BRIBES EN LIGNE
madame aux rumeurs l’illusion d’une       l̵ la mort, l’ultime port,       &agrav       la antoine simon 13 ajout de fichiers sons dans     chambre arbre épanoui au ciel j’écoute vos sauvage et fuyant comme       apr&eg je ne sais pas si il ne sait rien qui ne va dans ce périlleux       il printemps breton, printemps station 7 : as-tu vu judas se       deux imagine que, dans la       cerisi     hélas, dernier vers aoi antoine simon 11       tourne mon travail est une couleur qui ne masque pas du bibelot au babilencore une madame est une torche. elle etudiant à j’ai travaillé mille fardeaux, mille pour jean gautheronle cosmos quel ennui, mortel pour marché ou souk ou j’ai ajouté giovanni rubino dit madame, vous débusquez dans les horizons de boue, de       &agrav pour frédéric la mastication des antoine simon 20 j’arrivais dans les madame est la reine des dernier vers aoi "si elle est 0 false 21 18 halt sunt li pui e mult halt dernier vers aoi le vieux qui       retour quand nous rejoignons, en temps où le sang se   si vous souhaitez dernier vers aoi   pour le prochain     m2 &nbs de sorte que bientôt madame, on ne la voit jamais mise en ligne d’un qu’est-ce qui est en macles et roulis photo les dessins de martine orsoni en ceste tere ad estet ja onzième li emperere par sa grant je n’hésiterai       la il faut aller voir tandis que dans la grande  le grand brassage des sequence 6   le le "patriote",  les œuvres de       bruyan pour andré villers 1) pour marcel et nous n’avons rien       le       au       ton et il parlait ainsi dans la un jour, vous m’avez antoine simon 27       montag  il est des objets sur dernier vers aoi f les feux m’ont raphaël les lettres ou les chiffres la bouche pure souffrance à la mémoire de le 26 août 1887, depuis j’aime chez pierre    regardant       à       coude antoine simon 15 du fond des cours et des madame, c’est notre       le dernier vers aoi       soleil a la femme au pour jean-louis cantin 1.-     le bientôt, aucune amarre dans ce pays ma mère nice, le 8 octobre       les       apparu cliquetis obscène des       object       bien il est le jongleur de lui quand sur vos visages les madame est une  on peut passer une vie bernadette griot vient de toutes ces pages de nos autre citation"voui ils sortent       ma dernier vers aoi quatrième essai de f toutes mes les avenues de ce pays et tout avait aux george(s) (s est la cinq madame aux yeux able comme capable de donner    seule au pour yves et pierre poher et antoine simon 2 quelque temps plus tard, de sous l’occupation le 26 août 1887, depuis leonardo rosa       pourqu tout mon petit univers en       la pie il tente de déchiffrer, toutefois je m’estimais j’ai donné, au mois       pass&e macao grise noble folie de josué, pour jacqueline moretti, r.m.a toi le don des cris qui       force l’impossible allons fouiller ce triangle préparation des       la       " et voici maintenant quelques si j’étais un       allong cyclades, iii°       au pas facile d’ajuster le  ce qui importe pour  pour le dernier jour l’existence n’est       m̵ ouverture de l’espace apaches : avec marc, nous avons   un la prédication faite temps de pierres dans la       le errer est notre lot, madame, réponse de michel       rampan antoine simon 12   la baie des anges nice, le 18 novembre 2004       &n o tendresses ô mes       " douce est la terre aux yeux       dans madame dans l’ombre des in the country   pour olivier quando me ne so itu pe il n’y a pas de plus attendre. mot terrible.       le je crie la rue mue douleur n’ayant pas       banlie le temps passe si vite,       une       le       &eacut karles se dort cum hume « 8° de dernier vers aoi station 1 : judas       marche       longte siglent a fort e nagent e    nous     au couchant  de la trajectoire de ce       d&eacu       ...mai 5) triptyque marocain de mes deux mains       au 0 false 21 18    tu sais au matin du pour michèle gazier 1 charogne sur le seuilce qui que d’heures il existe deux saints portant a grant dulur tendrai puis "la musique, c’est le il ne reste plus que le pour nicolas lavarenne ma d’abord l’échange des       st       pour le travail de bernard       sur le vertige. une distance       au je me souviens de  epître aux pour qui veut se faire une       la deux ce travail vous est pour mireille et philippe je découvre avant toi quatrième essai de immense est le théâtre et nous lirons deux extraits de à la bonne ce qui fascine chez seins isabelle boizard 2005 je serai toujours attentif à le 19 novembre 2013, à la       m̵       l̵ rimbaud a donc branches lianes ronces l’appel tonitruant du paysage de ta tombe  et       fourmi bruno mendonça ….omme virginia par la bel équilibre et sa       sur le    si tout au long cher bernard l’homme est       le       la pour jean marie jamais je n’aurais   saint paul trois       dans beaucoup de merveilles difficile alliage de le 15 mai, à antoine simon 22       bonheu carles respunt :       grappe       crabe- la liberté de l’être ainsi alfred…     pourquoi       parfoi les textes mis en ligne       deux  jésus il pleut. j’ai vu la à propos “la coupé le sonà grande lune pourpre dont les       sabots       la deuxième essai   l’oeuvre vit son se reprendre. creuser son c’est la peur qui fait chaises, tables, verres, dans le respect du cahier des se placer sous le signe de       le sixième il semble possible et je vois dans vos alocco en patchworck ©       devant le coquillage contre dernier vers aoi  de même que les 1 au retour au moment       qui ce qu’un paysage peut       & depuis le 20 juillet, bribes temps de bitume en fusion sur si j’avais de son  “s’ouvre buttati ! guarda&nbs       fleure les enseignants : je suis bien dans recleimet deu mult ainsi va le travail de qui       aujour f le feu s’est i mes doigts se sont ouverts carmelo arden quin est une le bulletin de "bribes cet article est paru dans le   le 10 décembre       é       dans quatre si la mer s’est et ma foi, antoine simon 10 et que dire de la grâce quelques autres ce qui fait tableau : ce j’ai perdu mon exacerbé d’air bien sûrla       glouss  le "musée       "       embarq     cet arbre que “dans le dessin fin première la danse de merci à la toile de  marcel migozzi vient de dans l’effilé de       neige pour raphaël     chant de mes pensées restent certains soirs, quand je dentelle : il avait       &agrav nouvelles mises en bribes en ligne a       voyage   (à j’entends sonner les     dans la ruela 10 vers la laisse ccxxxii dernier vers aoi au rayon des surgelés       le       b&acir     ton pour philippe viallat © le château de antoine simon 7 la littérature de       que un verre de vin pour tacher marie-hélène thème principal : tes chaussures au bas de f les marques de la mort sur encore une citation“tu hans freibach : deuxième essai le       "  un livre écrit et si tu dois apprendre à       il       j̵ elle disposait d’une autres litanies du saint nom   iv    vers li emperere s’est       la   la production les amants se un tunnel sans fin et, à la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Sur le chemin | Objectif ->
Neige de pétales
© Daniel Biga

Les quatre saisons du haïku : printemps

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

neige de pétales

piqués de moustiques

bombardements d’abeilles

Publication en ligne : 20 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette