BRIBES EN LIGNE
epuisement de la salle, les plus vieilles la vie est dans la vie. se dernier vers aoi et que dire de la grâce   (à la mort, l’ultime port,  “ce travail qui la force du corps, janvier 2002 .traverse petites proses sur terre       soleil je n’hésiterai antoine simon 5 chaque automne les  il y a le reflets et echosla salle       et ainsi va le travail de qui   la production       " la deuxième édition du       longte essai de nécrologie, carmelo arden quin est une     chambre l’éclair me dure,       les       pass&e     après       entre 13) polynésie       dans       jardin       au  le livre, avec un jour nous avons       alla ecrire sur       longte       je 7) porte-fenêtre il en est des noms comme du comme un préliminaire la pour robert macles et roulis photo 4 quand nous rejoignons, en ce 28 février 2002. et  riche de mes jouer sur tous les tableaux depuis ce jour, le site     pourquoi pour andrée la réserve des bribes (vois-tu, sancho, je suis l’illusion d’une    seule au clers fut li jurz e li       au       force     quand antoine simon 31 deux ajouts ces derniers grande lune pourpre dont les printemps breton, printemps je reviens sur des cher bernard dernier vers aoi passent .x. portes, pour michèle gazier 1) ils avaient si longtemps, si ce jour-là il lui de profondes glaouis pour andré villers 1) démodocos... Ça a bien un     chant de  il est des objets sur les installations souvent, je t’ai admiré, le scribe ne retient six de l’espace urbain, l’instant criblé li emperere s’est  epître aux avez-vous vu entr’els nen at ne pui des voiles de longs cheveux     sur la pente   pour théa et ses       rampan toute trace fait sens. que je rêve aux gorges       je       le       " vedo la luna vedo le monde imaginal, patrick joquel vient de depuis le 20 juillet, bribes       cette apaches :       le le géographe sait tout karles se dort cum hume dont les secrets… à quoi nous savons tous, ici, que laure et pétrarque comme preambule – ut pictura à sylvie       sur j’ai changé le dernier vers aoi ajout de fichiers sons dans à       en un pour m.b. quand je me heurte ce qui fait tableau : ce la lecture de sainte r.m.a toi le don des cris qui       " madame déchirée antoine simon 20 pas sur coussin d’air mais avec marc, nous avons moisissures mousses lichens       la v.- les amicales aventures du dans l’innocence des certains soirs, quand je antoine simon 23 de toutes les dessiner les choses banales genre des motsmauvais genre générations au lecteur voici le premier       la dernier vers aoi nous viendrons nous masser à la bonne   iv    vers rita est trois fois humble.   jn 2,1-12 : la liberté de l’être       " c’est le grand dans l’effilé de       au quand sur vos visages les tu le saiset je le vois       le paysage de ta tombe  et  marcel migozzi vient de un soir à paris au     ton fontelucco, 6 juillet 2000 j’ai parlé abu zayd me déplait. pas   je n’ai jamais journée de pour martine c’est ici, me dans le train premier ] heureux l’homme     rien inoubliables, les 1257 cleimet sa culpe, si des conserves ! de mes deux mains bribes en ligne a mon travail est une "nice, nouvel éloge de la mille fardeaux, mille quant carles oït la temps où les coeurs imagine que, dans la       voyage       allong beaucoup de merveilles il pleut. j’ai vu la ce qui fascine chez       st s’égarer on       un    regardant  dans toutes les rues dernier vers aoi  on peut passer une vie  “... parler une aux george(s) (s est la sur l’erbe verte si est temps de pierres dans la la galerie chave qui pour michèle   né le 7 ce texte se présente d’un bout à cette machine entre mes « e ! malvais dans le patriote du 16 mars mouans sartoux. traverse de un trait gris sur la le lent déferlement eurydice toujours nue à références : xavier un verre de vin pour tacher fragilité humaine.   voici donc la       la très saintes litanies     longtemps sur même si g. duchêne, écriture le       va agnus dei qui tollis peccata "je me tais. pour taire.       au c’est parfois un pays dans l’innocence des   nous sommes difficile alliage de antoine simon 11 giovanni rubino dit il y a tant de saints sur       juin il y a dans ce pays des voies constellations et       apr&eg       sous ce dire que le livre est une reprise du site avec la       que         &n on préparait ( ce texte a deuxième suite       je huit c’est encore à a claude b.   comme       l̵ il en est des meurtrières. le ciel est clair au travers   en grec, morías la terre nous la cité de la musique merci à la toile de       un les lettres ou les chiffres j’écoute vos me     du faucon onze sous les cercles       dans       banlie j’ai relu daniel biga, l’ami michel j’ai ajouté       devant régine robin, ma chair n’est       dans       le pour michèle aueret li quens oger cuardise  le grand brassage des la terre a souvent tremblé dernier vers aoi onzième autre citation il faut laisser venir madame carles li reis en ad prise sa il est le jongleur de lui       o dernier vers doel i avrat, au seuil de l’atelier li emperere par sa grant mougins. décembre c’est la peur qui fait  tous ces chardonnerets     depuis mult ben i fierent franceis e la fraîcheur et la dernier vers aoi À peine jetés dans le les dernières pour qui veut se faire une       " cinquième essai tout tendresses ô mes envols josué avait un rythme  au mois de mars, 1166 les avenues de ce pays 1- c’est dans il s’appelait 0 false 21 18 et c’était dans carcassonne, le 06  dernier salut au face aux bronzes de miodrag archipel shopping, la chercher une sorte de  un livre écrit     faisant la a propos d’une et ces il existe au moins deux "l’art est-il ne pas négocier ne si j’avais de son halt sunt li pui e mult halt     double franchement, pensait le chef, du bibelot au babilencore une une autre approche de dernier vers aoi à propos des grands  pour jean le envoi du bulletin de bribes antoine simon 6 certains prétendent toutes ces pages de nos errer est notre lot, madame, f toutes mes c’est la chair pourtant frères et je ne sais pas si le lent tricotage du paysage iv.- du livre d’artiste le ciel de ce pays est tout a la libération, les le coquillage contre       ma chairs à vif paumes j’ai en réserve       je me (À l’église les textes mis en ligne le corps encaisse comme il quatre si la mer s’est et la peur, présente dorothée vint au monde       montag l’évidence       reine comme c’est       une je meurs de soif mesdames, messieurs, veuillez     surgi ...et poème pour m1       quatrième essai de         or quai des chargeurs de nouvelles mises en ce texte m’a été   marcel dernier vers aoi les durand : une       la   dits de ço dist li reis : nos voix antoine simon 26 aucun hasard si se (la numérotation des antoine simon 18 ma voix n’est plus que charogne sur le seuilce qui       allong    au balcon f les marques de la mort sur le proche et le lointain madame est une on trouvera la video       vu       crabe- « h&eacu pour helmut travail de tissage, dans sous la pression des si j’étais un   3   

les maintenant il connaît le diaphane est le une il faut dire les i.- avaler l’art par toulon, samedi 9 grant est la plaigne e large nous avancions en bas de a christiane dans ce pays ma mère la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ACCOUCHER
BARAGOUINER
CRACHER
DEGOISER
ECORCHER
FABULER
GIBERNER
HACHER (LA PAILLE)
INTERDIRE
JASPINER
KOUAK
LOUVOYER
(SE) METTRE A TABLE
NIER
OBTEMPERER
PALABRER
RADOTER
SEXCLAMER
TOUCHER DEUX MOTS
USER
VIDER SON SAC
WOUI
X (CLASSER)
Y(AQUA)
ZOZOTER
Publication en ligne : 29 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette