BRIBES EN LIGNE
rm : nous sommes en si, il y a longtemps, les régine robin, Être tout entier la flamme iloec endreit remeint li os comme ce mur blanc glaciation entre il y a tant de saints sur dans le patriote du 16 mars       je   adagio   je bel équilibre et sa pour jean-louis cantin 1.- pour mes enfants laure et je t’ai admiré, dans le pays dont je vous       pass&e là, c’est le sable et nous avancions en bas de   ciel !!!! lentement, josué       quand dernier vers aoi pour anne slacik ecrire est o tendresses ô mes apaches : dernier vers aoi deuxième approche de À l’occasion de j’ai parlé clers fut li jurz e li aux barrières des octrois constellations et la liberté s’imprime à       deux  c’était i mes doigts se sont ouverts ma mémoire ne peut me je rêve aux gorges       tourne la deuxième édition du tu le saiset je le vois démodocos... Ça a bien un i en voyant la masse aux       va il arriva que depuis ce jour, le site eurydice toujours nue à je reviens sur des ce qu’un paysage peut certains soirs, quand je    7 artistes et 1 accoucher baragouiner ce       " quant carles oït la approche d’une pour jacqueline moretti, ce qui importe pour très saintes litanies dans le train premier j’ai perdu mon antoine simon 26 clquez sur       les je serai toujours attentif à al matin, quant primes pert mult ben i fierent franceis e chairs à vif paumes décembre 2001. la cité de la musique en introduction à       cerisi       &agrav dans l’innocence des       sur non... non... je vous assure, j’ai donné, au mois  le "musée       dans       bien pour frédéric cinquième citationne       chaque jusqu’à il y a les dieux s’effacent       le et voici maintenant quelques le vieux qui je sais, un monde se et  riche de mes travail de tissage, dans   je ne comprends plus dernier vers aoi dernier vers aoi le franchissement des toutefois je m’estimais lorsque martine orsoni       retour cet article est paru dans le napolì napolì coupé le sonà       le       &agrav six de l’espace urbain,     un mois sans et si tu dois apprendre à   se macles et roulis photo 1 paysage de ta tombe  et lu le choeur des femmes de   encore une       vu le tissu d’acier la pureté de la survie. nul       les       les plus terribles un homme dans la rue se prend   marcel       " coupé en deux quand voile de nuità la beaucoup de merveilles       juin f tous les feux se sont l’ami michel deuxième apparition "je me tais. pour taire. ecrire sur ce n’est pas aux choses raphaËl nous serons toujours ces quand il voit s’ouvrir, pas même     double raphaël  epître aux livre grand format en trois les parents, l’ultime dernier vers aoi ki mult est las, il se dort       parfoi       six       la chaque jour est un appel, une temps où les coeurs cette machine entre mes au seuil de l’atelier pour robert antoine simon 25       jonath juste un mot pour annoncer     pourquoi la question du récit       &n vertige. une distance vedo la luna vedo le bribes en ligne a autre essai d’un c’était une a l’aube des apaches, bientôt, aucune amarre la force du corps, dernier vers aoi       allong ( ce texte a      & etudiant à       " "pour tes les premières pourquoi yves klein a-t-il       les ce jour-là il lui derniers saluer d’abord les plus pour ma       qui j’aime chez pierre la lecture de sainte a propos de quatre oeuvres de  l’exposition  dans les carnets l’évidence dernier vers aoi   dentelle : il avait antoine simon 21 il faut aller voir les plus vieilles portrait. 1255 : poussées par les vagues il existe deux saints portant polenta la route de la soie, à pied,       la si tu es étudiant en cyclades, iii° dernier vers aoi générations temps de bitume en fusion sur     sur la il pleut. j’ai vu la seins isabelle boizard 2005 la mastication des franchement, pensait le chef, frères et       coude le 19 novembre 2013, à la marie-hélène       devant se placer sous le signe de  avec « a la un jour, vous m’avez effleurer le ciel du bout des pour philippe dans les rêves de la       droite et tout avait f le feu m’a de toutes les   né le 7   le 10 décembre la fraîcheur et la   d’un coté, ouverture de l’espace montagnesde entr’els nen at ne pui     cet arbre que torna a sorrento ulisse torna petit matin frais. je te       fourr& et je vois dans vos       dans dix l’espace ouvert au de pareïs li seit la intendo... intendo !       m̵  si, du nouveau dans l’innocence des 1254 : naissance de le glacis de la mort d’un bout à       il       la       reine ensevelie de silence, de l’autre       l̵ à propos des grands cliquetis obscène des  “s’ouvre dieu faisait silence, mais a dix sept ans, je ne savais spectacle de josué dit ce 28 février 2002. "si elle est       la je n’hésiterai le 2 juillet mouans sartoux. traverse de ço dist li reis : il y a des objets qui ont la dans les carnets folie de josuétout est  pour de       j̵     de rigoles en sixième g. duchêne, écriture le Éléments - quatrième essai rares       p&eacu l’impossible quelques autres dernier vers aoi couleur qui ne masque pas art jonction semble enfin on croit souvent que le but je suis bien dans des quatre archanges que       l̵ la vie humble chez les s’ouvre la station 3 encore il parle jamais je n’aurais       cette madame est toute guetter cette chose recleimet deu mult morz est rollant, deus en ad je déambule et suis ce va et vient entre nu(e), comme son nom  “ce travail qui « h&eacu   3   

les dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs « pouvez-vous comme une suite de sur l’erbe verte si est si elle est belle ? je même si rien n’est rêve, cauchemar, ils avaient si longtemps, si le plus insupportable chez 1) notre-dame au mur violet dernier vers aoi  tu vois im font chier l’illusion d’une ne faut-il pas vivre comme s’égarer on       fourmi trois tentatives desesperees       je cet univers sans "et bien, voilà..." dit le lent déferlement l’appel tonitruant du c’est pour moi le premier   si vous souhaitez la réserve des bribes rêves de josué,     quand       au  les premières ainsi va le travail de qui tout le problème  le livre, avec descendre à pigalle, se station 5 : comment exacerbé d’air       sur il n’était qu’un il y a dans ce pays des voies antoine simon 13 prenez vos casseroles et antoine simon 15 bien sûr, il y eut toujours les lettres : il avait accepté tout mon petit univers en       sur carles li reis en ad prise sa     à ne pas négocier ne rare moment de bonheur, À max charvolen et       object       &agrav moi cocon moi momie fuseau merci à marc alpozzo les doigts d’ombre de neige pour andrée la brume. nuages       bruyan le 15 mai, à "ces deux là se (josué avait       pav&ea nous lirons deux extraits de mille fardeaux, mille       sous  zones gardées de à cri et à madame, vous débusquez macles et roulis photo 6   en grec, morías pour qui veut se faire une       journ&  jésus dernier vers aoi mieux valait découper       avant dernier vers aoi    courant       object pas sur coussin d’air mais       sur paroles de chamantu me monde imaginal, nous savons tous, ici, que (elle entretenait antoine simon 6 "l’art est-il   saint paul trois bal kanique c’est ma voix n’est plus que madame aux rumeurs madame déchirée la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies
<- Genre des mots | Dans mon ventre ->
Sa langue se cabre
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

Sa langue se cabre devant le mot ÉCURIE
écume et rue devant
la porte fermée de ses trois serrures
elle fouetterait sa bouche si elle pouvait
pour articuler l’impossible
tellement étranger venu
ni des bras de sa mère ni de ses déserts
et le rire imbécile cravache
la petite fille qui sue
devant les hauts murs de l’exil

Publication en ligne : 1er juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette