BRIBES EN LIGNE
antoine simon 9       entre       crabe- rm : d’accord sur samuelchapitre 16, versets 1 1. il se trouve que je suis antoine simon 30     rien dernier vers aoi       " dernier vers aoi une fois entré dans la tant pis pour eux. voudrais je vous preambule – ut pictura       la chaque jour est un appel, une deuxième essai c’est la distance entre il faut laisser venir madame tout est prêt en moi pour  mise en ligne du texte dans le ciel du dernier vers aoi et te voici humanité la rencontre d’une       les ici. les oiseaux y ont fait pour le prochain basilic, (la       arauca paysage de ta tombe  et références : xavier les installations souvent,  les éditions de       voyage le 15 mai, à un texte que j’ai voici l’une de nos plus       o autre citation"voui à bernadette de la la danse de mon cher pétrarque, ce 28 février 2002. au rayon des surgelés (ma gorge est une   que signifie       baie       soleil onze sous les cercles Ç’avait été la au lecteur voici le premier janvier 2002 .traverse       banlie à propos “la le passé n’est À max charvolen et martin  l’exposition  pour michèle gazier 1) À max charvolen et de toutes les genre des motsmauvais genre suite de la brume. nuages antoine simon 29 les doigts d’ombre de neige       qui cet article est paru il n’y a pas de plus mille fardeaux, mille sixième f le feu s’est pour jacky coville guetteurs descendre à pigalle, se halt sunt li pui e mult halt comme une suite de     les provisions nouvelles mises en pas même diaphane est le mot (ou       &agrav pour andré mes pensées restent  il y a le       dans cher bernard   maille 1 :que ainsi fut pétrarque dans max charvolen, martin miguel bel équilibre et sa antoine simon 13 je me souviens de       à       le sixième dernier vers aoi 1 la confusion des       l̵ li emperere s’est       au       &ccedi même si huit c’est encore à pour michèle aueret zacinto dove giacque il mio       la antoine simon 31 la vie est ce bruissement vous avez ce n’est pas aux choses     pluie du             &       le 26 août 1887, depuis « 8° de le grand combat : il avait accepté       la antoine simon 11 l’impression la plus       montag     le cygne sur antoine simon 14 le géographe sait tout       embarq sept (forces cachées qui essai de nécrologie, tout en travaillant sur les la route de la soie, à pied, neuf j’implore en vain mais jamais on ne       en (À l’église j’ai donc vue à la villa tamaris     surgi pour martine, coline et laure un titre : il infuse sa       assis pour anne slacik ecrire est dernier vers aoi les cuivres de la symphonie f le feu est venu,ardeur des  dans le livre, le la communication est       bonhe     depuis ma voix n’est plus que pour max charvolen 1) nu(e), comme son nom       sur avant dernier vers aoi onzième dans ma gorge       un dernier vers aoi       su la réserve des bribes       le clers est li jurz et li   elle ose à peine monde imaginal,   saint paul trois si j’étais un " je suis un écorché vif. le 26 août 1887, depuis de tantes herbes el pre deux ajouts ces derniers  epître aux martin miguel art et       au epuisement de la salle, six de l’espace urbain,  de la trajectoire de ce     tout autour       apparu l’illusion d’une temps de pierres mon travail est une vedo la luna vedo le souvent je ne sais rien de de prime abord, il le "patriote",   ces notes où l’on revient temps de cendre de deuil de noble folie de josué, 1257 cleimet sa culpe, si mm oui, ce qui est troublant et que dire de la grâce glaciation entre       object merci à la toile de mi viene in mentemi       une aux barrières des octrois   je ne comprends plus introibo ad altare   adagio   je ecrire sur le lent déferlement et ces « e ! malvais  tu vois im font chier dernier vers aoi pour jean-louis cantin 1.- de soie les draps, de soie clere est la noit e la les petites fleurs des dans ce périlleux le coeur du dernier vers que mort issent de mer, venent as ils s’étaient on cheval la mastication des le recueil de textes dans les rêves de la   pour olivier       descen j’écoute vos carles respunt : quelque temps plus tard, de rêves de josué, autres litanies du saint nom cyclades, iii° errer est notre lot, madame, le corps encaisse comme il diaphane est le       et tu       coude pas de pluie pour venir pour ma aux george(s) (s est la quatrième essai de n’ayant pas et nous n’avons rien dans le monde de cette dernier vers aoi       ruelle       sur a la libération, les       mouett en cet anniversaire, ce qui la chaude caresse de     &nbs       au la fonction, vous avez coupé en deux quand un verre de vin pour tacher       dans       folie de josuétout est reflets et echosla salle       ce dans les écroulements  “s’ouvre lancinant ô lancinant mise en ligne   le 10 décembre     chant de antoine simon 33 tu le sais bien. luc ne le tissu d’acier un homme dans la rue se prend je dors d’un sommeil de il semble possible paien sunt morz, alquant au matin du c’était une       sous « amis rollant, de l’instant criblé la force du corps, deux nouveauté, avez-vous vu un trait gris sur la une errance de       au inoubliables, les (ô fleur de courge... nous viendrons nous masser raphaël quand il voit s’ouvrir,    7 artistes et 1   on n’est pour jean-marie simon et sa pour frédéric       le À la loupe, il observa on dit qu’agathe  “la signification       dans quand les mots attendre. mot terrible.       sabots gardien de phare à vie, au il ne s’agit pas de  ce mois ci : sub quand les couleurs   ces sec erv vre ile pas une année sans évoquer deuxième apparition il s’appelait je ne sais pas si dernier vers aoi l’erbe del camp, ki troisième essai a la femme au pour maguy giraud et dernier vers aoi  un livre écrit ce qui importe pour une il faut dire les   l’oeuvre vit son       j̵       deux station 7 : as-tu vu judas se comme un préliminaire la temps où le sang se macles et roulis photo 1 le ciel est clair au travers d’abord l’échange des antoine simon 32 “dans le dessin merci au printemps des exode, 16, 1-5 toute le numéro exceptionnel de quando me ne so itu pe pour pierre theunissen la le lent tricotage du paysage f le feu m’a (la numérotation des suite du blasphème de j’ai ajouté si elle est belle ? je moisissures mousses lichens la liberté s’imprime à leonardo rosa il tente de déchiffrer, l’impossible face aux bronzes de miodrag temps de bitume en fusion sur sequence 6   le la légende fleurie est       la deuxième essai le dans l’innocence des rien n’est plus ardu   pour le prochain aucun hasard si se  la toile couvre les la terre nous on a cru à f j’ai voulu me pencher sauvage et fuyant comme de proche en proche tous le vieux qui       nuage       ce antoine simon 5   se       la pie "ah ! mon doux pays, merci à marc alpozzo       dans un nouvel espace est ouvert mult ben i fierent franceis e vous deux, c’est joie et (dans mon ventre pousse une dernier vers aoi les dessins de martine orsoni un jour nous avons  tu ne renonceras pas.       un agnus dei qui tollis peccata rm, le 2/02/2018 j’ai fait macles et roulis photo 7 iloec endreit remeint li os dix l’espace ouvert au madame est une torche. elle outre la poursuite de la mise ce texte m’a été     longtemps sur archipel shopping, la  hier, 17 antoine simon 16 dans l’effilé de j’arrivais dans les   dits de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 3 | Pas à Pas 5 ->
Pas à Pas 4
© Paul Badin

conversation souterraine avec Jean-François Dubois

Ecrivain(s) : Badin P.

Le vieux qui s’arrête de vivre ? L’insondable mystère et le scandale du choix. Mais que choisir ? Et toi qui avait tout misé sur ta retraite tardive, que pouvais-tu en attendre, père, après le long calvaire alzheimer de ta compagne de vie ? Désormais seul, tu as préféré te laisser mourir, sans rien nous dire, sans rien déranger.

Publication en ligne : 24 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette