BRIBES EN LIGNE
      la  l’écriture ainsi alfred… À la loupe, il observa « voici tous feux éteints. des le plus insupportable chez       fleure pour helmut       droite       pass&e rm : d’accord sur  martin miguel vient       voyage écoute, josué, l’art n’existe pur ceste espee ai dulor e     &nbs pour michèle gazier 1)   dits de       magnol temps où le sang se    regardant     l’é antoine simon 23  il y a le       dans       reine pour le prochain basilic, (la la langue est intarissable       m̵       p&eacu       un "tu sais ce que c’est on préparait       bien  dans le livre, le antoine simon 31 les amants se il faut laisser venir madame depuis le 20 juillet, bribes franchement, pensait le chef, paroles de chamantu  “s’ouvre c’est parfois un pays       nuage vous êtes leonardo rosa viallat © le château de       ...mai imagine que, dans la pour mon épouse nicole la fonction, quelques textes deux ajouts ces derniers “le pinceau glisse sur le numéro exceptionnel de l’instant criblé       assis elle disposait d’une ( ce texte a (dans mon ventre pousse une bribes en ligne a f le feu s’est vous deux, c’est joie et     sur la pente jouer sur tous les tableaux       ruelle ainsi va le travail de qui d’ eurydice ou bien de légendes de michel       &eacut       crabe- première       le se reprendre. creuser son jamais je n’aurais macles et roulis photo 7 madame a des odeurs sauvages       et ensevelie de silence, archipel shopping, la   encore une là, c’est le sable et vous avez station 7 : as-tu vu judas se       le   marcel c’est la chair pourtant antoine simon 9 elle ose à peine neuf j’implore en vain f dans le sourd chatoiement mieux valait découper    de femme liseuse a la libération, les 10 vers la laisse ccxxxii en 1958 ben ouvre à au labyrinthe des pleursils sauvage et fuyant comme  le livre, avec antoine simon 32 exode, 16, 1-5 toute  hors du corps pas iv.- du livre d’artiste deuxième essai antoine simon 29 allons fouiller ce triangle reflets et echosla salle       o cet article est paru granz fut li colps, li dux en dernier vers aoi   des quatre archanges que la chaude caresse de dans le pain brisé son non, björg, dernier vers aoi       " a claude b.   comme je m’étonne toujours de la pour pierre theunissen la     pourquoi et c’était dans " je suis un écorché vif. 0 false 21 18  “comment mise en ligne d’un antoine simon 30 je découvre avant toi       dans présentation du l’illusion d’une       au  le grand brassage des karles se dort cum hume   tout est toujours en je ne saurais dire avec assez les premières il n’y a pas de plus       "     du faucon la vie est dans la vie. se percey priest lakesur les vue à la villa tamaris antoine simon 14 la deuxième édition du une il faut dire les   le 10 décembre (josué avait mes pensées restent après la lecture de un besoin de couper comme de 1257 cleimet sa culpe, si et que vous dire des dorothée vint au monde il y a des objets qui ont la       je me pour mes enfants laure et 0 false 21 18 les textes mis en ligne nice, le 30 juin 2000  zones gardées de temps de pierres dans la Être tout entier la flamme deuxième       " tous ces charlatans qui       soleil       pass&e preambule – ut pictura a dix sept ans, je ne savais nouvelles mises en   pour théa et ses     &nbs  tous ces chardonnerets pour maxime godard 1 haute       neige rimbaud a donc il tente de déchiffrer, (en regardant un dessin de  un livre écrit le geste de l’ancienne,       la       é normalement, la rubrique les grands si elle est belle ? je beaucoup de merveilles       object ce poème est tiré du il arriva que sables mes parolesvous cher bernard  hier, 17 des conserves ! autre petite voix       vu madame, vous débusquez et je vois dans vos ce qui fait tableau : ce       embarq     les provisions       sur le essai de nécrologie, une fois entré dans la       l̵ il existe au moins deux torna a sorrento ulisse torna il existe deux saints portant quel étonnant dernier vers aoi pour raphaël       "       sur le       au ils sortent il pleut. j’ai vu la "et bien, voilà..." dit       fleur       sur bernadette griot vient de quand il voit s’ouvrir, attention beau       jardin       la pour michèle aueret       je       sur josué avait un rythme       "       bonhe guetter cette chose troisième essai le franchissement des 1) notre-dame au mur violet   (dans le bruno mendonça l’impossible si grant dol ai que ne quando me ne so itu pe juste un il était question non que d’heures dernier vers aoi     pluie du pour on a cru à deux nouveauté, dernier vers aoi lentement, josué     à       le histoire de signes .       la quand les mots sa langue se cabre devant le antoine simon 7 voudrais je vous       la antoine simon 11 laure et pétrarque comme merle noir  pour l’ami michel je crie la rue mue douleur s’ouvre la dernier vers aoi on croit souvent que le but dernier vers s’il il s’appelait     après f les feux m’ont       une À max charvolen et martin quelque chose antoine simon 13 libre de lever la tête un titre : il infuse sa toutes ces pages de nos nous lirons deux extraits de très saintes litanies À max charvolen et pour jacky coville guetteurs je meurs de soif pour lee       en   je n’ai jamais il avait accepté       l̵ merci à marc alpozzo       &n g. duchêne, écriture le "la musique, c’est le ce       entre d’un côté     nous au commencement était macles et roulis photo 4 genre des motsmauvais genre le 26 août 1887, depuis au lecteur voici le premier   entrons madame, c’est notre giovanni rubino dit in the country dernier vers aoi  pour le dernier jour     vers le soir les enseignants :       sur     chambre       le antoine simon 15       grimpa etudiant à il souffle sur les collines soudain un blanc fauche le dernier vers aoi et combien branches lianes ronces très malheureux... paien sunt morz, alquant il ne reste plus que le       parfoi  “ne pas        l’exposition  toute trace fait sens. que 1) la plupart de ces       reine j’ai parlé accorde ton désir à ta       sur le vieux qui l’homme est madame des forêts de arbre épanoui au ciel       juin je suis bien dans assise par accroc au bord de un verre de vin pour tacher j’ai relu daniel biga, ils s’étaient le proche et le lointain quelque temps plus tard, de rita est trois fois humble. sixième la terre nous     ton       &agrav je reviens sur des       descen on dit qu’agathe à propos des grands dire que le livre est une outre la poursuite de la mise       au    nous   pour adèle et     m2 &nbs   la baie des anges l’attente, le fruit À l’occasion de station 1 : judas au matin du li emperere par sa grant dans l’innocence des       apparu       sur     [1]  a propos de quatre oeuvres de hans freibach : (josué avait lentement nous savons tous, ici, que juste un mot pour annoncer quatrième essai de antoine simon 20     son       s̵ au rayon des surgelés de pa(i)smeisuns en est venuz ço dist li reis : attendre. mot terrible. ce qui aide à pénétrer le macles et roulis photo 1 tromper le néant quand sur vos visages les il n’est pire enfer que pour marcel madame est toute  epître aux chaises, tables, verres, poème pour j’aime chez pierre la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Seul dans la rue... | les fleurs du fleuve ->
gentil petit matin...
© Daniel Biga

Les quatre saisons du Haïku : printemps

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

gentil petit matin

les poissons sautent

sur la Loire

 

Publication en ligne : 17 février 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette