BRIBES EN LIGNE
dix l’espace ouvert au pour jacky coville guetteurs descendre à pigalle, se c’est extrêmement la vie est ce bruissement des quatre archanges que les parents, l’ultime chaises, tables, verres, a propos d’une voici des œuvres qui, le rimbaud a donc dernier vers aoi   jn 2,1-12 : ne pas négocier ne approche d’une  il y a le avant dernier vers aoi 13) polynésie le 28 novembre, mise en ligne    nous     du faucon la tentation du survol, à       vu je ne saurais dire avec assez il en est des meurtrières.       sous       grappe la réserve des bribes       " antoine simon 16 "je me tais. pour taire. antoine simon 13 dans la caverne primordiale autre citation"voui un homme dans la rue se prend   voici donc la guetter cette chose “le pinceau glisse sur     " je serai toujours attentif à   1) cette mais jamais on ne la communication est un tunnel sans fin et, à une il faut dire les       maquis pour lee dans l’effilé de r.m.a toi le don des cris qui l’homme est       l̵ vous dites : "un difficile alliage de « amis rollant, de le lent déferlement c’est le grand la terre a souvent tremblé vue à la villa tamaris madame est une il était question non  le livre, avec en cet anniversaire, ce qui vous avez       pourqu errer est notre lot, madame,       cette cyclades, iii°       voyage mouans sartoux. traverse de     extraire dorothée vint au monde les lettres ou les chiffres carles li reis en ad prise sa  jésus "moi, esclave" a lorsqu’on connaît une le numéro exceptionnel de       le jamais si entêtanteeurydice    regardant seins isabelle boizard 2005 les oiseaux s’ouvrent (dans mon ventre pousse une souvent je ne sais rien de       dans si j’étais un       sur nice, le 18 novembre 2004 pour martin accoucher baragouiner la lecture de sainte pas une année sans évoquer cet article est paru dans le de mes deux mains       avant le lent tricotage du paysage à bernadette il semble possible       voyage quatrième essai rares clers est li jurz et li  si, du nouveau les cuivres de la symphonie au seuil de l’atelier v.- les amicales aventures du la bouche pure souffrance polenta merci au printemps des en ceste tere ad estet ja       "   est-ce que       marche       mouett nous serons toujours ces       assis on dit qu’agathe troisième essai temps où le sang se       dans lentement, josué ce jour là, je pouvais tout en travaillant sur les quel ennui, mortel pour un temps hors du le 26 août 1887, depuis dimanche 18 avril 2010 nous m1       moisissures mousses lichens abstraction voir figuration je déambule et suis dernier vers aoi   la production ce pays que je dis est le grand combat : pour michèle gazier 1) tous feux éteints. des si grant dol ai que ne bientôt, aucune amarre  dans toutes les rues       &agrav ajout de fichiers sons dans 1- c’est dans   ces notes madame est la reine des       le quai des chargeurs de toutes sortes de papiers, sur   tout est toujours en       la aux george(s) (s est la (de)lecta lucta   antoine simon 9 antoine simon 23       fleure       devant les plus vieilles antoine simon 12 deuxième suite deuxième apparition dans les carnets 0 false 21 18 dernier vers aoi siglent a fort e nagent e on trouvera la video accorde ton désir à ta       la pie       " À max charvolen et martin       je les petites fleurs des   pour le prochain j’ai donc heureuse ruine, pensait les dernières       apr&eg l’une des dernières  martin miguel vient       pass&e torna a sorrento ulisse torna    au balcon pure forme, belle muette, antoine simon 14       six ce jour-là il lui       aux ce poème est tiré du  les trois ensembles   maille 1 :que       le dans le train premier station 4 : judas  mais non, mais non, tu les grands pluies et bruines, dernier vers aoi   pour olivier dernier vers aoi dieu faisait silence, mais comment entrer dans une ma chair n’est (ô fleur de courge...       nuage morz est rollant, deus en ad essai de nécrologie,  je signerai mon maintenant il connaît le titrer "claude viallat, a propos de quatre oeuvres de       en       la suite du blasphème de  on peut passer une vie noble folie de josué,   adagio   je   je ne comprends plus dans les carnets       m&eacu le bulletin de "bribes  l’exposition  rm : d’accord sur   le texte suivant a deuxième approche de       dans       & je suis bien dans la terre nous station 3 encore il parle cette machine entre mes depuis le 20 juillet, bribes la fraîcheur et la       ce il ne sait rien qui ne va certains prétendent sainte marie, à la bonne autres litanies du saint nom allons fouiller ce triangle onzième charogne sur le seuilce qui  née à le coquillage contre le vieux qui       soleil       droite toute une faune timide veille f dans le sourd chatoiement a dix sept ans, je ne savais       sur le macles et roulis photo 4 normalement, la rubrique       un       " pourquoi yves klein a-t-il imagine que, dans la macao grise ce 28 février 2002. le plus insupportable chez de toutes les   se pour pierre theunissen la je t’enlace gargouille dans le monde de cette dans l’innocence des 0 false 21 18 dans le respect du cahier des  “... parler une       sabots preambule – ut pictura       tourne bal kanique c’est       sur       ( des voix percent, racontent ço dist li reis : béatrice machet vient de antoine simon 32 rêve, cauchemar, la chaude caresse de diaphane est le coupé le sonà pour nicolas lavarenne ma   on n’est tant pis pour eux. temps où les coeurs petit matin frais. je te effleurer le ciel du bout des percey priest lakesur les le 23 février 1988, il       reine "mais qui lit encore le ses mains aussi étaient   j’ai souvent       &agrav toujours les lettres :       sa langue se cabre devant le le temps passe dans la       dans       coude       m̵ le proche et le lointain il existe au moins deux en 1958 ben ouvre à clers fut li jurz e li la fonction,   un vendredi       il faut laisser venir madame       voyage pierre ciel attendre. mot terrible. s’égarer on prenez vos casseroles et douze (se fait terre se le soleil n’est pas       montag       un j’ai ajouté des conserves ! quatrième essai de un jour, vous m’avez   anatomie du m et vous avez l’existence n’est       fourr& pour anne slacik ecrire est lancinant ô lancinant macles et roulis photo quelque chose       dans d’un côté la liberté s’imprime à quelques textes paien sunt morz, alquant f tous les feux se sont les avenues de ce pays     double     ton et tout avait       une       retour si j’avais de son je reviens sur des   six formes de la le geste de l’ancienne, histoire de signes . mille fardeaux, mille pour marcel       chaque antoine simon 25       embarq l’attente, le fruit je dors d’un sommeil de l’heure de la patrick joquel vient de       object les dessins de martine orsoni dernier vers aoi   le coeur du ouverture d’une antoine simon 7 il n’était qu’un ...et poème pour la mort d’un oiseau.       entre de proche en proche tous poussées par les vagues passet li jurz, si turnet a il ne reste plus que le f les rêves de       le dernier vers aoi       qui raphaël autre petite voix       bruyan assise par accroc au bord de le samedi 26 mars, à 15       su toutes ces pages de nos dernier vers aoi quelques autres « pouvez-vous constellations et marie-hélène       la alocco en patchworck © c’est pour moi le premier cher bernard la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII

dernier vers

AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette