BRIBES EN LIGNE
li emperere s’est       &n  “s’ouvre je ne saurais dire avec assez       descen générations dans les carnets et te voici humanité moisissures mousses lichens       bruyan régine robin,       le antoine simon 16 mougins. décembre quatrième essai de nous dirons donc et que vous dire des passet li jurz, la noit est   entrons mille fardeaux, mille             le n’ayant pas     pluie du ce "et bien, voilà..." dit folie de josuétout est vous deux, c’est joie et nu(e), comme son nom des conserves ! f les feux m’ont pour jacky coville guetteurs       &agrav   on n’est ce jour là, je pouvais       jonath très saintes litanies voudrais je vous dernier vers aoi percey priest lakesur les je ne sais pas si lu le choeur des femmes de grande lune pourpre dont les     hélas,       baie pour jean gautheronle cosmos pour jean-louis cantin 1.- dans les horizons de boue, de la gaucherie à vivre, charogne sur le seuilce qui dernier vers aoi antoine simon 29 c’est seulement au si j’avais de son viallat © le château de pour jean-marie simon et sa passent .x. portes,  les œuvres de nous savons tous, ici, que voile de nuità la un jour, vous m’avez macles et roulis photo 3  ce mois ci : sub monde imaginal,       rampan l’ami michel langues de plomba la dans les hautes herbes de mes deux mains       l̵ station 4 : judas  vedo la luna vedo le dessiner les choses banales       reine comment entrer dans une d’ eurydice ou bien de       crabe-       la pie       il la tentation du survol, à huit c’est encore à li emperere par sa grant deux mille ans nous pour marcel  martin miguel vient lorsque martine orsoni       chaque       pass&e antoine simon 5       que d’un bout à antoine simon 27   jn 2,1-12 : pur ceste espee ai dulor e tout à fleur d’eaula danse antoine simon 22 autre petite voix d’un côté l’art c’est la  “comment à la mémoire de présentation du       vu l’art n’existe       je me la danse de j’ai changé le  au mois de mars, 1166 les lettres ou les chiffres fragilité humaine.     longtemps sur l’impossible  hors du corps pas autre essai d’un equitable un besoin sonnerait qu’est-ce qui est en j’arrivais dans les des voiles de longs cheveux peinture de rimes. le texte       &       fourr&     les provisions rien n’est plus ardu des voix percent, racontent  pour le dernier jour       vu et il parlait ainsi dans la 1254 : naissance de ce qui aide à pénétrer le je dors d’un sommeil de ne pas négocier ne j’ai donc f dans le sourd chatoiement l’illusion d’une  “ce travail qui couleur qui ne masque pas « e ! malvais       deux antoine simon 9 première "moi, esclave" a pour philippe sous l’occupation antoine simon 7  tu vois im font chier le recueil de textes introibo ad altare constellations et au rayon des surgelés autre citation aucun hasard si se et si tu dois apprendre à décembre 2001. hans freibach : Ç’avait été la diaphane est le ce qui importe pour       journ&       une leonardo rosa nos voix       fourmi la liberté de l’être   six formes de la quand les mots dans le respect du cahier des pour max charvolen 1)    7 artistes et 1 carles li reis en ad prise sa pas de pluie pour venir le pendu lentement, josué morz est rollant, deus en ad       sur       un " je suis un écorché vif. madame est la reine des c’est ici, me lancinant ô lancinant en cet anniversaire, ce qui able comme capable de donner nice, le 30 juin 2000 vertige. une distance dans ce pays ma mère   le texte suivant a             sur le il est le jongleur de lui journée de cliquetis obscène des travail de tissage, dans cinq madame aux yeux À l’occasion de les plus vieilles est-ce parce que, petit, on un homme dans la rue se prend dernier vers aoi nice, le 8 octobre  c’était dernier vers aoi je ne peins pas avec quoi, cyclades, iii° le grand combat : elle ose à peine   un vendredi       pass&e À max charvolen et     vers le soir       apparu iv.- du livre d’artiste     tout autour l’appel tonitruant du et voici maintenant quelques le 19 novembre 2013, à la       une clere est la noit e la "nice, nouvel éloge de la carles respunt : 1. il se trouve que je suis     ton quand les eaux et les terres inoubliables, les       la que reste-t-il de la       "     rien en ceste tere ad estet ja antoine simon 15     de rigoles en quelques textes preambule – ut pictura  le "musée alocco en patchworck © pas même je n’hésiterai elle réalise des       maquis troisième essai et       nuage archipel shopping, la les durand : une pour jacqueline moretti,       la tendresse du mondesi peu de dernier vers aoi       bonheu "l’art est-il       longte dans les rêves de la passet li jurz, si turnet a et ma foi, deuxième essai glaciation entre j’ai perdu mon temps où les coeurs pour anne slacik ecrire est il y a des objets qui ont la 0 false 21 18 pour mireille et philippe six de l’espace urbain, se reprendre. creuser son ma voix n’est plus que livre grand format en trois       le le nécessaire non torna a sorrento ulisse torna paroles de chamantu   se       il chairs à vif paumes       " 1.- les rêves de madame a des odeurs sauvages li quens oger cuardise   voici donc la vous n’avez le galop du poème me etait-ce le souvenir       allong “dans le dessin       l̵ (la numérotation des  “... parler une je reviens sur des et que dire de la grâce  zones gardées de pour maguy giraud et vous êtes       " une autre approche de aux barrières des octrois avec marc, nous avons accorde ton désir à ta et c’était dans je me souviens de 1257 cleimet sa culpe, si temps de cendre de deuil de le bulletin de "bribes       "       avant       " quel étonnant    tu sais branches lianes ronces avez-vous vu pour andré villers 1)   iv    vers pas une année sans évoquer quant carles oït la chaises, tables, verres, du bibelot au babilencore une genre des motsmauvais genre dernier vers s’il issent de mer, venent as sainte marie,       l̵ dernier vers aoi les textes mis en ligne       dans   né le 7 autre citation"voui tout en travaillant sur les f les rêves de « h&eacu mieux valait découper mise en ligne c’est vrai   ces notes nous viendrons nous masser le géographe sait tout essai de nécrologie, dernier vers aoi ouverture de l’espace   en grec, morías  “la signification libre de lever la tête       le       assis ainsi alfred…       l̵  un livre écrit   1) cette chercher une sorte de temps de pierres dans la à la bonne dernier vers aoi     surgi si tu es étudiant en pour alain borer le 26 la bouche pleine de bulles je déambule et suis  mise en ligne du texte il y a dans ce pays des voies       soleil antoine simon 11       banlie       dans       la les doigts d’ombre de neige   (à       je       grappe l’heure de la À peine jetés dans le pour raphaël c’est un peu comme si, prenez vos casseroles et printemps breton, printemps       force  le grand brassage des       au pour gilbert bel équilibre et sa rêves de josué,  ce qui importe pour       glouss       coude intendo... intendo ! pour le prochain basilic, (la     faisant la siglent a fort e nagent e dernier vers aoi pour martine    il les oiseaux s’ouvrent       dans il faut aller voir carcassonne, le 06 antoine simon 19       sur toutefois je m’estimais giovanni rubino dit la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- Un homme dans la rue | À la femme au clébard ->
Charogne sur le seuil
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

Charogne sur le seuil
ce qui fut pattes pelage soyeux griffues
tenu ensemble par la grâce
s’abîme dans le rétroviseur
memento pour des matins trop humains

à emporter

Plus tard la stèle
jaillira des coulures
sur la nuit obsidienne
éclats de rossignols
pour un thrène innocent

Publication en ligne : 5 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette