BRIBES EN LIGNE
 dans toutes les rues c’est vrai je crie la rue mue douleur  hier, 17       magnol leonardo rosa "nice, nouvel éloge de la     sur la pente       ce saluer d’abord les plus       la je suis celle qui trompe station 3 encore il parle le corps encaisse comme il coupé le sonà « 8° de n’ayant pas 7) porte-fenêtre non, björg, le lourd travail des meules premier essai c’est granz fut li colps, li dux en sculpter l’air :       é ils avaient si longtemps, si le recueil de textes fragilité humaine. attendre. mot terrible. si j’étais un       p&eacu antoine simon 18 pour m.b. quand je me heurte il aurait voulu être genre des motsmauvais genre le coeur du sainte marie, six de l’espace urbain,  avec « a la 1.- les rêves de dernier vers doel i avrat, inoubliables, les       je il est le jongleur de lui au lecteur voici le premier il tente de déchiffrer, livre grand format en trois folie de josuétout est rare moment de bonheur, mult est vassal carles de le ciel est clair au travers epuisement de la salle, c’était une antoine simon 12 a la fin il ne resta que voudrais je vous le coquillage contre       sur chairs à vif paumes la bouche pleine de bulles  zones gardées de dernier vers aoi     chambre napolì napolì il n’était qu’un         bruyan ce poème est tiré du assise par accroc au bord de les petites fleurs des a christiane g. duchêne, écriture le  tous ces chardonnerets     [1]  ne pas négocier ne   je n’ai jamais       arauca       bien c’est ici, me …presque vingt ans plus dernier vers aoi       il       ton vertige. une distance       &agrav ce monde est semé  si, du nouveau je n’hésiterai     du faucon "pour tes « amis rollant, de encore une citation“tu       marche le passé n’est  tu ne renonceras pas. le lent tricotage du paysage langues de plomba la       &ccedi ce 28 février 2002.   tout est toujours en "l’art est-il très malheureux...  de même que les antoine simon 13 (dans mon ventre pousse une  l’exposition        va le 28 novembre, mise en ligne effleurer le ciel du bout des pour cinquième essai tout ajout de fichiers sons dans ce pays que je dis est et ma foi, il semble possible l’une des dernières "tu sais ce que c’est     double la littérature de  pour jean le   en grec, morías macles et roulis photo 3  il est des objets sur j’ai en réserve   je ne comprends plus dans les hautes herbes pour andré villers 1) après la lecture de tendresse du mondesi peu de dans un coin de nice, ensevelie de silence, able comme capable de donner   on n’est       qui dans le patriote du 16 mars j’ai changé le le travail de bernard       sur le guetter cette chose lorsqu’on connaît une dernier vers aoi       s̵ pluies et bruines,     nous  mise en ligne du texte monde imaginal,       apr&eg qu’est-ce qui est en si tu es étudiant en marie-hélène en ceste tere ad estet ja on peut croire que martine antoine simon 27 entr’els nen at ne pui       au       le l’impression la plus   maille 1 :que se placer sous le signe de issent de mer, venent as       juin (en regardant un dessin de       je me  epître aux générations     les fleurs du pour mireille et philippe et  riche de mes 1- c’est dans il y a dans ce pays des voies       pass&e exacerbé d’air   1) cette la musique est le parfum de   ces sec erv vre ile bientôt, aucune amarre    au balcon carissimo ulisse,torna a clquez sur       baie écrirecomme on se villa arson, nice, du 17 c’est extrêmement l’art c’est la       nuage pour angelo       aujour   jn 2,1-12 :   (à       quand accorde ton désir à ta dans le pain brisé son la chaude caresse de       l̵ deux ce travail vous est agnus dei qui tollis peccata       sous "si elle est quatrième essai de     " art jonction semble enfin certains prétendent       dans (la numérotation des pour michèle aueret dans les horizons de boue, de toute trace fait sens. que je n’ai pas dit que le       je ce qu’un paysage peut       &agrav antoine simon 21 ma voix n’est plus que       pass&e pour lee pour frédéric pour mon épouse nicole       fleure « e ! malvais si elle est belle ? je la pureté de la survie. nul       sur pour gilbert où l’on revient     hélas, le glacis de la mort     après     &nbs histoire de signes . quand vous serez tout max charvolen, martin miguel “dans le dessin nous dirons donc temps de cendre de deuil de gardien de phare à vie, au il en est des noms comme du bernard dejonghe... depuis à cri et à pierre ciel imagine que, dans la bruno mendonça introibo ad altare dans les carnets a dix sept ans, je ne savais       st cyclades, iii° intendo... intendo ! voile de nuità la on dit qu’agathe un besoin de couper comme de dans le pays dont je vous juste un mot pour annoncer heureuse ruine, pensait madame est toute poussées par les vagues Ç’avait été la ce texte se présente le bulletin de "bribes       &agrav             au   le texte suivant a 1 au retour au moment       le rossignolet tu la à la mémoire de ils s’étaient clers est li jurz et li ecrire sur comme un préliminaire la   pour le prochain il ne sait rien qui ne va   le 10 décembre je dors d’un sommeil de sauvage et fuyant comme iloec endreit remeint li os       ma       allong je serai toujours attentif à madame dans l’ombre des deux nouveauté,      & la mort d’un oiseau. antoine simon 25       d&eacu       vu "je me tais. pour taire. dans ce périlleux s’ouvre la ] heureux l’homme depuis ce jour, le site       la     une abeille de       ( attention beau antoine simon 32  improbable visage pendu li quens oger cuardise libre de lever la tête envoi du bulletin de bribes       &eacut “le pinceau glisse sur raphaël       vu    si tout au long a propos de quatre oeuvres de       &agrav autre citation pas sur coussin d’air mais dans les écroulements quand sur vos visages les nouvelles mises en huit c’est encore à       rampan       crabe- le 2 juillet       & il n’est pire enfer que pas facile d’ajuster le       pour daniel farioli poussant       la de profondes glaouis des voix percent, racontent rm : d’accord sur station 1 : judas       pav&ea  “... parler une jamais je n’aurais et c’était dans (ô fleur de courge... pour andré j’ai parlé seul dans la rue je ris la et je vois dans vos régine robin, sept (forces cachées qui  référencem il avait accepté mise en ligne pour julius baltazar 1 le quand les eaux et les terres       journ& comme une suite de un homme dans la rue se prend mais non, mais non, tu       &n faisant dialoguer     son       voyage o tendresses ô mes       coude tandis que dans la grande antoine simon 33 macao grise mult ben i fierent franceis e       dans 1257 cleimet sa culpe, si je désire un jamais si entêtanteeurydice à propos “la chercher une sorte de granz est li calz, si se dans la caverne primordiale c’est seulement au       la dernier vers aoi je ne saurais dire avec assez vos estes proz e vostre grant est la plaigne e large une il faut dire les encore la couleur, mais cette un tunnel sans fin et, à       sur " je suis un écorché vif. tout mon petit univers en  au mois de mars, 1166 nice, le 18 novembre 2004     pourquoi   (dans le       neige li emperere par sa grant   d’un coté,       au derniers je déambule et suis pour martine, coline et laure   3   

les madame chrysalide fileuse le franchissement des la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > INTRUSIONS
<- XIII | XV ->
XIV

Clefs : citations

Autre citation
"Voui monsieur ! et double carburateur ! comme je vous le dis !"

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette