BRIBES EN LIGNE
(ô fleur de courge...       pourqu cinquième citationne je n’hésiterai le vieux qui il tente de déchiffrer, le samedi 26 mars, à 15 chaque automne les     une abeille de       apr&eg que reste-t-il de la  “comment   3   

les madame déchirée   la production le pendu       fourr& soudain un blanc fauche le     longtemps sur pour michèle gazier 1)       o   adagio   je tout mon petit univers en huit c’est encore à de soie les draps, de soie pour daniel farioli poussant toutes sortes de papiers, sur régine robin, allons fouiller ce triangle antoine simon 33 "moi, esclave" a pour le prochain basilic, (la si tu es étudiant en premier vers aoi dernier poussées par les vagues   le 10 décembre pour mireille et philippe le grand combat : le temps passe si vite,   en grec, morías attendre. mot terrible. le texte qui suit est, bien f le feu s’est montagnesde la lecture de sainte  “... parler une si, il y a longtemps, les le coeur du   au milieu de même si ( ce texte a tous feux éteints. des       gentil       " a supposer quece monde tienne pour martin       alla quatrième essai de ses mains aussi étaient neuf j’implore en vain avant propos la peinture est pour andré       au il n’y a pas de plus autre essai d’un 5) triptyque marocain dernier vers aoi       la pluies et bruines, depuis le 20 juillet, bribes quand sur vos visages les de profondes glaouis beaucoup de merveilles non... non... je vous assure,   encore une je ne peins pas avec quoi, à bernadette il faut aller voir pourquoi yves klein a-t-il très saintes litanies antoine simon 18 clere est la noit e la la légende fleurie est patrick joquel vient de quatrième essai de lorsque martine orsoni       le derniers vers sun destre     un mois sans   (dans le "nice, nouvel éloge de la       ton et nous n’avons rien il souffle sur les collines madame est toute       fourmi l’évidence       &agrav             et tu  improbable visage pendu À perte de vue, la houle des je découvre avant toi       apr&eg voici des œuvres qui, le ils sortent issent de mer, venent as fragilité humaine. l’erbe del camp, ki la chaude caresse de les premières (josué avait la vie est dans la vie. se 1 la confusion des  référencem ici, les choses les plus tandis que dans la grande madame dans l’ombre des j’ai longtemps     double preambule – ut pictura       le il était question non seul dans la rue je ris la   pour adèle et dernier vers aoi je crie la rue mue douleur    courant toulon, samedi 9 napolì napolì À max charvolen et en introduction à       object 1.- les rêves de normal 0 21 false fal à la mémoire de l’attente, le fruit  un livre écrit deux mille ans nous dans le patriote du 16 mars « e ! malvais deuxième suite et si au premier jour il mise en ligne d’un apaches : tout en vérifiant le 26 août 1887, depuis ce n’est pas aux choses dernier vers aoi nouvelles mises en   six formes de la difficile alliage de       dans la mort d’un oiseau.       et monde imaginal, dans la caverne primordiale dernier vers aoi antoine simon 15 le travail de bernard c’est seulement au recleimet deu mult pour jean-louis cantin 1.- j’ai parlé "si elle est macao grise quand c’est le vent qui       le raphaËl prenez vos casseroles et décembre 2001. samuelchapitre 16, versets 1 rm : nous sommes en dans un coin de nice, 1254 : naissance de     pourquoi et  riche de mes et ma foi,       pour       m̵       magnol   dits de quelque chose six de l’espace urbain, les amants se pas de pluie pour venir j’ai ajouté et tout avait       le    en       en madame est la reine des il semble possible maintenant il connaît le passet li jurz, si turnet a temps de pierres josué avait un rythme station 5 : comment equitable un besoin sonnerait       je l’impossible     à art jonction semble enfin       la dans l’effilé de toutes ces pages de nos mes pensées restent 1) la plupart de ces immense est le théâtre et autre citation j’entends sonner les       jonath antoine simon 31   la baie des anges m1       nous savons tous, ici, que des voix percent, racontent très malheureux... le coquillage contre       une       sur il n’était qu’un dernier vers aoi  la lancinante poème pour guetter cette chose       &agrav raphaël archipel shopping, la dix l’espace ouvert au présentation du       en la rencontre d’une       le je suis vous avez avez-vous vu  au mois de mars, 1166       &agrav    il 0 false 21 18 agnus dei qui tollis peccata antoine simon 29 ne pas négocier ne       la quelques textes les doigts d’ombre de neige pour andrée pour helmut dernier vers aoi  le grand brassage des antoine simon 30 abstraction voir figuration  les œuvres de du bibelot au babilencore une a christiane       parfoi     dans la ruela errer est notre lot, madame, sur l’erbe verte si est mon travail est une sainte marie, bel équilibre et sa       les faisant dialoguer c’est le grand f le feu m’a   un vendredi et ces dernier vers aoi   au seuil de l’atelier       reine   l’oeuvre vit son trois tentatives desesperees rêves de josué, des voiles de longs cheveux     &nbs       la  dernier salut au on dit qu’agathe       soleil       &n       sur deuxième apparition    nous suite du blasphème de  “s’ouvre dernier vers aoi la communication est ma voix n’est plus que i mes doigts se sont ouverts   voici donc la c’est vrai les dieux s’effacent de pa(i)smeisuns en est venuz je suis bien dans       m&eacu     m2 &nbs spectacle de josué dit dans le train premier       grimpa je m’étonne toujours de la macles et roulis photo       neige pour philippe titrer "claude viallat, et il fallait aller debout intendo... intendo !       " pas facile d’ajuster le     hélas, antoine simon 19 exacerbé d’air jusqu’à il y a le corps encaisse comme il approche d’une aux george(s) (s est la Ç’avait été la dans le monde de cette chairs à vif paumes c’est parfois un pays si grant dol ai que ne je t’enlace gargouille       " pure forme, belle muette, derniers   tout est toujours en  les éditions de villa arson, nice, du 17 paien sunt morz, alquant un temps hors du     sur la  on peut passer une vie on cheval À l’occasion de granz est li calz, si se       sur       au une autre approche de       l̵   entrons pas une année sans évoquer       entre madame aux rumeurs  les trois ensembles heureuse ruine, pensait pierre ciel “dans le dessin ce qui aide à pénétrer le carissimo ulisse,torna a (À l’église portrait. 1255 : antoine simon 10 ce texte m’a été a claude b.   comme s’égarer on antoine simon 11 lorsqu’on connaît une  pour jean le       descen attelage ii est une œuvre la vie humble chez les max charvolen, martin miguel dans ce périlleux   nous sommes bientôt, aucune amarre       longte se placer sous le signe de le lent déferlement ce qu’un paysage peut les textes mis en ligne  “ce travail qui antoine simon 6 s’ouvre la dans les carnets       au     nous     ton le bulletin de "bribes attendre. mot terrible.       le ce pays que je dis est religion de josué il thème principal : "l’art est-il dentelle : il avait       l̵       les est-ce parce que, petit, on siglent a fort e nagent e mais jamais on ne la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves > Capharnaüm, douze stations avant Judas

YVES UGHES

<- Capharnaüm, 2 | Capharnaüm, 4 ->
Capharnaüm, 3
© Yves Ughes
Ecrivain(s) : Ughes (site)
Clefs : poésie

Station 1 : Judas Je

j’entrais dans le silence vaginal       des hauteurs         et ce que j’y faisais m’était étranger mes actes        gâtés comme sauces             accrochaient au fond
me trouvant à la  charnière des siècles j’avais vu       les rails          qui portaient la cadence des mots la lettre des morts 
j’avais adhéré à la neige des camps           d’indifférence  les os              tenus par des broches historiques                                       certitudes de métal rouillé
je me parais de chairs diverses comment dès lors aller vers ces cantiques
les rues m’amenaient toujours vers des béatitudes de complaisance de guerre lasse je me fis des yeux                     de pierre
de ces yeux qu’ont les  statues renversées                    sur le bord des égouts

Publication en ligne : 16 janvier 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette