BRIBES EN LIGNE
bien sûr, il y eut je désire un inoubliables, les toi, mésange à       la       l̵ ce monde est semé dans les carnets       sur       entre carcassonne, le 06  improbable visage pendu       l̵ le coquillage contre       soleil       su       pourqu       je me dernier vers aoi dont les secrets… à quoi  mise en ligne du texte très malheureux... il n’est pire enfer que la mort, l’ultime port,       &n  c’était villa arson, nice, du 17 dans le respect du cahier des une il faut dire les 0 false 21 18 la prédication faite ce qui importe pour       les je sais, un monde se       deux station 5 : comment et combien  le grand brassage des rien n’est       " où l’on revient petites proses sur terre douze (se fait terre se ma mémoire ne peut me les oiseaux s’ouvrent       dans prenez vos casseroles et elle disposait d’une le texte qui suit est, bien       il       &n       grimpa  pour jean le       le temps de cendre de deuil de un jour nous avons   pour olivier tout en vérifiant elle ose à peine de sorte que bientôt af : j’entends madame aux rumeurs  il y a le « voici dernier vers aoi la fraîcheur et la       rampan       fleur ço dist li reis :       é À la loupe, il observa sculpter l’air : au rayon des surgelés folie de josuétout est       object temps où le sang se   anatomie du m et lentement, josué (vois-tu, sancho, je suis       le "et bien, voilà..." dit écrirecomme on se j’écoute vos présentation du       la franchement, pensait le chef, le ciel est clair au travers   le texte suivant a dans un coin de nice,   un des quatre archanges que le temps passe si vite, je découvre avant toi carles li reis en ad prise sa deuxième apparition de a l’aube des apaches, une autre approche de antoine simon 9 nice, le 30 juin 2000 sa langue se cabre devant le       l̵ outre la poursuite de la mise       st temps de bitume en fusion sur paroles de chamantu  la toile couvre les charogne sur le seuilce qui paysage de ta tombe  et à la bonne ils avaient si longtemps, si 1- c’est dans livre grand format en trois au seuil de l’atelier certains prétendent cet article est paru dans le au programme des actions       alla dernier vers aoi   f le feu s’est il aurait voulu être (elle entretenait quelque temps plus tard, de       montag avant propos la peinture est a propos de quatre oeuvres de l’une des dernières je reviens sur des alocco en patchworck © voudrais je vous dieu faisait silence, mais       " quatrième essai de  jésus clers est li jurz et li quelques autres pour marcel on peut croire que martine cinq madame aux yeux je suis celle qui trompe non, björg, les dieux s’effacent nous serons toujours ces       sous "ah ! mon doux pays, À max charvolen et dans les rêves de la printemps breton, printemps quando me ne so itu pe “dans le dessin v.- les amicales aventures du pour martine, coline et laure  “ce travail qui j’ai donné, au mois    nous elle réalise des autre essai d’un zacinto dove giacque il mio       le À max charvolen et martin les parents, l’ultime       sur      & j’ai parlé nécrologie vertige. une distance la mort d’un oiseau.       le       sur le bulletin de "bribes   si vous souhaitez intendo... intendo ! et que vous dire des à propos des grands et ces     oued coulant  dernières mises a dix sept ans, je ne savais       &       sur le quatrième essai de reflets et echosla salle arbre épanoui au ciel madame porte à       sur c’est la distance entre antoine simon 6       baie ce a toi le don des cris qui quand il voit s’ouvrir, le ciel de ce pays est tout et que dire de la grâce À l’occasion de deuxième apparition iv.- du livre d’artiste non... non... je vous assure, carissimo ulisse,torna a que reste-t-il de la       m̵       la       " antoine simon 27       il antoine simon 22       dans antoine simon 14       (  marcel migozzi vient de histoire de signes . " je suis un écorché vif. avez-vous vu vi.- les amicales aventures pur ceste espee ai dulor e il arriva que d’un bout à bernadette griot vient de encore une citation“tu     sur la pente libre de lever la tête 1.- les rêves de sur l’erbe verte si est       à constellations et r.m.a toi le don des cris qui (josué avait de pa(i)smeisuns en est venuz antoine simon 18  martin miguel vient tout est prêt en moi pour le géographe sait tout d’un côté halt sunt li pui e mult halt la route de la soie, à pied, li emperere par sa grant     une abeille de coupé le sonà       la fontelucco, 6 juillet 2000 f toutes mes       l̵ pour ma raphaËl toutefois je m’estimais des quatre archanges que       magnol le plus insupportable chez antoine simon 21 comment entrer dans une dernier vers aoi       en un du fond des cours et des       dans rêves de josué, la poésie, à la 5) triptyque marocain deuxième approche de toujours les lettres :       je antoine simon 26       chaque coupé en deux quand     un mois sans   nous sommes vous avez il ne reste plus que le diaphane est le       juin   on n’est pour jacqueline moretti, dernier vers que mort onzième  de la trajectoire de ce le soleil n’est pas antoine simon 16 c’est extrêmement pour martin le 15 mai, à a claude b.   comme dernier vers aoi tant pis pour eux. vos estes proz e vostre autre petite voix À perte de vue, la houle des ce paysage que tu contemplais de pareïs li seit la "la musique, c’est le si j’étais un ce pays que je dis est dans l’innocence des guetter cette chose ] heureux l’homme f les feux m’ont quand c’est le vent qui « e ! malvais   je n’ai jamais       dans de profondes glaouis       object l’attente, le fruit       la la terre nous     son un titre : il infuse sa       s̵       pass&e    il la musique est le parfum de maintenant il connaît le       b&acir    courant       neige mult est vassal carles de je t’enfourche ma approche d’une un temps hors du issent de mer, venent as monde imaginal, c’est le grand merci à marc alpozzo (en regardant un dessin de « h&eacu troisième essai et i mes doigts se sont ouverts c’est un peu comme si, sainte marie, dernier vers aoi   la production       force     les fleurs du dans les hautes herbes la mastication des  le livre, avec  monde rassemblé pour yves et pierre poher et portrait. 1255 : la question du récit       quinze ils sortent dire que le livre est une langues de plomba la antoine simon 20 effleurer le ciel du bout des pour le prochain basilic, (la pour max charvolen 1) ce jour-là il lui antoine simon 29       j’entends sonner les j’ai perdu mon attelage ii est une œuvre on préparait pour philippe l’éclair me dure, entr’els nen at ne pui et encore  dits     hélas, quand sur vos visages les pour maxime godard 1 haute     du faucon ainsi alfred… o tendresses ô mes après la lecture de mouans sartoux. traverse de je t’ai admiré, mougins. décembre       m&eacu grande lune pourpre dont les  hors du corps pas       pav&ea       en se reprendre. creuser son 1254 : naissance de f tous les feux se sont   saint paul trois napolì napolì le 23 février 1988, il dans le monde de cette les dessins de martine orsoni       sur peinture de rimes. le texte un besoin de couper comme de deuxième suite       glouss toute trace fait sens. que       voyage       aux       la   en grec, morías   pour adèle et cette machine entre mes ici. les oiseaux y ont fait preambule – ut pictura couleur qui ne masque pas la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Dialogues

ALAIN FREIXE

<- Temps disjoint | (...) tombe, tombé ->
A la bonne ombre
© Alain Freixe
Artiste(s) : Gini Ecrivain(s) : Freixe (site)
Clefs : poésie

À la bonne ombre





Là où saute le loup
les moutons
ne sont plus des moutons
ils aiment
la pluie de printemps
et lui donnent
un autre nom
un nom de neige
et de froid
chante-louve   

un nom d’hier
et plus qu’un nom
un pays
entre dans mes yeux

depuis l’envers du temps
un nom un pays
entre pour aveugler
le paysage dehors
et libérer l’ombre
ouvrière d’étoiles
aux yeux noyés de l’eau

l’air est limpide
seul mon sang bat
sur les rives du silence

un éclat de soleil
entre les arbres
me fera trébucher
de vie.

P.-S.

A la bonne ombre, traduction de Moussia Barnaud, avec deux œuvres de Gino Gini, edizioni Laboratorio 66, Archivio Libri d’Artista, Milano, 2006

Publication en ligne : 1er juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette