BRIBES EN LIGNE
errer est notre lot, madame, l’une des dernières ainsi va le travail de qui la terre a souvent tremblé frères et la route de la soie, à pied, alocco en patchworck © c’est ici, me    de femme liseuse monde imaginal, la langue est intarissable mouans sartoux. traverse de       &n douze (se fait terre se l’instant criblé clere est la noit e la les cuivres de la symphonie f le feu est venu,ardeur des    si tout au long ce qu’un paysage peut face aux bronzes de miodrag siglent a fort e nagent e macles et roulis photo 6 villa arson, nice, du 17       sur le       le   que signifie       un voudrais je vous quelques autres   nous sommes       l̵ de pa(i)smeisuns en est venuz “dans le dessin       st travail de tissage, dans mise en ligne pour angelo         pour       et tu       neige comme une suite de  “... parler une de proche en proche tous en 1958 ben ouvre à (vois-tu, sancho, je suis       ce de tantes herbes el pre pour martine, coline et laure martin miguel art et madame, on ne la voit jamais aucun hasard si se huit c’est encore à c’est extrêmement       bien le plus insupportable chez elle réalise des onze sous les cercles       dans 1-nous sommes dehors. la rencontre d’une ce qui fascine chez s’ouvre la archipel shopping, la il ne sait rien qui ne va au programme des actions antoine simon 18 antoine simon 9 dernier vers aoi beaucoup de merveilles       la on cheval dans les hautes herbes clers fut li jurz e li pour maguy giraud et       l̵       &agrav  au travers de toi je ma voix n’est plus que non... non... je vous assure, antoine simon 28 les dessins de martine orsoni       &eacut guetter cette chose   pour le prochain nu(e), comme son nom       "   marcel le bulletin de "bribes vous dites : "un  “s’ouvre       vu   est-ce que etait-ce le souvenir dix l’espace ouvert au à propos “la je dors d’un sommeil de soudain un blanc fauche le il était question non   saint paul trois     " l’impression la plus a christiane quant carles oït la f les marques de la mort sur deuxième apparition bribes en ligne a pour jean-louis cantin 1.- 13) polynésie le proche et le lointain     une abeille de polenta pas facile d’ajuster le la force du corps, lancinant ô lancinant       allong     l’é le tissu d’acier non, björg, il s’appelait       il cinquième essai tout pour mireille et philippe       baie       sur       retour accoucher baragouiner ….omme virginia par la eurydice toujours nue à "pour tes juste un mot pour annoncer     après dernier vers aoi immense est le théâtre et ...et poème pour       ce une il faut dire les difficile alliage de la communication est le numéro exceptionnel de macles et roulis photo 4 rm : nous sommes en       au       aux jusqu’à il y a   pour adèle et       la  tous ces chardonnerets   au milieu de bruno mendonça sur l’erbe verte si est mi viene in mentemi merci au printemps des j’ai relu daniel biga, vedo la luna vedo le que reste-t-il de la libre de lever la tête la littérature de ma mémoire ne peut me j’oublie souvent et cinq madame aux yeux leonardo rosa « pouvez-vous josué avait un rythme de la pour jean gautheronle cosmos mille fardeaux, mille  il est des objets sur le soleil n’est pas       force deuxième essai  on peut passer une vie et il parlait ainsi dans la les textes mis en ligne       je quand nous rejoignons, en antoine simon 14 " je suis un écorché vif. les doigts d’ombre de neige un soir à paris au tendresses ô mes envols on trouvera la video madame aux rumeurs cinquième citationne « 8° de petites proses sur terre bribes en ligne a  epître aux 0 false 21 18 la danse de c’est la peur qui fait deux nouveauté, a grant dulur tendrai puis a propos de quatre oeuvres de       pav&ea la pureté de la survie. nul pour daniel farioli poussant clers est li jurz et li       le apaches : 0 false 21 18 marie-hélène paysage de ta tombe  et       pass&e on croit souvent que le but ce texte m’a été     &nbs douce est la terre aux yeux  mise en ligne du texte f tous les feux se sont le corps encaisse comme il j’ai longtemps intendo... intendo ! je reviens sur des       crabe-       rampan dernier vers aoi tous feux éteints. des un jour nous avons percey priest lakesur les bernadette griot vient de carles li reis en ad prise sa  les premières pour frédéric un titre : il infuse sa tout à fleur d’eaula danse   adagio   je pour yves et pierre poher et la lecture de sainte essai de nécrologie, ce pays que je dis est sables mes parolesvous il en est des meurtrières.       la  pour jean le       au d’abord l’échange des les parents, l’ultime le 26 août 1887, depuis       l̵ j’entends sonner les l’évidence dentelle : il avait voici des œuvres qui, le 1.- les rêves de les enseignants : comme un préliminaire la   un vendredi vue à la villa tamaris       sabots les plus terribles     un mois sans le géographe sait tout titrer "claude viallat,     les fleurs du       les folie de josuétout est    en         &n nice, le 18 novembre 2004       le macao grise  ce qui importe pour dans l’effilé de fontelucco, 6 juillet 2000 carcassonne, le 06 je t’enfourche ma pour philippe       object le 23 février 1988, il un homme dans la rue se prend onzième poème pour epuisement de la salle, depuis le 20 juillet, bribes iloec endreit remeint li os attendre. mot terrible. pas sur coussin d’air mais il en est des noms comme du halt sunt li pui e mult halt       vaches très saintes litanies s’égarer on je désire un     son bien sûrla     surgi li quens oger cuardise 1. il se trouve que je suis       object  hier, 17       sur       que       fourmi   ciel !!!!       alla tromper le néant abu zayd me déplait. pas normalement, la rubrique après la lecture de       assis exacerbé d’air je meurs de soif avant dernier vers aoi       le       sur aux george(s) (s est la   tout est toujours en     double     [1]        à  “ne pas       parfoi histoire de signes . dernier vers aoi ils s’étaient la réserve des bribes quand sur vos visages les ce poème est tiré du       le à sylvie a supposer quece monde tienne macles et roulis photo 3 le glacis de la mort écoute, josué,     ton la prédication faite le samedi 26 mars, à 15   ces notes les plus vieilles trois tentatives desesperees nous avancions en bas de introibo ad altare prenez vos casseroles et antoine simon 2       six torna a sorrento ulisse torna chaises, tables, verres, me       fleure pour le prochain basilic, (la toute une faune timide veille avant propos la peinture est 1) notre-dame au mur violet  si, du nouveau grant est la plaigne e large a la fin il ne resta que     nous coupé en deux quand dernier vers aoi antoine simon 27  le grand brassage des   maille 1 :que ouverture de l’espace       &n dernier vers aoi    courant  le livre, avec livre grand format en trois       sous j’ai parlé et si au premier jour il pour gilbert la vie est dans la vie. se ajout de fichiers sons dans on a cru à je sais, un monde se       dans       voyage sculpter l’air : antoine simon 24 À peine jetés dans le pour sixième se reprendre. creuser son       la pie « h&eacu “le pinceau glisse sur       cerisi encore une citation“tu reprise du site avec la       mouett nous dirons donc le temps passe si vite, j’écoute vos     extraire trois (mon souffle au matin et la peur, présente pour ma la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VIII
<- CCLVI | CCLVIII ->
CCLVII

Clefs : Josué

premier vers

AOI

dernier vers

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette