BRIBES EN LIGNE
gardien de phare à vie, au etait-ce le souvenir antoine simon 14     longtemps sur jamais si entêtanteeurydice a grant dulur tendrai puis lorsque martine orsoni encore la couleur, mais cette bribes en ligne a quand c’est le vent qui à la bonne madame aux rumeurs       p&eacu marcel alocco a la lecture de sainte       é       la cette machine entre mes je n’ai pas dit que le journée de un verre de vin pour tacher cet article est paru dans le À la loupe, il observa accoucher baragouiner a ma mère, femme parmi fragilité humaine. si j’avais de son macles et roulis photo 7       droite       quand le samedi 26 mars, à 15 archipel shopping, la       (  jésus il ne sait rien qui ne va je sais, un monde se pour marcel temps de pierres dans la "nice, nouvel éloge de la m1       j’ai donné, au mois   1) cette il était question non pour qui veut se faire une les amants se nu(e), comme son nom "pour tes À max charvolen et       que pour mes enfants laure et suite du blasphème de antoine simon 17       o         or vous avez     m2 &nbs quand les eaux et les terres       fleure moisissures mousses lichens     chant de     à granz est li calz, si se antoine simon 25 quando me ne so itu pe se reprendre. creuser son l’homme est rm : d’accord sur les premières     un mois sans moi cocon moi momie fuseau dans ce périlleux   pour olivier carissimo ulisse,torna a  martin miguel vient bel équilibre et sa je ne saurais dire avec assez le 26 août 1887, depuis ki mult est las, il se dort       retour martin miguel art et (elle entretenait l’instant criblé me un temps hors du il souffle sur les collines dernier vers aoi       pass&e le lourd travail des meules si tu es étudiant en dernier vers aoi carles li reis en ad prise sa f les marques de la mort sur l’heure de la       dans quatrième essai de       journ&       au       aujour les petites fleurs des il existe au moins deux       ruelle  les œuvres de voile de nuità la       magnol faisant dialoguer (dans mon ventre pousse une       quinze nous savons tous, ici, que 1.- les rêves de cet article est paru d’un bout à       dans 1) notre-dame au mur violet dernier vers aoi c’est vrai       dans pour nicolas lavarenne ma nous serons toujours ces bientôt, aucune amarre mult est vassal carles de tout mon petit univers en       je d’un côté       la pie carissimo ulisse,torna a certains prétendent       m̵ je ne sais pas si mougins. décembre le ciel de ce pays est tout je désire un tout est possible pour qui j’ai perdu mon vertige. une distance f les feux m’ont dans l’effilé de inoubliables, les li emperere s’est à bernadette dernier vers aoi "tu sais ce que c’est       la à sylvie       maquis   que signifie les enseignants :   jn 2,1-12 : arbre épanoui au ciel   un madame est une torche. elle dans ma gorge       les       les pas même ma voix n’est plus que dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs       dans     tout autour exode, 16, 1-5 toute (josué avait lentement on trouvera la video antoine simon 11 tout en travaillant sur les       sur le comme c’est l’art n’existe nice, le 8 octobre douce est la terre aux yeux villa arson, nice, du 17 dans les carnets je suis       sur derniers vers sun destre       dans   (à un titre : il infuse sa       et tu dernier vers aoi un nouvel espace est ouvert  la lancinante       aux la communication est grande lune pourpre dont les pour julius baltazar 1 le madame a des odeurs sauvages soudain un blanc fauche le   (dans le pour martine issent de mer, venent as       dans       allong  “ne pas       en les plus terribles préparation des clers fut li jurz e li comme un préliminaire la  pour de on croit souvent que le but c’est une sorte de dix l’espace ouvert au quelques textes les avenues de ce pays dernier vers aoi   poème pour je reviens sur des …presque vingt ans plus   on n’est granz fut li colps, li dux en       banlie ( ce texte a béatrice machet vient de       entre       le dans un coin de nice,   la production abstraction voir figuration peinture de rimes. le texte maintenant il connaît le attendre. mot terrible. ce poème est tiré du  l’exposition  station 3 encore il parle       au madame porte à dont les secrets… à quoi pour jean marie face aux bronzes de miodrag "mais qui lit encore le normal 0 21 false fal       une       enfant station 4 : judas  première sept (forces cachées qui  c’était       force vous n’avez     une abeille de effleurer le ciel du bout des pour gilbert folie de josuétout est a toi le don des cris qui la galerie chave qui rm : nous sommes en       soleil dans les écroulements seins isabelle boizard 2005 grant est la plaigne e large autre petite voix je me souviens de ce jour là, je pouvais dans ce pays ma mère attelage ii est une œuvre « voici bien sûrla   3   

les madame est la reine des le galop du poème me libre de lever la tête l’éclair me dure,       neige     surgi au matin du 1-nous sommes dehors.   je n’ai jamais merle noir  pour les cuivres de la symphonie il y a tant de saints sur toulon, samedi 9       apr&eg onze sous les cercles la deuxième édition du coupé en deux quand       je me       fourr& la mastication des je t’enfourche ma thème principal : deuxième essai pour ma branches lianes ronces la mort, l’ultime port, f le feu m’a       la  dans le livre, le       un le numéro exceptionnel de a christiane       "  epître aux edmond, sa grande ma voix n’est plus que  on peut passer une vie       je dernier vers aoi   en grec, morías   ces sec erv vre ile g. duchêne, écriture le j’ai relu daniel biga, antoine simon 6 pour mireille et philippe nos voix       d&eacu je t’enlace gargouille et…  dits de ce jour-là il lui ne pas négocier ne elle ose à peine avec marc, nous avons       apparu ils s’étaient 5) triptyque marocain même si dernier vers aoi mise en ligne d’un art jonction semble enfin accorde ton désir à ta la bouche pure souffrance       alla   si vous souhaitez r.m.a toi le don des cris qui encore une citation“tu pour martin il n’y a pas de plus mais jamais on ne bernard dejonghe... depuis pour andré villers 1) introibo ad altare la route de la soie, à pied, chaque jour est un appel, une de mes deux mains vi.- les amicales aventures j’ai ajouté et si tu dois apprendre à le géographe sait tout réponse de michel station 1 : judas patrick joquel vient de chercher une sorte de au commencement était "ces deux là se glaciation entre certains soirs, quand je tu le sais bien. luc ne pour yves et pierre poher et pas une année sans évoquer deux ce travail vous est       au toi, mésange à apaches : j’écoute vos       le la liberté s’imprime à macles et roulis photo 3 le lent déferlement rare moment de bonheur, dans les rêves de la       midi sur l’erbe verte si est       longte une errance de le soleil n’est pas dernier vers aoi il est le jongleur de lui ensevelie de silence, « 8° de générations ço dist li reis :       &agrav   ces notes       devant       ton les routes de ce pays sont juste un mot pour annoncer dire que le livre est une il pleut. j’ai vu la cinquième citationne dernier vers aoi       gentil preambule – ut pictura avant propos la peinture est       violette cachéeton  avec « a la       fourr& quatrième essai rares allons fouiller ce triangle       la  les premières dessiner les choses banales  tous ces chardonnerets  dernières mises (ô fleur de courge... régine robin, la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII
<- CCXXIII | CCXXV ->
CCXXIV


dernier vers

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte