BRIBES EN LIGNE
tous feux éteints. des ecrire sur carissimo ulisse,torna a douce est la terre aux yeux attendre. mot terrible. à sylvie pour nicolas lavarenne ma       parfoi     rien s’égarer on dix l’espace ouvert au d’abord l’échange des       d&eacu     son je rêve aux gorges deuxième apparition de ce 28 février 2002. nos voix   un vendredi l’attente, le fruit   voici donc la   1) cette et  riche de mes un homme dans la rue se prend je crie la rue mue douleur cet univers sans jouer sur tous les tableaux  les premières des quatre archanges que et il fallait aller debout       l̵       dans  pour de d’un bout à essai de nécrologie, le samedi 26 mars, à 15 envoi du bulletin de bribes reprise du site avec la dernier vers aoi de pareïs li seit la   ciel !!!! le temps passe si vite, générations       enfant autre petite voix       tourne (vois-tu, sancho, je suis sa langue se cabre devant le       la la mastication des la bouche pleine de bulles       devant       il a la femme au imagine que, dans la antoine simon 14 quand les mots pour andré villers 1) dernier vers aoi li quens oger cuardise       &n dernier vers aoi     un mois sans       en     du faucon sculpter l’air : entr’els nen at ne pui nous dirons donc intendo... intendo ! bernadette griot vient de l’ami michel l’impression la plus la vie humble chez les la tentation du survol, à le bulletin de "bribes       ...mai À peine jetés dans le à le géographe sait tout   en grec, morías journée de ki mult est las, il se dort pour mon épouse nicole rêve, cauchemar,       neige bel équilibre et sa mise en ligne dernier vers aoi je n’hésiterai  hors du corps pas vous avez normalement, la rubrique poème pour       crabe- antoine simon 30 première mais jamais on ne     "       apr&eg       & quelque temps plus tard, de       m&eacu     au couchant  “s’ouvre dire que le livre est une       neige       é il existe deux saints portant rm : d’accord sur c’était une dernier vers aoi des quatre archanges que       six grant est la plaigne e large       su viallat © le château de vous êtes il n’est pire enfer que madame déchirée coupé le sonà 1. il se trouve que je suis la vie est dans la vie. se       l̵ rimbaud a donc pour jacqueline moretti, la vie est ce bruissement le numéro exceptionnel de juste un mille fardeaux, mille       " suite de a christiane       les le travail de bernard un jour, vous m’avez dernier vers aoi rossignolet tu la antoine simon 2 le tissu d’acier la terre a souvent tremblé tes chaussures au bas de       il le nécessaire non       dans       voyage   pour adèle et une errance de les dieux s’effacent f toutes mes ...et poème pour la communication est cher bernard la fraîcheur et la a la libération, les dans les rêves de la deux ce travail vous est dans ce pays ma mère   iv    vers la lecture de sainte les cuivres de la symphonie  les trois ensembles madame chrysalide fileuse quelque chose       le bien sûrla       cette       mouett au rayon des surgelés     ton le 26 août 1887, depuis       j̵ macao grise paroles de chamantu     depuis et c’était dans   la production       baie       en       aujour zacinto dove giacque il mio     tout autour 0 false 21 18       dans petites proses sur terre je t’ai admiré, et…  dits de tu le saiset je le vois preambule – ut pictura       b&acir edmond, sa grande     dans la ruela la mort, l’ultime port, macles et roulis photo 1       et tu histoire de signes .       vu clere est la noit e la epuisement de la salle, dimanche 18 avril 2010 nous       " toutes ces pages de nos quand c’est le vent qui madame, on ne la voit jamais       le dernier vers aoi douze (se fait terre se macles et roulis photo 4  dernier salut au la poésie, à la tu le sais bien. luc ne af : j’entends  zones gardées de       le pas même       object les plus terribles       sur    en       au quatrième essai rares 1- c’est dans des voix percent, racontent  “ne pas gardien de phare à vie, au     hélas, les dernières madame est une torche. elle libre de lever la tête sur l’erbe verte si est       m̵ on a cru à station 5 : comment (À l’église moi cocon moi momie fuseau nécrologie dernier vers aoi préparation des bal kanique c’est  l’exposition  pour martine, coline et laure pour martin       dans réponse de michel les textes mis en ligne je n’ai pas dit que le   six formes de la       allong antoine simon 33       dans antoine simon 23 trois tentatives desesperees dans les hautes herbes dernier vers aoi le temps passe dans la   (dans le antoine simon 6     quand « h&eacu art jonction semble enfin dans les carnets quel étonnant    de femme liseuse dans ma gorge martin miguel art et     [1]  présentation du   À max charvolen et martin tous ces charlatans qui fin première mougins. décembre a la fin il ne resta que pour alain borer le 26 titrer "claude viallat, effleurer le ciel du bout des qu’est-ce qui est en  de même que les dans un coin de nice, sors de mon territoire. fais sauvage et fuyant comme les étourneaux !   ces notes un besoin de couper comme de       "       le i mes doigts se sont ouverts villa arson, nice, du 17 "si elle est ma mémoire ne peut me       &eacut dernier vers aoi de profondes glaouis antoine simon 18 le 28 novembre, mise en ligne ] heureux l’homme       " sixième madame, vous débusquez langues de plomba la pour andré le soleil n’est pas de pa(i)smeisuns en est venuz pour jean-marie simon et sa tout en travaillant sur les pour jean-louis cantin 1.- tout est prêt en moi pour antoine simon 31 à la bonne un nouvel espace est ouvert       pass&e l’impossible sables mes parolesvous       descen granz fut li colps, li dux en il faut laisser venir madame face aux bronzes de miodrag   j’ai souvent       dans       les antoine simon 21 apaches : et combien 1-nous sommes dehors. “le pinceau glisse sur       les je dors d’un sommeil de ouverture d’une l’art c’est la (ô fleur de courge...  monde rassemblé juste un mot pour annoncer       je me et je vois dans vos  le livre, avec  avec « a la f le feu est venu,ardeur des ce jour là, je pouvais quand sur vos visages les deux ajouts ces derniers dans l’effilé de pour le prochain basilic, (la     après pas sur coussin d’air mais       le dans les horizons de boue, de       au antoine simon 29 v.- les amicales aventures du   tout est toujours en les plus vieilles passet li jurz, si turnet a 1.- les rêves de aux barrières des octrois pour angelo g. duchêne, écriture le l’erbe del camp, ki si j’étais un (en regardant un dessin de  ce qui importe pour n’ayant pas  au travers de toi je percey priest lakesur les       dans  le "musée  on peut passer une vie "mais qui lit encore le sequence 6   le antoine simon 12 deuxième suite "et bien, voilà..." dit tout en vérifiant je ne sais pas si écoute, josué,       " carmelo arden quin est une quelques autres       au un soir à paris au je reviens sur des   né le 7 a dix sept ans, je ne savais en 1958 ben ouvre à     sur la pour jacky coville guetteurs frères et       fleure grande lune pourpre dont les et il parlait ainsi dans la spectacle de josué dit assise par accroc au bord de       la ainsi va le travail de qui madame, c’est notre attention beau la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 2 | Pas à Pas 4 ->
Pas à Pas 3
© Paul Badin

conversation souterraine avec Jean-François Dubois

Ecrivain(s) : Badin P.

La mort d’un oiseau. Accompagné jusqu’aux limites. Aimé au-delà… Les enfants savent cela.

Publication en ligne : 22 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette