BRIBES EN LIGNE
      l̵ quand c’est le vent qui 1- c’est dans douce est la terre aux yeux deuxième essai       juin       banlie   au milieu de dernier vers doel i avrat, avez-vous vu       vaches autre petite voix dernier vers aoi samuelchapitre 16, versets 1 religion de josué il dernier vers aoi nous avons affaire à de du fond des cours et des       glouss ce jour-là il lui ici, les choses les plus pour angelo clquez sur   se     pluie du s’égarer on polenta régine robin,     ton tout à fleur d’eaula danse       (       sabots dernier vers aoi   « 8° de carles respunt :       assis       m&eacu     pourquoi       au franchement, pensait le chef, lentement, josué à propos des grands si elle est belle ? je     le f le feu m’a mult est vassal carles de iloec endreit remeint li os Éléments - cinquième citationne dernier vers aoi c’est vrai dernier vers aoi j’ai parlé madame porte à il en est des noms comme du et te voici humanité       pav&ea halt sunt li pui e mult halt  “ne pas préparation des   la production       vu vous n’avez jusqu’à il y a passet li jurz, si turnet a quatrième essai de le vieux qui pourquoi yves klein a-t-il deuxième apparition de madame est toute si, il y a longtemps, les  au mois de mars, 1166 des quatre archanges que des voiles de longs cheveux quel ennui, mortel pour "ah ! mon doux pays, c’est extrêmement josué avait un rythme vous dites : "un       aux pour m.b. quand je me heurte     surgi merci à la toile de j’ai donné, au mois antoine simon 24 dernier vers aoi il faut aller voir       l̵   le 10 décembre ce qu’un paysage peut le passé n’est bribes en ligne a nu(e), comme son nom       jonath dieu faisait silence, mais diaphane est le mot (ou       retour       la  “... parler une       qui les étourneaux ! le franchissement des la mastication des preambule – ut pictura rêve, cauchemar,  avec « a la jouer sur tous les tableaux une autre approche de À max charvolen et martin les dieux s’effacent pour robert Être tout entier la flamme de tantes herbes el pre langues de plomba la  les trois ensembles pas sur coussin d’air mais   j’ai souvent quelques autres quant carles oït la f le feu s’est pour jacqueline moretti, antoine simon 31       longte grande lune pourpre dont les les lettres ou les chiffres des quatre archanges que errer est notre lot, madame,       soleil       bien   saint paul trois couleur qui ne masque pas       midi du bibelot au babilencore une tous feux éteints. des l’art c’est la mougins. décembre la liberté de l’être il aurait voulu être 1. il se trouve que je suis "et bien, voilà..." dit je rêve aux gorges paysage de ta tombe  et passent .x. portes,       la nous avancions en bas de       les       devant       et tu le samedi 26 mars, à 15 quando me ne so itu pe       voyage  ce mois ci : sub station 4 : judas      rien 0 false 21 18 pour mireille et philippe       le     les provisions sous la pression des les avenues de ce pays       l̵ autres litanies du saint nom       ton       apr&eg l’appel tonitruant du a claude b.   comme six de l’espace urbain,   dits de la prédication faite       nuage aucun hasard si se tendresse du mondesi peu de si j’étais un       ( pour michèle aueret  “ce travail qui giovanni rubino dit dans ce pays ma mère le numéro exceptionnel de       pass&e       le c’est la peur qui fait et voici maintenant quelques "pour tes le ciel de ce pays est tout  martin miguel vient antoine simon 3 "nice, nouvel éloge de la introibo ad altare essai de nécrologie, cinquième essai tout pour lee dont les secrets… à quoi  pour de       su       cerisi       ce dernier vers s’il ma voix n’est plus que       gentil       sur       pour macles et roulis photo 1 edmond, sa grande bernadette griot vient de le temps passe dans la  je signerai mon journée de je n’hésiterai antoine simon 28       neige pour andré villers 1)  de même que les au seuil de l’atelier difficile alliage de pour raphaël la danse de       bruyan exode, 16, 1-5 toute rm : d’accord sur       les a la libération, les       une à la bonne accoucher baragouiner il ne sait rien qui ne va fontelucco, 6 juillet 2000   le texte suivant a villa arson, nice, du 17 en cet anniversaire, ce qui   si vous souhaitez nous savons tous, ici, que madame dans l’ombre des la brume. nuages petit matin frais. je te ….omme virginia par la elle disposait d’une r.m.a toi le don des cris qui approche d’une dernier vers aoi on a cru à les petites fleurs des un trait gris sur la       &agrav la gaucherie à vivre,    regardant       fleur merle noir  pour la bouche pure souffrance max charvolen, martin miguel       m̵ sculpter l’air : la vie est dans la vie. se l’erbe del camp, ki       &ccedi autre citation 10 vers la laisse ccxxxii pour max charvolen 1)       nuage v.- les amicales aventures du marie-hélène générations  référencem la question du récit (ô fleur de courge... frères et  les premières       le c’est la chair pourtant dernier vers aoi       l̵  dans toutes les rues (À l’église etait-ce le souvenir    au balcon       arauca la langue est intarissable pour gilbert janvier 2002 .traverse rêves de josué,       descen deuxième approche de ce n’est pas aux choses je crie la rue mue douleur deux ajouts ces derniers ecrire sur  les œuvres de       et       dans hans freibach : ma chair n’est       neige d’abord l’échange des il n’est pire enfer que ils s’étaient       m̵ patrick joquel vient de aux george(s) (s est la la deuxième édition du dans les écroulements une il faut dire les ce va et vient entre dernier vers aoi ce qui importe pour petites proses sur terre       o   un écrirecomme on se le tissu d’acier j’arrivais dans les     au couchant  “comment     m2 &nbs comme un préliminaire la       baie       deux la vie est ce bruissement beaucoup de merveilles       apparu       sur antoine simon 5  improbable visage pendu la mort d’un oiseau. j’entends sonner les mille fardeaux, mille peinture de rimes. le texte c’est la distance entre spectacle de josué dit comme une suite de abu zayd me déplait. pas chaises, tables, verres, cet univers sans troisième essai il tente de déchiffrer, a la femme au je suis occupé ces raphaËl je me souviens de       quand vous êtes les oiseaux s’ouvrent antoine simon 14 branches lianes ronces lorsque martine orsoni j’ai longtemps ils sortent il ne s’agit pas de station 7 : as-tu vu judas se légendes de michel j’ai ajouté je découvre avant toi       le c’est un peu comme si, prenez vos casseroles et    en carissimo ulisse,torna a en introduction à on dit qu’agathe on trouvera la video pour le prochain basilic, (la dans les carnets où l’on revient la bouche pleine de bulles attention beau le galop du poème me les parents, l’ultime       le   1) cette sequence 6   le       dans ainsi va le travail de qui sur l’erbe verte si est bel équilibre et sa quel étonnant marché ou souk ou tu le sais bien. luc ne dans l’effilé de ( ce texte a  dernier salut au le "patriote",       fleure     après et encore  dits       vu nice, le 18 novembre 2004 et c’était dans   ces notes non, björg,  la lancinante nous viendrons nous masser f tous les feux se sont la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- Langues de plomb | Pas de pluie pour venir ->
Une fois entré dans la nomenclature
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

Une fois entré dans la nomenclature
tu peux tambouriner
leurs paupières sont de pierre
seules leurs bouches bougent
en prédicats qui pétrifient
inutile de resserrer
les tentacules de leur langue
tu n’es que spectre
au rayon x de leur jugement

Ah ! comme Schlemihl
ou Peter Pan
malgré le prix
s’arracher du scan
voir ce film dérisoire engluer leur doigts
vaguer
habiter un coin d’existence
de temps en temps

Publication en ligne : 19 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette