BRIBES EN LIGNE
le coquillage contre vertige. une distance lancinant ô lancinant la musique est le parfum de essai de nécrologie, deuxième essai le les routes de ce pays sont       aux À la loupe, il observa       et si, il y a longtemps, les       &n       le   si vous souhaitez   iv    vers  le "musée       bonhe attendre. mot terrible. si grant dol ai que ne  au mois de mars, 1166 présentation du la prédication faite spectacle de josué dit pour egidio fiorin des mots dernier vers aoi j’aime chez pierre madame est une       " pour martine « 8° de de toutes les sables mes parolesvous pour michèle aueret poème pour antoine simon 9 à la mémoire de tout en vérifiant       la pie il ne s’agit pas de   (à rm : d’accord sur       " la tentation du survol, à j’ai ajouté cet article est paru       &agrav sur la toile de renoir, les de sorte que bientôt l’art c’est la       embarq le 2 juillet il n’était qu’un 1257 cleimet sa culpe, si buttati ! guarda&nbs   encore une dans la caverne primordiale pas de pluie pour venir le 19 novembre 2013, à la       dans antoine simon 28 et ma foi, et  riche de mes cet univers sans quelque temps plus tard, de pour maguy giraud et       qui quelque chose max charvolen, martin miguel dernier vers aoi vedo la luna vedo le   je ne comprends plus comment entrer dans une morz est rollant, deus en ad la fraîcheur et la   saint paul trois sur l’erbe verte si est deuxième apparition antoine simon 15 le ciel de ce pays est tout il souffle sur les collines m1             le       je me mi viene in mentemi monde imaginal,  si, du nouveau  hier, 17       pass&e se placer sous le signe de    seule au pour angelo la chaude caresse de madame est toute cinquième essai tout a propos d’une premier essai c’est   la production carles li reis en ad prise sa violette cachéeton pur ceste espee ai dulor e vous avez sous la pression des     après l’illusion d’une ce qui aide à pénétrer le ouverture de l’espace  référencem antoine simon 26 bel équilibre et sa       sur où l’on revient un titre : il infuse sa et si au premier jour il macao grise       sur « e ! malvais bernard dejonghe... depuis       mouett je ne peins pas avec quoi, le travail de bernard       rampan dernier vers aoi     l’é     oued coulant les étourneaux ! antoine simon 23 i en voyant la masse aux temps de bitume en fusion sur  pour le dernier jour station 5 : comment troisième essai issent de mer, venent as dernier vers que mort encore la couleur, mais cette c’est la distance entre je suis celle qui trompe diaphane est le mot (ou la route de la soie, à pied,   adagio   je la bouche pleine de bulles dans ce périlleux       &ccedi       les il avait accepté d’abord l’échange des il n’y a pas de plus dans ma gorge “dans le dessin "la musique, c’est le mise en ligne d’un la deuxième édition du nous lirons deux extraits de deuxième essai se reprendre. creuser son ma voix n’est plus que le vieux qui macles et roulis photo 4 pour lee grande lune pourpre dont les le scribe ne retient la lecture de sainte       sous     longtemps sur chairs à vif paumes trois (mon souffle au matin l’impossible   pour le prochain       je me       voyage       longte nice, le 18 novembre 2004 nous dirons donc  le livre, avec un jour, vous m’avez antoine simon 5 antoine simon 32 carissimo ulisse,torna a bientôt, aucune amarre langues de plomba la    si tout au long il est le jongleur de lui       fourr& deux ce travail vous est quand les eaux et les terres clere est la noit e la antoine simon 25 pour mes enfants laure et marie-hélène j’oublie souvent et     cet arbre que j’ai perdu mon derniers vers sun destre       les outre la poursuite de la mise       bonheu       sur dans le pain brisé son décembre 2001. si tu es étudiant en dernier vers aoi   deux mille ans nous un trait gris sur la il en est des meurtrières. je n’hésiterai ce n’est pas aux choses de prime abord, il le 23 février 1988, il la galerie chave qui onzième dernier vers aoi   ma chair n’est       reine   tout est toujours en traquer sous l’occupation       dans dans les rêves de la Éléments - un homme dans la rue se prend les lettres ou les chiffres « amis rollant, de     quand etudiant à       le    de femme liseuse À perte de vue, la houle des    regardant pour jacqueline moretti, mise en ligne l’appel tonitruant du    en   on n’est apaches : suite du blasphème de     son béatrice machet vient de       baie af : j’entends et tout avait pour jean-marie simon et sa certains prétendent  monde rassemblé  zones gardées de il faut aller voir normalement, la rubrique       assis ainsi va le travail de qui au lecteur voici le premier     surgi six de l’espace urbain,       deux dernier vers aoi avant dernier vers aoi dans les carnets 7) porte-fenêtre  marcel migozzi vient de macles et roulis photo 1 dernier vers aoi rêve, cauchemar, passent .x. portes, immense est le théâtre et À max charvolen et martin     de rigoles en (À l’église       & s’égarer on là, c’est le sable et je me souviens de et il fallait aller debout il en est des noms comme du je ne sais pas si       le       une       soleil mougins. décembre livre grand format en trois ço dist li reis : 1.- les rêves de que reste-t-il de la ce qu’un paysage peut je ne saurais dire avec assez   1) cette tromper le néant le texte qui suit est, bien pour jacky coville guetteurs mouans sartoux. traverse de ils avaient si longtemps, si       dans antoine simon 10 ce va et vient entre les dieux s’effacent voile de nuità la arbre épanoui au ciel granz est li calz, si se comme c’est f les rêves de  “ne pas     extraire   d’un coté, il s’appelait       il comme ce mur blanc libre de lever la tête ainsi alfred… ce jour-là il lui pas même il ne sait rien qui ne va f le feu est venu,ardeur des (ma gorge est une comme une suite de   un vendredi       " quand c’est le vent qui du fond des cours et des juste un mot pour annoncer alocco en patchworck © antoine simon 17 mult ben i fierent franceis e une fois entré dans la toi, mésange à elle réalise des un temps hors du le lent tricotage du paysage le samedi 26 mars, à 15 quatre si la mer s’est la vie humble chez les       pourqu lorsqu’on connaît une al matin, quant primes pert c’est extrêmement madame déchirée 1. il se trouve que je suis       un rimbaud a donc des quatre archanges que    tu sais sauvage et fuyant comme janvier 2002 .traverse nice, le 8 octobre pour daniel farioli poussant    7 artistes et 1 il tente de déchiffrer, madame des forêts de       au ses mains aussi étaient 1-nous sommes dehors. ce texte se présente du bibelot au babilencore une epuisement de la salle, quai des chargeurs de il ne reste plus que le pour andré et c’était dans       cerisi les petites fleurs des       chaque l’attente, le fruit clers fut li jurz e li le lourd travail des meules   3   

les ki mult est las, il se dort s’ouvre la ce qui importe pour on cheval       aujour     double les oiseaux s’ouvrent vous êtes glaciation entre "ah ! mon doux pays, zacinto dove giacque il mio la terre nous 1) notre-dame au mur violet 0 false 21 18 la danse de tant pis pour eux. franchement, pensait le chef, au labyrinthe des pleursils     du faucon dernier vers aoi       sur le on a cru à ce poème est tiré du branches lianes ronces dans les hautes herbes 10 vers la laisse ccxxxii tandis que dans la grande   la baie des anges j’écoute vos carles respunt : légendes de michel le franchissement des       le       su       o introibo ad altare la parol

Accueil > Aide à la navigation
|
S’ABONNER AU BULLETIN D’INFORMATION

 

Si vous souhaitez être régulièrement informé des nouveautés publiées dans ’Bribes en ligne", vous pouvez vous inscrire sur la liste de diffusion en cliquant sur le lien suivant, ou en le collant dans votre navigateur :

http://www.bribes-en-ligne.fr/lists/?p=subscribe&id=2

 

Si vous souhaitez vous désinscrire de ce groupe, cliquez sur le lien suivant, ou collez le dans votre navigateur :

http://www.bribes-en-ligne.fr/lists/?p=unsubscribe

 

referencement

Referencement gratuit dans annuaire special litteratures et poesies

info portfolio

Publication en ligne : 6 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette