel les installations souvent, c’est pour moi le premier je crie la rue mue douleur le geste de l’ancienne, marché ou souk ou le lent tricotage du paysage dernier vers aoi   si vous souhaitez "ah ! mon doux pays, carles li reis en ad prise sa dernier vers aoi samuelchapitre 16, versets 1   dits de nice, le 30 juin 2000 bruno mendonça les dernières station 5 : comment       l̵       au la bouche pleine de bulles outre la poursuite de la mise ainsi alfred… comme c’est toujours les lettres : bien sûr, il y eut dernier vers aoi pour andrée       six i mes doigts se sont ouverts le temps passe dans la il ne s’agit pas de quelques autres avant dernier vers aoi pierre ciel 1- c’est dans       les raphaËl reprise du site avec la a toi le don des cris qui madame, c’est notre  la lancinante comme un préliminaire la la vie est dans la vie. se je sais, un monde se (vois-tu, sancho, je suis trois (mon souffle au matin       dans    de femme liseuse dernier vers aoi gardien de phare à vie, au juste un macles et roulis photo 4 iloec endreit remeint li os et que dire de la grâce       dans madame est une i en voyant la masse aux       je rêve, cauchemar, temps de pierres tant pis pour eux. f le feu s’est la prédication faite toutes sortes de papiers, sur dans l’effilé de neuf j’implore en vain quand les mots ce qu’un paysage peut karles se dort cum hume       &n décembre 2001. buttati ! guarda&nbs       avant merle noir  pour autres litanies du saint nom l’erbe del camp, ki quand vous serez tout À la loupe, il observa imagine que, dans la moi cocon moi momie fuseau       m̵ antoine simon 14 ce n’est pas aux choses antoine simon 24 suite du blasphème de       force fragilité humaine. la terre a souvent tremblé onzième est-ce parce que, petit, on     chambre antoine simon 7 la question du récit     à       je me   pour adèle et       devant si tu es étudiant en torna a sorrento ulisse torna à propos des grands       la       d&eacu     chant de tout est possible pour qui suite de la fraîcheur et la       sur le toute une faune timide veille       au « amis rollant, de    seule au À l’occasion de et voici maintenant quelques le proche et le lointain j’ai changé le approche d’une introibo ad altare ce poème est tiré du       ma je ne saurais dire avec assez       &n onze sous les cercles pour jean marie j’ai parlé 13) polynésie   tout est toujours en "pour tes pour martine, coline et laure madame déchirée dans le monde de cette       apr&eg nouvelles mises en elle réalise des pour ma       le de profondes glaouis 1.- les rêves de il n’était qu’un de l’autre premier vers aoi dernier       le madame a des odeurs sauvages le franchissement des       sur le dernier vers doel i avrat, troisième essai       dans       &agrav       une recleimet deu mult attelage ii est une œuvre spectacle de josué dit   né le 7 soudain un blanc fauche le  le grand brassage des percey priest lakesur les a supposer quece monde tienne  hors du corps pas       deux les dieux s’effacent il aurait voulu être pour philippe trois tentatives desesperees se placer sous le signe de       juin     double cyclades, iii° pas une année sans évoquer     &nbs  le livre, avec antoine simon 30 c’est la peur qui fait journée de       pav&ea (josué avait lentement travail de tissage, dans       pour       ce je dors d’un sommeil de       le       pav&ea sixième lorsque martine orsoni ainsi fut pétrarque dans présentation du le recueil de textes station 4 : judas  montagnesde antoine simon 13 halt sunt li pui e mult halt il ne reste plus que le si j’étais un religion de josué il   je ne comprends plus  de même que les  monde rassemblé n’ayant pas af : j’entends juste un mot pour annoncer la pureté de la survie. nul       coude       bien glaciation entre  au mois de mars, 1166     de rigoles en       &agrav antoine simon 9 antoine simon 22 poème pour dans le patriote du 16 mars   entrons able comme capable de donner quelque chose sainte marie,       la  pour jean le l’évidence rimbaud a donc ses mains aussi étaient en cet anniversaire, ce qui 7) porte-fenêtre la mort d’un oiseau.       le       entre josué avait un rythme dimanche 18 avril 2010 nous "l’art est-il dernier vers aoi m1       macles et roulis photo 1 pourquoi yves klein a-t-il la route de la soie, à pied, li emperere par sa grant dans ce périlleux ce qui fait tableau : ce madame, on ne la voit jamais carles respunt :       p&eacu       soleil  la toile couvre les exode, 16, 1-5 toute       descen macles et roulis photo un tunnel sans fin et, à  epître aux (en regardant un dessin de deuxième suite dernier vers aoi sous l’occupation titrer "claude viallat, dernier vers aoi quand les eaux et les terres apaches : je rêve aux gorges mult ben i fierent franceis e 10 vers la laisse ccxxxii vous avez   au milieu de la force du corps, "moi, esclave" a pas de pluie pour venir il est le jongleur de lui du bibelot au babilencore une   (à abu zayd me déplait. pas et te voici humanité       " la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Henri Maccheroni > Christs 2
<- VI |
Final
Artiste(s) : Maccheroni

Ma voix n’est plus que pierres roulées avalanches déchirant
les goulets moi-même


Accorato accorato

Publication en ligne : 8 janvier 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette