BRIBES EN LIGNE
le travail de bernard carcassonne, le 06     l’é voici des œuvres qui, le       sous   adagio   je able comme capable de donner un titre : il infuse sa des conserves !       le       la pie c’est extrêmement grant est la plaigne e large « pouvez-vous sur la toile de renoir, les il n’y a pas de plus pour jacky coville guetteurs au rayon des surgelés ne faut-il pas vivre comme a propos de quatre oeuvres de rm : nous sommes en       le cet univers sans ajout de fichiers sons dans deuxième apparition quatre si la mer s’est pour max charvolen 1)     pourquoi un trait gris sur la    de femme liseuse   pour théa et ses madame des forêts de carissimo ulisse,torna a ce qui importe pour cliquetis obscène des       sur la galerie chave qui la route de la soie, à pied, clers est li jurz et li 1-nous sommes dehors. polenta pour daniel farioli poussant il faut aller voir la mastication des mesdames, messieurs, veuillez       les où l’on revient         &n pour jean-louis cantin 1.- jamais si entêtanteeurydice dans le patriote du 16 mars antoine simon 2       un dieu faisait silence, mais   jn 2,1-12 : je suis bien dans  référencem dernier vers aoi l’appel tonitruant du sa langue se cabre devant le pour lee souvent je ne sais rien de les dessins de martine orsoni dernier vers aoi dernier vers aoi     faisant la     &nbs       journ& le texte qui suit est, bien (ma gorge est une       onzième religion de josué il       dans martin miguel art et tout le problème …presque vingt ans plus “le pinceau glisse sur "moi, esclave" a     nous la littérature de       ma       je les oiseaux s’ouvrent je désire un a la femme au la force du corps,     après je reviens sur des 1 au retour au moment       quinze aux george(s) (s est la bernadette griot vient de dans le pays dont je vous la musique est le parfum de sept (forces cachées qui fin première et la peur, présente antoine simon 12 et encore  dits on trouvera la video dernier vers aoi       le à macles et roulis photo 6 f j’ai voulu me pencher   le texte suivant a je suis celle qui trompe (dans mon ventre pousse une       dans juste un mot pour annoncer de proche en proche tous    au balcon madame déchirée ] heureux l’homme       la ce n’est pas aux choses ma voix n’est plus que onze sous les cercles     rien       coude       &agrav f le feu m’a au seuil de l’atelier autre citation j’ai perdu mon antoine simon 16 les doigts d’ombre de neige l’attente, le fruit macles et roulis photo douce est la terre aux yeux dernier vers aoi       la derniers     double    seule au nous dirons donc dans l’innocence des       en un il y a tant de saints sur ouverture de l’espace le geste de l’ancienne, 0 false 21 18  si, du nouveau entr’els nen at ne pui merci au printemps des  dernier salut au à bernadette écrirecomme on se ….omme virginia par la toutefois je m’estimais       l̵ f les rêves de       je       droite madame, on ne la voit jamais quant carles oït la c’est ici, me toute trace fait sens. que à la mémoire de nice, le 30 juin 2000 il tente de déchiffrer, légendes de michel siglent a fort e nagent e ce jour-là il lui temps de cendre de deuil de on préparait 1- c’est dans le passé n’est Éléments -       sur et tout avait pour mon épouse nicole de pa(i)smeisuns en est venuz   est-ce que une errance de il s’appelait antoine simon 30 merle noir  pour comme c’est je suis occupé ces " je suis un écorché vif. les premières en introduction à la poésie, à la dernier vers aoi paroles de chamantu sous l’occupation dans l’effilé de buttati ! guarda&nbs quelque temps plus tard, de       sur le       voyage j’ai travaillé       bien tu le saiset je le vois    nous   j’ai souvent antoine simon 5 deuxième essai le  le "musée si tu es étudiant en bal kanique c’est pierre ciel si elle est belle ? je clquez sur       "       au paysage de ta tombe  et quatrième essai de     tout autour       voyage antoine simon 22 pour andré       fourr&       juin ce paysage que tu contemplais ici. les oiseaux y ont fait       sur a la fin il ne resta que antoine simon 31 on dit qu’agathe vos estes proz e vostre   je n’ai jamais et  riche de mes       longte pour alain borer le 26  zones gardées de zacinto dove giacque il mio     cet arbre que       sur la terre nous  ce mois ci : sub v.- les amicales aventures du antoine simon 19   six formes de la percey priest lakesur les ce qui fascine chez o tendresses ô mes  de même que les tendresse du mondesi peu de       m&eacu « amis rollant, de avant dernier vers aoi ce va et vient entre dernier vers aoi je sais, un monde se exacerbé d’air       fleur de mes deux mains     de rigoles en tout est prêt en moi pour       la       marche  martin miguel vient     surgi       (       " dernier vers aoi à sylvie toujours les lettres : outre la poursuite de la mise ses mains aussi étaient arbre épanoui au ciel "nice, nouvel éloge de la ecrire sur     sur la pour pierre theunissen la iloec endreit remeint li os       au       sur  pour jean le ce 28 février 2002. 1.- les rêves de mille fardeaux, mille l’erbe del camp, ki  improbable visage pendu       su dans les horizons de boue, de dire que le livre est une pour egidio fiorin des mots dernier vers aoi À l’occasion de quai des chargeurs de ils sortent pas facile d’ajuster le certains soirs, quand je les avenues de ce pays pour martin saluer d’abord les plus macles et roulis photo 4     un mois sans 1254 : naissance de régine robin, À peine jetés dans le       chaque pour mireille et philippe   en grec, morías  epître aux rimbaud a donc se reprendre. creuser son ...et poème pour       pass&e c’est pour moi le premier patrick joquel vient de       sur giovanni rubino dit les parents, l’ultime présentation du nous avons affaire à de       reine fontelucco, 6 juillet 2000 paien sunt morz, alquant dans les carnets ce temps où les coeurs ma chair n’est deux mille ans nous lentement, josué dernier vers aoi montagnesde f le feu est venu,ardeur des nos voix       &agrav       va  jésus   se       grimpa       sabots     le cygne sur       object attendre. mot terrible. je n’hésiterai il y a des objets qui ont la dernier vers aoi mes pensées restent difficile alliage de  dans le livre, le     dans la ruela rita est trois fois humble. l’existence n’est la pureté de la survie. nul   1) cette deux nouveauté, m1       cinquième essai tout à propos des grands le plus insupportable chez       &ccedi grande lune pourpre dont les       la       mouett     au couchant l’illusion d’une vertige. une distance c’est seulement au troisième essai  hors du corps pas pour martine les petites fleurs des avez-vous vu station 7 : as-tu vu judas se "si elle est pour andré   pour olivier af : j’entends madame, vous débusquez et voici maintenant quelques c’est le grand à la bonne et que dire de la grâce couleur qui ne masque pas elle ose à peine je serai toujours attentif à     le et je vois dans vos branches lianes ronces bien sûr, il y eut  le livre, avec aux barrières des octrois pour robert du fond des cours et des pour jacqueline moretti, toute une faune timide veille on a cru à l’heure de la       les  “ce travail qui       deux  l’exposition  g. duchêne, écriture le  les éditions de  de la trajectoire de ce la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves > Capharnaüm, douze stations avant Judas

YVES UGHES

<- Capharnaüm, 4 | Capharnaüm, 6 ->
Capharnaüm, 5
© Yves Ughes
Ecrivain(s) : Ughes (site)
Clefs : poésie

et il fallait aller debout comme homme possible       chercher      comment arracher le pouvoir militaire  de cette médaille de lauriers                 dressée démesurée         dans la chair du port



sortis de l’écume aussitôt par elle anéantis des pas se font se décomposent mais finalement tiennent et portent



sous la houle des corps les algues coagulent deviennent poils et nos doigts désormais tirent sur les câbles liant le ponton à la rive

Publication en ligne : 16 janvier 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette