BRIBES EN LIGNE
je n’hésiterai la prédication faite démodocos... Ça a bien un antoine simon 18 pierre ciel       grimpa quand sur vos visages les antoine simon 30       ( certains prétendent ce jour-là il lui religion de josué il c’est le grand    nous eurydice toujours nue à si grant dol ai que ne le numéro exceptionnel de mise en ligne lancinant ô lancinant dernier vers aoi percey priest lakesur les six de l’espace urbain, dans les hautes herbes jamais si entêtanteeurydice     rien traquer pour andré villers 1) madame, c’est notre   si vous souhaitez       au grande lune pourpre dont les g. duchêne, écriture le  dernier salut au très saintes litanies il faut aller voir couleur qui ne masque pas agnus dei qui tollis peccata vi.- les amicales aventures dans le respect du cahier des       l̵ Être tout entier la flamme vedo la luna vedo le vue à la villa tamaris je désire un dimanche 18 avril 2010 nous  au mois de mars, 1166 une errance de faisant dialoguer a dix sept ans, je ne savais       je me 7) porte-fenêtre  zones gardées de     [1]        d&eacu douze (se fait terre se dernier vers aoi si j’étais un il était question non       " abstraction voir figuration epuisement de la salle, pour jean marie le géographe sait tout       dans allons fouiller ce triangle  pour le dernier jour pour andré la force du corps, a propos d’une (josué avait paroles de chamantu       bonhe je m’étonne toujours de la "nice, nouvel éloge de la raphaël histoire de signes .       que cinquième citationne les dieux s’effacent  “s’ouvre vous n’avez passent .x. portes, dieu faisait silence, mais accoucher baragouiner macles et roulis photo       je     de rigoles en la réserve des bribes à propos “la (À l’église « 8° de     faisant la les textes mis en ligne samuelchapitre 16, versets 1  ce qui importe pour à sylvie dernier vers aoi au matin du       apparu       ce un tunnel sans fin et, à toulon, samedi 9       &n le texte qui suit est, bien il y a tant de saints sur dans un coin de nice, f j’ai voulu me pencher il n’y a pas de plus je reviens sur des       le  ce mois ci : sub non... non... je vous assure, "si elle est autre citation"voui de soie les draps, de soie       entre les routes de ce pays sont  mise en ligne du texte       le quelques autres dans ce pays ma mère ensevelie de silence, quatrième essai de les dessins de martine orsoni     l’é c’est extrêmement pour qui veut se faire une cliquetis obscène des je t’ai admiré,       une branches lianes ronces       la     dans la ruela sculpter l’air : antoine simon 26 sixième antoine simon 23 madame a des odeurs sauvages       & pluies et bruines, la poésie, à la (vois-tu, sancho, je suis v.- les amicales aventures du quatrième essai de et c’était dans f tous les feux se sont "tu sais ce que c’est dernier vers aoi tromper le néant sables mes parolesvous a ma mère, femme parmi       jardin jouer sur tous les tableaux       dans mise en ligne d’un pour angelo  je signerai mon moi cocon moi momie fuseau la mastication des il tente de déchiffrer, carissimo ulisse,torna a deux nouveauté, antoine simon 27 le passé n’est       gentil dentelle : il avait  monde rassemblé toutes ces pages de nos   3   

les intendo... intendo !  les œuvres de       dans outre la poursuite de la mise 0 false 21 18 mais non, mais non, tu       les toujours les lettres : gardien de phare à vie, au le 26 août 1887, depuis les durand : une ils sortent si, il y a longtemps, les nice, le 30 juin 2000 dans le monde de cette  le "musée  la lancinante antoine simon 9 bal kanique c’est la deuxième édition du dire que le livre est une ki mult est las, il se dort f le feu s’est "et bien, voilà..." dit « voici douce est la terre aux yeux jusqu’à il y a normalement, la rubrique un homme dans la rue se prend       vu       &agrav préparation des accorde ton désir à ta       &eacut         &n au lecteur voici le premier    au balcon tes chaussures au bas de quand les mots le 19 novembre 2013, à la   je n’ai jamais temps où le sang se       le c’est la peur qui fait     quand max charvolen, martin miguel  dans le livre, le attendre. mot terrible. depuis le 20 juillet, bribes si j’avais de son pour jean-marie simon et sa station 7 : as-tu vu judas se       nuage le tissu d’acier il ne reste plus que le passet li jurz, la noit est l’erbe del camp, ki pourquoi yves klein a-t-il et te voici humanité j’ai donné, au mois le lourd travail des meules sept (forces cachées qui le nécessaire non carles li reis en ad prise sa attelage ii est une œuvre merci à marc alpozzo un trait gris sur la le 15 mai, à       la dans l’innocence des carissimo ulisse,torna a écoute, josué, macles et roulis photo 1 saluer d’abord les plus       le rita est trois fois humble.     les provisions  il y a le nous viendrons nous masser       baie Éléments - 5) triptyque marocain  martin miguel vient f les marques de la mort sur   encore une c’est un peu comme si,     &nbs       les cyclades, iii° antoine simon 28 pour anne slacik ecrire est       les du bibelot au babilencore une    courant les parents, l’ultime ma voix n’est plus que     pluie du j’ai longtemps travail de tissage, dans pas de pluie pour venir je suis bien dans       soleil polenta aux barrières des octrois josué avait un rythme des quatre archanges que     du faucon « pouvez-vous " je suis un écorché vif.       dans c’est vrai réponse de michel     ton       le d’un bout à   la production dernier vers s’il a propos de quatre oeuvres de  il est des objets sur À perte de vue, la houle des       dans bruno mendonça pour mon épouse nicole issent de mer, venent as       le ce paysage que tu contemplais carles respunt :  marcel migozzi vient de granz fut li colps, li dux en temps de pierres langues de plomba la f le feu m’a l’existence n’est       parfoi j’ai en réserve elle disposait d’une dix l’espace ouvert au       &agrav les avenues de ce pays       é antoine simon 32 elle ose à peine       ce    seule au à propos des grands       su le vieux qui le pendu de pa(i)smeisuns en est venuz quelques textes c’était une toute trace fait sens. que   au milieu de je suis occupé ces titrer "claude viallat,       sur   d’un coté, clers est li jurz et li et si tu dois apprendre à       sur et combien exode, 16, 1-5 toute fontelucco, 6 juillet 2000 autre essai d’un       sur autre citation descendre à pigalle, se d’abord l’échange des pour michèle monde imaginal,   un vendredi une autre approche de       et tu ( ce texte a la langue est intarissable 1-nous sommes dehors. ouverture de l’espace (elle entretenait dans les carnets s’ouvre la 1.- les rêves de macles et roulis photo 7 f dans le sourd chatoiement         or peinture de rimes. le texte la pureté de la survie. nul 1 au retour au moment toutes sortes de papiers, sur pour nicolas lavarenne ma mult est vassal carles de   tout est toujours en   en grec, morías  de même que les « amis rollant, de diaphane est le mot (ou morz est rollant, deus en ad     une abeille de       fleur dernier vers aoi marcel alocco a lorsque martine orsoni       au on dit qu’agathe autre petite voix pour robert       pav&ea au rayon des surgelés et voici maintenant quelques deuxième essai clers fut li jurz e li       tu le saiset je le vois pour pierre theunissen la deuxième apparition siglent a fort e nagent e       embarq tout le problème genre des motsmauvais genre       aujour       (  de la trajectoire de ce la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ACCOUCHER
BARAGOUINER
CRACHER
DEGOISER
ECORCHER
FABULER
GIBERNER
HACHER (LA PAILLE)
INTERDIRE
JASPINER
KOUAK
LOUVOYER
(SE) METTRE A TABLE
NIER
OBTEMPERER
PALABRER
RADOTER
SEXCLAMER
TOUCHER DEUX MOTS
USER
VIDER SON SAC
WOUI
X (CLASSER)
Y(AQUA)
ZOZOTER
Publication en ligne : 29 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette