BRIBES EN LIGNE
le numéro exceptionnel de la vie est dans la vie. se rimbaud a donc antoine simon 18 toute trace fait sens. que       sur  mise en ligne du texte certains soirs, quand je       retour       dans       la " je suis un écorché vif.       le       longte  tu vois im font chier en cet anniversaire, ce qui pour ma   je ne comprends plus quelques textes le plus insupportable chez quand sur vos visages les vous avez un jour, vous m’avez iloec endreit remeint li os rêve, cauchemar, dans le respect du cahier des granz est li calz, si se i en voyant la masse aux le coquillage contre     m2 &nbs il ne reste plus que le journée de     au couchant pour le prochain basilic, (la       dans dans le train premier clers fut li jurz e li       ce on a cru à sculpter l’air : antoine simon 7 pour m.b. quand je me heurte tous feux éteints. des   j’ai souvent si grant dol ai que ne avec marc, nous avons  “ne pas pour andré villers 1) je t’enlace gargouille non, björg, ce 28 février 2002. ainsi alfred… encore une citation“tu 1-nous sommes dehors. je n’ai pas dit que le abstraction voir figuration       je me carissimo ulisse,torna a quatre si la mer s’est branches lianes ronces tous ces charlatans qui c’est parfois un pays À perte de vue, la houle des af : j’entends suite de le 2 juillet       qui d’ eurydice ou bien de     faisant la et tout avait il aurait voulu être À la loupe, il observa    courant       ruelle le lent déferlement       nuage  ce mois ci : sub antoine simon 32       le imagine que, dans la bel équilibre et sa buttati ! guarda&nbs aucun hasard si se       au   pour adèle et trois tentatives desesperees pour marcel   si vous souhaitez   l’oeuvre vit son madame est la reine des lancinant ô lancinant dans les rêves de la  la toile couvre les une fois entré dans la pour qui veut se faire une pour michèle il n’est pire enfer que vous avez temps de pierres dans la "pour tes deuxième apparition de seul dans la rue je ris la      &       sur       sur  si, du nouveau trois (mon souffle au matin me démodocos... Ça a bien un       arauca equitable un besoin sonnerait marie-hélène le tissu d’acier j’ai relu daniel biga, et si tu dois apprendre à ce qui fascine chez dernier vers aoi mouans sartoux. traverse de       en nice, le 30 juin 2000 merci à marc alpozzo       entre reprise du site avec la ouverture d’une sables mes parolesvous qu’est-ce qui est en     du faucon  de même que les inoubliables, les     oued coulant       pass&e dernier vers aoi Éléments - antoine simon 27 (À l’église quelque temps plus tard, de tout est possible pour qui (ô fleur de courge... vous êtes   tout est toujours en pour pierre theunissen la la légende fleurie est j’ai travaillé pour robert quatrième essai de       il je déambule et suis       vaches   adagio   je dernier vers aoi pour alain borer le 26     le je suis bien dans allons fouiller ce triangle   se « h&eacu et ma foi,   iv    vers       &agrav pour michèle gazier 1 “dans le dessin le texte qui suit est, bien un soir à paris au on peut croire que martine de tantes herbes el pre c’était une pour andré tandis que dans la grande deux ce travail vous est j’aime chez pierre franchement, pensait le chef, petites proses sur terre les premières     une abeille de on dit qu’agathe       fourmi "je me tais. pour taire. est-ce parce que, petit, on       va glaciation entre r.m.a toi le don des cris qui       la "si elle est décembre 2001. deuxième travail de tissage, dans tout mon petit univers en c’est vrai la prédication faite ce qui importe pour       ce il ne s’agit pas de la gaucherie à vivre, villa arson, nice, du 17       au       ton faisant dialoguer abu zayd me déplait. pas bribes en ligne a   saint paul trois epuisement de la salle, attendre. mot terrible. pour michèle aueret       descen clere est la noit e la mise en ligne d’un ço dist li reis : edmond, sa grande "ah ! mon doux pays, sauvage et fuyant comme entr’els nen at ne pui tendresses ô mes envols la lecture de sainte       bien antoine simon 12 certains prétendent madame chrysalide fileuse le scribe ne retient mougins. décembre i.- avaler l’art par pour max charvolen 1) madame, on ne la voit jamais       voyage un verre de vin pour tacher et  riche de mes    en un homme dans la rue se prend  zones gardées de etait-ce le souvenir je crie la rue mue douleur il y a des objets qui ont la sa langue se cabre devant le le grand combat : passet li jurz, la noit est générations madame dans l’ombre des s’ouvre la peinture de rimes. le texte la littérature de       ...mai la terre a souvent tremblé les étourneaux !  dernier salut au sors de mon territoire. fais bruno mendonça aux barrières des octrois toutefois je m’estimais       une rare moment de bonheur,       un 0 false 21 18 dentelle : il avait maintenant il connaît le (de)lecta lucta         le     pluie du antoine simon 11 la liberté de l’être pas même rien n’est autre citation je n’hésiterai tu le saiset je le vois l’illusion d’une "et bien, voilà..." dit  au travers de toi je   entrons josué avait un rythme attelage ii est une œuvre antoine simon 33 paroles de chamantu dans le patriote du 16 mars nous viendrons nous masser régine robin, li quens oger cuardise antoine simon 19 le pendu ecrire sur       cette violette cachéeton       deux     tout autour    seule au     l’é       embarq       grappe c’est un peu comme si, il en est des meurtrières. macles et roulis photo 3     ton comme c’est       dans       marche les plus terribles tendresse du mondesi peu de ma voix n’est plus que antoine simon 20 on préparait  un livre écrit portrait. 1255 :       &n derniers ce pays que je dis est bien sûrla       magnol dernier vers aoi merle noir  pour des quatre archanges que       st quant carles oït la 1. il se trouve que je suis j’arrivais dans les dernier vers aoi antoine simon 24 j’ai donné, au mois  ce qui importe pour jamais si entêtanteeurydice en 1958 ben ouvre à       " la pureté de la survie. nul que d’heures etudiant à       " tant pis pour eux. merci à la toile de saluer d’abord les plus       ma présentation du dernier vers doel i avrat, la bouche pure souffrance antoine simon 13       la coupé en deux quand depuis ce jour, le site face aux bronzes de miodrag fin première   ces notes ecrire les couleurs du monde       le       " dans les carnets       je dorothée vint au monde légendes de michel clers est li jurz et li pas de pluie pour venir les grands 1 au retour au moment au seuil de l’atelier la danse de ce texte se présente       ( l’instant criblé jouer sur tous les tableaux dernier vers aoi dernier vers aoi ce poème est tiré du pas une année sans évoquer en introduction à je désire un vous n’avez accorde ton désir à ta       &ccedi       &n antoine simon 29 pas sur coussin d’air mais et voici maintenant quelques onze sous les cercles les enseignants : livre grand format en trois autre citation"voui avant dernier vers aoi sainte marie,       d&eacu dernier vers aoi essai de nécrologie, pour gilbert vi.- les amicales aventures quand les eaux et les terres       maquis là, c’est le sable et   (dans le dernier vers que mort ] heureux l’homme       object     " li emperere par sa grant ici. les oiseaux y ont fait pierre ciel pour andrée station 1 : judas le 28 novembre, mise en ligne bientôt, aucune amarre quel étonnant la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Ma vieille bicyclette | Jardin des plantes ->
Pédale seul
© Daniel Biga

les quatre saisons du haïku

Ecrivain(s) : Biga

 

 

 

pédale seul

avec le vent

et le fleuve

Publication en ligne : 15 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette