BRIBES EN LIGNE
      le deux nouveauté,   encore une clers fut li jurz e li       un il faut aller voir attendre. mot terrible. dentelle : il avait abu zayd me déplait. pas on préparait       le on a cru à il y a des objets qui ont la f les marques de la mort sur       au cyclades, iii°       reine       et tu       sur tromper le néant       un 0 false 21 18 miguel a osé habiter       pourqu la vie humble chez les beaucoup de merveilles dernier vers aoi   pour théa et ses l’instant criblé   la baie des anges ils avaient si longtemps, si       magnol que reste-t-il de la morz est rollant, deus en ad r.m.a toi le don des cris qui       la o tendresses ô mes le passé n’est a supposer quece monde tienne       " la vie est dans la vie. se       b&acir       allong il aurait voulu être       crabe- dernier vers aoi dernier vers aoi à la mémoire de les textes mis en ligne  la lancinante       fleur pour maxime godard 1 haute  le grand brassage des langues de plomba la       dans    en pour anne slacik ecrire est       je ….omme virginia par la à bernadette       bonheu ouverture de l’espace   le texte suivant a moi cocon moi momie fuseau béatrice machet vient de s’ouvre la dans les écroulements dieu faisait silence, mais equitable un besoin sonnerait franchement, pensait le chef, karles se dort cum hume   ciel !!!! il n’est pire enfer que la mort d’un oiseau.       le les oiseaux s’ouvrent et la peur, présente dernier vers aoi ils s’étaient c’est parfois un pays pour ma "moi, esclave" a ouverture d’une lorsque martine orsoni percey priest lakesur les       le       longte tendresses ô mes envols deuxième apparition       banlie  “ne pas  au mois de mars, 1166       & cet univers sans un temps hors du f le feu s’est le samedi 26 mars, à 15 dernier vers aoi a dix sept ans, je ne savais     tout autour rm : nous sommes en  epître aux quand nous rejoignons, en antoine simon 7 macles et roulis photo 3   voici donc la depuis ce jour, le site accorde ton désir à ta des quatre archanges que antoine simon 3 deuxième vous dites : "un       m̵ ce qui fascine chez g. duchêne, écriture le je t’enlace gargouille       sur les cuivres de la symphonie la cité de la musique au labyrinthe des pleursils les étourneaux ! dernier vers aoi       va       glouss intendo... intendo ! le "patriote",     un mois sans       su mise en ligne du texte "les mult est vassal carles de pour daniel farioli poussant seins isabelle boizard 2005 juste un mot pour annoncer la poésie, à la diaphane est le dans le patriote du 16 mars la mastication des thème principal :       juin torna a sorrento ulisse torna   anatomie du m et quelques textes avec marc, nous avons un homme dans la rue se prend encore une citation“tu petit matin frais. je te on croit souvent que le but accoucher baragouiner 1 au retour au moment     cet arbre que quel ennui, mortel pour approche d’une   l’oeuvre vit son       je me ce n’est pas aux choses 5) triptyque marocain la rencontre d’une pourquoi yves klein a-t-il antoine simon 18 au lecteur voici le premier quatrième essai rares 1. il se trouve que je suis « voici carles respunt : je meurs de soif       dans voile de nuità la troisième essai et bien sûrla     au couchant j’entends sonner les aucun hasard si se de l’autre « 8° de       object je crie la rue mue douleur les doigts d’ombre de neige réponse de michel qu’est-ce qui est en       le certains prétendent une autre approche de début de la mise en ligne de la lecture de sainte art jonction semble enfin       l̵  le "musée mm si c’est ça creuser,       rampan reprise du site avec la paien sunt morz, alquant    de femme liseuse et si au premier jour il rêve, cauchemar, la fraîcheur et la sept (forces cachées qui       ce "ces deux là se antoine simon 31 à cri et à       droite napolì napolì antoine simon 6 autre citation"voui "le renard connaît pour jean gautheronle cosmos dans le train premier pour marcel merle noir  pour  pour jean le       marche est-ce parce que, petit, on printemps breton, printemps rita est trois fois humble. le temps passe si vite, si elle est belle ? je     sur la pente faisant dialoguer d’un bout à  improbable visage pendu on trouvera la video quant carles oït la errer est notre lot, madame, il était question non ( ce texte a fontelucco, 6 juillet 2000       dans dernier vers aoi giovanni rubino dit  jésus       la mon travail est une et ces     vers le soir j’ai perdu mon décembre 2001. temps de cendre de deuil de       dans bien sûr, il y eut       cette et ma foi, bribes en ligne a mise en ligne d’un des conserves ! livre grand format en trois       un "l’art est-il au commencement était  le livre, avec       aujour "la musique, c’est le Éléments -  monde rassemblé dix l’espace ouvert au       le       &agrav pour andré villers 1) ecrire sur carissimo ulisse,torna a a la femme au pour nicolas lavarenne ma ne faut-il pas vivre comme       " en cet anniversaire, ce qui pour ce qu’un paysage peut l’attente, le fruit       baie comme c’est 0 false 21 18       fourr& nécrologie       pass&e titrer "claude viallat, merci à la toile de pour michèle f les rêves de carmelo arden quin est une le tissu d’acier avant propos la peinture est quand c’est le vent qui feuilleton d’un travail la réserve des bribes les amants se nous dirons donc et il fallait aller debout       ce         or   je n’ai pas dit que le le franchissement des       vu       sur le sous l’occupation toutes ces pages de nos nouvelles mises en bernadette griot vient de (la numérotation des coupé le sonà dernier vers aoi dans le pain brisé son rm, le 2/02/2018 j’ai fait polenta  dans toutes les rues dorothée vint au monde autres litanies du saint nom dernier vers aoi pour andré tu le saiset je le vois cinquième essai tout comme ce mur blanc la prédication faite dernier vers s’il religion de josué il elle ose à peine deuxième suite       coude       dans       ruelle       pav&ea c’est pour moi le premier antoine simon 21       l̵ un trait gris sur la       la       m̵   3   

les fragilité humaine.   tout est toujours en       reine gardien de phare à vie, au l’impossible tout le problème mais jamais on ne a propos de quatre oeuvres de la bouche pleine de bulles   ces notes       " j’ai relu daniel biga, Être tout entier la flamme voudrais je vous je m’étonne toujours de la       grappe À max charvolen et martin     de rigoles en pas même l’art c’est la       maquis ma chair n’est c’est un peu comme si, écoute, josué, de tantes herbes el pre "nice, nouvel éloge de la d’un côté ce 28 février 2002. a toi le don des cris qui pour martine, coline et laure la mort, l’ultime port, préparation des deux ajouts ces derniers jouer sur tous les tableaux f le feu m’a de la  avec « a la ce pays que je dis est ce poème est tiré du pas sur coussin d’air mais       voyage     hélas,     les fleurs du pierre ciel       &agrav     l’é la légende fleurie est       sur   jn 2,1-12 : pour angelo non... non... je vous assure, dernier vers aoi le lent déferlement vous avez pour yves et pierre poher et juste un et…  dits de entr’els nen at ne pui       au je ne saurais dire avec assez antoine simon 27 f qu’il vienne, le feu me je n’hésiterai où l’on revient la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

| Pas à Pas 2 ->
Pas à Pas 1
© Paul Badin

conversation souterraine avec Jean-François Dubois

Ecrivain(s) : Badin P.

Se placer sous le signe de l’enfance, autant qu’on le peut encore : fraîcheur, fragilité, révolte, éclairs… D’emblée, viser la recherche personnelle de quelque chose de fort en soi, avec le moins de je possible : ça pourrait bien concerner tout un chacun, ce qui suit, sans vouloir jouer son petit Montaigne.

Publication en ligne : 20 juillet 2009

Réagir à ce texte

1 Message

  • Pas à Pas 1 24 septembre 2009 09:41, par Rémy Durand

    "La mort d’un oiseau. Accompagné jusqu’aux limites. Aimé au-delà… Les enfants savent cela."

    Il y a chez Jean-Claude Badin, dans ces pas à pas qui dévoilent leurs secrets à mesure de la marche, le nécessaire silence que mérite sa parole. Il faut savoir écouter et prendre le temps des échos.

    Rémy Durand
    septembre 2009

    repondre message

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette