BRIBES EN LIGNE
    double quand vous serez tout m1           longtemps sur les grands    si tout au long       retour       sur "nice, nouvel éloge de la f le feu est venu,ardeur des le scribe ne retient martin miguel art et le texte qui suit est, bien       bonheu avant propos la peinture est       tourne rêves de josué,         or quel ennui, mortel pour d’ eurydice ou bien de granz est li calz, si se le nécessaire non la langue est intarissable à cri et à et ces siglent a fort e nagent e dernier vers aoi   ensevelie de silence, approche d’une       sur reflets et echosla salle f qu’il vienne, le feu de mes deux mains chaises, tables, verres, (la numérotation des 1.- les rêves de  pour le dernier jour descendre à pigalle, se al matin, quant primes pert dernier vers aoi       le monde imaginal,    au balcon       grappe       apparu et que dire de la grâce madame, on ne la voit jamais       é       &agrav dans les carnets ses mains aussi étaient    nous a ma mère, femme parmi       le première       six       midi ce qui importe pour  un livre écrit travail de tissage, dans pour michèle gazier 1 mult ben i fierent franceis e       l̵ bernadette griot vient de bribes en ligne a des voix percent, racontent je t’enlace gargouille tendresse du mondesi peu de   marcel soudain un blanc fauche le la réserve des bribes suite de       pourqu "mais qui lit encore le   l’oeuvre vit son madame chrysalide fileuse chaque jour est un appel, une maintenant il connaît le       object et combien et…  dits de pour egidio fiorin des mots mult est vassal carles de que reste-t-il de la bribes en ligne a       mouett fin première un temps hors du       maquis       o       quinze bien sûr, il y eut pas sur coussin d’air mais  improbable visage pendu  il est des objets sur pour ma pour jean marie est-ce parce que, petit, on le plus insupportable chez giovanni rubino dit dieu faisait silence, mais nouvelles mises en       allong diaphane est le       en sables mes parolesvous deuxième apparition de je me souviens de coupé le sonà (dans mon ventre pousse une       pass&e       les je rêve aux gorges 10 vers la laisse ccxxxii       (       ton bel équilibre et sa       sur     &nbs   le 10 décembre coupé en deux quand   au milieu de c’est une sorte de très malheureux...   ces sec erv vre ile   tout est toujours en       au exode, 16, 1-5 toute rien n’est dernier vers doel i avrat, ce n’est pas aux choses  epître aux deux ce travail vous est pas de pluie pour venir     pluie du     rien toujours les lettres :       la antoine simon 20       &n carcassonne, le 06       au la chaude caresse de antoine simon 11 je désire un       la les doigts d’ombre de neige très saintes litanies       deux sixième errer est notre lot, madame, l’appel tonitruant du " je suis un écorché vif. recleimet deu mult  martin miguel vient à sylvie       ce li quens oger cuardise pour andré villers 1)       au toute trace fait sens. que       su temps de cendre de deuil de     le cygne sur l’illusion d’une ma chair n’est le soleil n’est pas j’entends sonner les ce texte m’a été i.- avaler l’art par à propos des grands d’un côté a toi le don des cris qui pour michèle     un mois sans ma voix n’est plus que rita est trois fois humble. je déambule et suis ( ce texte a   pour théa et ses arbre épanoui au ciel cet article est paru  il y a le la vie humble chez les epuisement de la salle, vertige. une distance c’est pour moi le premier       sabots       force f les marques de la mort sur madame aux rumeurs       alla macles et roulis photo 3       &ccedi dernier vers aoi je reviens sur des       la huit c’est encore à j’ai changé le     ton 0 false 21 18 paroles de chamantu       "       au  née à dans la caverne primordiale il aurait voulu être petit matin frais. je te où l’on revient j’aime chez pierre "la musique, c’est le les dessins de martine orsoni à la bonne pour jean gautheronle cosmos juste un mot pour annoncer station 1 : judas     son       dans tu le sais bien. luc ne le 19 novembre 2013, à la dernier vers aoi j’ai donné, au mois l’instant criblé dernier vers aoi le proche et le lointain   1) cette  l’exposition        au « h&eacu intendo... intendo ! nous savons tous, ici, que  jésus       une sur la toile de renoir, les pour andrée je serai toujours attentif à diaphane est le mot (ou       sur clers est li jurz et li le bulletin de "bribes mais jamais on ne antoine simon 17 lancinant ô lancinant       fleur il faut laisser venir madame  la lancinante       juin et tout avait libre de lever la tête tout en vérifiant       magnol les dernières mesdames, messieurs, veuillez       l̵ antoine simon 5 les durand : une deuxième essai ….omme virginia par la       au       crabe- le temps passe dans la   pour olivier le 15 mai, à mes pensées restent a la femme au heureuse ruine, pensait dernier vers aoi       baie en 1958 ben ouvre à buttati ! guarda&nbs tant pis pour eux. autres litanies du saint nom quatre si la mer s’est un titre : il infuse sa       neige  on peut passer une vie pas facile d’ajuster le       je me dans le monde de cette c’est vrai antoine simon 29 voile de nuità la antoine simon 33 spectacle de josué dit    tu sais je m’étonne toujours de la       la lorsqu’on connaît une   anatomie du m et rimbaud a donc       banlie la danse de dernier vers aoi si tu es étudiant en       m̵ dans le pays dont je vous       fleure l’impossible       le moisissures mousses lichens printemps breton, printemps art jonction semble enfin   je n’ai jamais la mort, l’ultime port, madame porte à il est le jongleur de lui ce rien n’est plus ardu pour andré  monde rassemblé       journ& je ne saurais dire avec assez j’ai relu daniel biga, dans les rêves de la i en voyant la masse aux attendre. mot terrible. deuxième approche de l’impression la plus tout est possible pour qui (josué avait le temps passe si vite, peinture de rimes. le texte sauvage et fuyant comme         &n       neige       &eacut effleurer le ciel du bout des carissimo ulisse,torna a je suis les parents, l’ultime une autre approche de les dieux s’effacent       avant mougins. décembre antoine simon 14  marcel migozzi vient de merci à marc alpozzo 5) triptyque marocain avec marc, nous avons ici. les oiseaux y ont fait sous la pression des tout le problème torna a sorrento ulisse torna il était question non quand sur vos visages les n’ayant pas f j’ai voulu me pencher       entre     extraire le lent déferlement et la peur, présente allons fouiller ce triangle merci au printemps des  le "musée     surgi       jardin     depuis  mise en ligne du texte entr’els nen at ne pui   en grec, morías       le antoine simon 15 introibo ad altare  dernier salut au pour maguy giraud et 1-nous sommes dehors. r.m.a toi le don des cris qui se placer sous le signe de       sur et si au premier jour il si elle est belle ? je de proche en proche tous a la libération, les la fraîcheur et la       le il pleut. j’ai vu la ils sortent tout est prêt en moi pour       soleil       la madame dans l’ombre des     hélas, f le feu s’est etait-ce le souvenir “dans le dessin onzième si j’avais de son encore la couleur, mais cette l’attente, le fruit genre des motsmauvais genre a christiane janvier 2002 .traverse rare moment de bonheur, un besoin de couper comme de la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII
<- CCXVII | CCXIX ->
CCXVIII


Dernier vers

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte