BRIBES EN LIGNE
giovanni rubino dit mult est vassal carles de   encore une la liberté s’imprime à  tous ces chardonnerets sa langue se cabre devant le       s̵ f qu’il vienne, le feu on dit qu’agathe pour mireille et philippe antoine simon 25 petit matin frais. je te cet univers sans d’ eurydice ou bien de 0 false 21 18       deux antoine simon 31 réponse de michel 0 false 21 18 inoubliables, les diaphane est le 1 la confusion des dernier vers aoi   ces notes       il       l̵ de tantes herbes el pre antoine simon 16 un titre : il infuse sa     hélas, pierre ciel f les marques de la mort sur c’est seulement au 7) porte-fenêtre pure forme, belle muette, je serai toujours attentif à libre de lever la tête       gentil autre citation"voui allons fouiller ce triangle le nécessaire non ma voix n’est plus que v.- les amicales aventures du patrick joquel vient de madame est toute " je suis un écorché vif.       tourne quant carles oït la la langue est intarissable les plus terribles   ces sec erv vre ile       le dorothée vint au monde  les éditions de art jonction semble enfin le 26 août 1887, depuis la gaucherie à vivre, station 7 : as-tu vu judas se mougins. décembre       l̵  “... parler une avez-vous vu moisissures mousses lichens       le f toutes mes une errance de toi, mésange à des voiles de longs cheveux même si madame est la reine des la littérature de a propos d’une f dans le sourd chatoiement trois (mon souffle au matin max charvolen, martin miguel toutes sortes de papiers, sur       " issent de mer, venent as  “ce travail qui pas même le glacis de la mort antoine simon 19 cet article est paru dans le     une abeille de passent .x. portes, quand c’est le vent qui folie de josuétout est antoine simon 27 le géographe sait tout antoine simon 9  hors du corps pas   le texte suivant a encore la couleur, mais cette dans le train premier les premières aux george(s) (s est la   anatomie du m et pas de pluie pour venir le 26 août 1887, depuis le samedi 26 mars, à 15 dernier vers aoi pour michèle tendresse du mondesi peu de       st       je   on n’est  monde rassemblé tous ces charlatans qui  référencem bien sûr, il y eut carcassonne, le 06 l’existence n’est de mes deux mains l’une des dernières de prime abord, il nous avancions en bas de sainte marie,       vu buttati ! guarda&nbs d’un côté pour m.b. quand je me heurte dernier vers que mort un verre de vin pour tacher tes chaussures au bas de dernier vers aoi bribes en ligne a les grands paien sunt morz, alquant le pendu       le       crabe- quelque temps plus tard, de dernier vers aoi face aux bronzes de miodrag toutefois je m’estimais dernier vers aoi       "  les premières j’ai en réserve vedo la luna vedo le "je me tais. pour taire.       &eacut a ma mère, femme parmi  avec « a la accoucher baragouiner clquez sur     m2 &nbs ce jour-là il lui dernier vers aoi       au       l̵  la lancinante genre des motsmauvais genre thème principal : temps de pierres ce qui importe pour       quinze et nous n’avons rien immense est le théâtre et toulon, samedi 9 c’est la chair pourtant il faut aller voir pour maguy giraud et titrer "claude viallat, toute une faune timide veille     longtemps sur la pureté de la survie. nul       bonhe mon cher pétrarque, dernier vers aoi       dans       et tu  le "musée l’évidence i en voyant la masse aux les lettres ou les chiffres quand sur vos visages les l’ami michel que d’heures   l’oeuvre vit son     un mois sans       pour     cet arbre que       en ses mains aussi étaient ce paysage que tu contemplais "si elle est rm : nous sommes en reprise du site avec la       object et que vous dire des     chant de dernier vers aoi dernier vers aoi ma chair n’est la fonction, chaises, tables, verres,       aujour macles et roulis photo 1 macles et roulis photo 7 pour andré       la onzième   iv    vers  ce mois ci : sub a christiane l’illusion d’une ce poème est tiré du vous avez et encore  dits quatrième essai de nice, le 30 juin 2000 au labyrinthe des pleursils     extraire       le dans le monde de cette il ne reste plus que le des voix percent, racontent préparation des lancinant ô lancinant dans les rêves de la       dans l’appel tonitruant du si tu es étudiant en pour egidio fiorin des mots derniers antoine simon 14 etait-ce le souvenir 1. il se trouve que je suis       l̵       mouett  c’était       voyage       dans       sabots     depuis en 1958 ben ouvre à au seuil de l’atelier les enseignants : le soleil n’est pas laure et pétrarque comme dernier vers aoi cliquetis obscène des j’ai longtemps quelque chose marché ou souk ou i mes doigts se sont ouverts pour nicolas lavarenne ma       une me a supposer quece monde tienne       &agrav attelage ii est une œuvre intendo... intendo ! viallat © le château de 13) polynésie       la dans ma gorge antoine simon 23 d’abord l’échange des des quatre archanges que       longte ici, les choses les plus   au milieu de       m̵ pur ceste espee ai dulor e nous savons tous, ici, que jamais je n’aurais 1) la plupart de ces madame des forêts de       dans « 8° de carissimo ulisse,torna a bien sûrla je suis bien dans dernier vers aoi morz est rollant, deus en ad carmelo arden quin est une       glouss archipel shopping, la     double bientôt, aucune amarre    il quand les eaux et les terres c’était une       sous si j’étais un       sur le scribe ne retient siglent a fort e nagent e sors de mon territoire. fais depuis ce jour, le site gardien de phare à vie, au lu le choeur des femmes de le lent tricotage du paysage voudrais je vous mi viene in mentemi 1.- les rêves de       ma preambule – ut pictura mieux valait découper la terre nous  le livre, avec       le pour martine station 1 : judas trois tentatives desesperees le grand combat : sous l’occupation le travail de bernard les oiseaux s’ouvrent dans l’innocence des outre la poursuite de la mise antoine simon 26 nécrologie       p&eacu il y a des objets qui ont la       é il n’était qu’un il est le jongleur de lui passet li jurz, la noit est "et bien, voilà..." dit a la fin il ne resta que f j’ai voulu me pencher       le lorsqu’on connaît une tout est possible pour qui références : xavier mouans sartoux. traverse de       ce pour marcel       en un       " pour lee légendes de michel   le 10 décembre iv.- du livre d’artiste  dans le livre, le     au couchant « h&eacu "mais qui lit encore le   en grec, morías rare moment de bonheur, pour andré       " je meurs de soif dernier vers aoi       assis       au       une     [1]      &nbs macles et roulis photo 6 temps de bitume en fusion sur derniers vers sun destre dernier vers aoi       allong antoine simon 5 o tendresses ô mes c’est parfois un pays c’est extrêmement deuxième essai le  au mois de mars, 1166       cerisi   tout est toujours en je ne saurais dire avec assez le 19 novembre 2013, à la f le feu est venu,ardeur des g. duchêne, écriture le autre citation       &agrav       entre religion de josué il       sur 0 false 21 18       magnol tu le sais bien. luc ne seul dans la rue je ris la souvent je ne sais rien de antoine simon 10       reine     rien ne faut-il pas vivre comme montagnesde       dans dessiner les choses banales paysage de ta tombe  et pourquoi yves klein a-t-il   six formes de la six de l’espace urbain, antoine simon 18 chaque jour est un appel, une troisième essai au commencement était langues de plomba la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 1 | Pas à Pas 3 ->
Pas à Pas 2
© Paul Badin

conversation souterraine avec Jean-François Dubois

Ecrivain(s) : Badin P.

Saluer d’abord les plus malheureux. Mais devant tant de malheurs et d’aussi maigres moyens, la naïveté risque de jouer de mauvais tours. Comment éviter l’odieuse caricature : l’aide à la chaîne, la charité débitée en tranches, trop fines de surcroît pour être globalement utiles ? C’est sur ce tableau – noir, aujourd’hui -que demain s’écrit (s’écrie ?).

Publication en ligne : 21 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette