BRIBES EN LIGNE
des quatre archanges que et  riche de mes dernier vers aoi et la peur, présente la lecture de sainte les dessins de martine orsoni       sur macles et roulis photo 3 la route de la soie, à pied, au lecteur voici le premier max charvolen, martin miguel f tous les feux se sont j’ai perdu mon f dans le sourd chatoiement dans le train premier autres litanies du saint nom douce est la terre aux yeux rien n’est si, il y a longtemps, les       alla       soleil dernier vers doel i avrat, les routes de ce pays sont le géographe sait tout ce pays que je dis est genre des motsmauvais genre quatrième essai de le 23 février 1988, il un besoin de couper comme de  dans le livre, le les plus vieilles charogne sur le seuilce qui  on peut passer une vie     surgi       le l’impossible après la lecture de       sur le et c’était dans des voix percent, racontent pour martine rita est trois fois humble. "mais qui lit encore le f j’ai voulu me pencher il était question non       cerisi dernier vers aoi il y a des objets qui ont la depuis ce jour, le site descendre à pigalle, se comme ce mur blanc nos voix   entrons bien sûrla deux nouveauté, tes chaussures au bas de dernier vers s’il       deux ce jour-là il lui le ciel de ce pays est tout       l̵ chaque automne les pour ma  martin miguel vient quand les eaux et les terres poussées par les vagues carmelo arden quin est une attendre. mot terrible. (la numérotation des temps de bitume en fusion sur il existe au moins deux       la       o deuxième essai le dans l’innocence des rm : d’accord sur  la toile couvre les exacerbé d’air normalement, la rubrique 13) polynésie ecrire sur antoine simon 24 les avenues de ce pays très malheureux... vue à la villa tamaris       dans beaucoup de merveilles   je n’ai jamais le temps passe si vite, vedo la luna vedo le n’ayant pas iv.- du livre d’artiste station 1 : judas       les af : j’entends béatrice machet vient de antoine simon 22       " et ces merci au printemps des       en le passé n’est     pluie du   j’ai souvent 1.- les rêves de elle réalise des "et bien, voilà..." dit ma voix n’est plus que i mes doigts se sont ouverts  ce mois ci : sub l’instant criblé pour jean-louis cantin 1.- on a cru à toulon, samedi 9 écoute, josué,       m̵ dans le pays dont je vous tandis que dans la grande je t’ai admiré,       la  pour de     après quando me ne so itu pe granz fut li colps, li dux en pour michèle aueret un jour, vous m’avez tous ces charlatans qui faisant dialoguer samuelchapitre 16, versets 1 petit matin frais. je te       une légendes de michel la légende fleurie est f les rêves de ainsi fut pétrarque dans bientôt, aucune amarre "je me tais. pour taire. clers fut li jurz e li       fleur les durand : une pour mon épouse nicole deuxième suite       nuage       d&eacu apaches : violette cachéeton l’heure de la l’erbe del camp, ki raphaël antoine simon 10 sauvage et fuyant comme  dernier salut au l’une des dernières il y a dans ce pays des voies       dans les petites fleurs des moisissures mousses lichens seins isabelle boizard 2005 de soie les draps, de soie   je ne comprends plus dernier vers aoi       &agrav (dans mon ventre pousse une sors de mon territoire. fais pour maxime godard 1 haute ce qui aide à pénétrer le me (josué avait lentement     l’é antoine simon 16 pour raphaël d’un bout à       midi agnus dei qui tollis peccata la vie est dans la vie. se ses mains aussi étaient je n’ai pas dit que le       neige       sur toujours les lettres : le texte qui suit est, bien madame est une torche. elle       le ne pas négocier ne       le elle disposait d’une       le pour nicolas lavarenne ma quelque temps plus tard, de sous l’occupation merci à marc alpozzo       &agrav il ne s’agit pas de il n’est pire enfer que   3   

les il est le jongleur de lui ici. les oiseaux y ont fait "l’art est-il       la dans le pain brisé son dans l’effilé de macles et roulis photo 1   que signifie il aurait voulu être elle ose à peine une autre approche de comment entrer dans une f le feu s’est (À l’église même si non... non... je vous assure,       " couleur qui ne masque pas station 4 : judas  la terre nous     double ce texte se présente comme un préliminaire la     à pour andré villers 1)       embarq pour max charvolen 1)  un livre écrit pour julius baltazar 1 le   un monde imaginal, « h&eacu al matin, quant primes pert carissimo ulisse,torna a       &n de sorte que bientôt comme c’est antoine simon 26    seule au ainsi alfred… mise en ligne d’un vous dites : "un avez-vous vu troisième essai et la rencontre d’une       dans antoine simon 18 grant est la plaigne e large le samedi 26 mars, à 15 ma chair n’est       deux on préparait       six À perte de vue, la houle des   la production pour frédéric "la musique, c’est le voile de nuità la l’évidence rossignolet tu la ce qu’un paysage peut sa langue se cabre devant le une fois entré dans la       je j’ai longtemps v.- les amicales aventures du "si elle est toi, mésange à         &n c’est un peu comme si, quand les mots « 8° de maintenant il connaît le dernier vers aoi quand c’est le vent qui est-ce parce que, petit, on 1 au retour au moment Éléments - (elle entretenait       reine sept (forces cachées qui moi cocon moi momie fuseau       au  le "musée in the country archipel shopping, la       st il n’était qu’un (ô fleur de courge... la danse de     " intendo... intendo ! dernier vers aoi   saint paul trois       au     sur la dorothée vint au monde pour maguy giraud et   anatomie du m et réponse de michel diaphane est le mot (ou antoine simon 13 la liberté s’imprime à       &agrav bruno mendonça de tantes herbes el pre les grands       retour références : xavier coupé en deux quand dernier vers aoi j’oublie souvent et   1) cette   (dans le   est-ce que dans un coin de nice, vos estes proz e vostre ce texte m’a été « amis rollant, de on cheval pour alain borer le 26       pourqu giovanni rubino dit     le cygne sur    regardant       l̵  si, du nouveau     cet arbre que c’est le grand fontelucco, 6 juillet 2000 j’ai parlé “le pinceau glisse sur       pass&e     sur la pente gardien de phare à vie, au il semble possible dix l’espace ouvert au les doigts d’ombre de neige la musique est le parfum de autre essai d’un       la pie des voiles de longs cheveux       l̵ paroles de chamantu vous êtes entr’els nen at ne pui nouvelles mises en merle noir  pour pas sur coussin d’air mais antoine simon 2 pur ceste espee ai dulor e macao grise  pour jean le la mort d’un oiseau. le coquillage contre soudain un blanc fauche le au labyrinthe des pleursils able comme capable de donner pour andrée madame est une ecrire les couleurs du monde deuxième approche de    au balcon antoine simon 19 antoine simon 33 la réserve des bribes dernier vers aoi montagnesde       quand  marcel migozzi vient de je sais, un monde se raphaËl       allong Être tout entier la flamme pour anne slacik ecrire est dernier vers aoi au commencement était   jn 2,1-12 :       la accoucher baragouiner la chaude caresse de pour daniel farioli poussant la communication est cet article est paru dans le À max charvolen et quai des chargeurs de       au bernadette griot vient de pour robert art jonction semble enfin de l’autre ce qui fascine chez antoine simon 28  “s’ouvre a toi le don des cris qui frères et     rien       bonhe  l’exposition  la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- AVATARS DU DIRE | Sa langue se cabre ->
Genre des mots
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

Genre des mots
mauvais genre évidemment
la sagesse au féminin s’est trompée d’un x
irréparable la faute depuis
nous errons de ruse en tromperie
Circée n’est jamais loin

L’amour au masculin
cherche toujours son Eurydice
l’éternelle fiancée à peine saisie
par le regard qui tranche
préfère les ombres ses complices
car les amours au féminin
sont toujours équivoques

A défaut de transes
que dire des trans
sexuels el mar ne peut s’ouvrir
sans devenir la mar la mort
est Thanatos mâle dominatrice
Polémos se décline en blessures
au féminin

Pourtant Force est Femme
s’ il y a vis de forme
tout cela se règlera
le dernier mot est au poète
a batallas de amor
campo de plumas

Publication en ligne : 30 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette