BRIBES EN LIGNE
dans le respect du cahier des il est le jongleur de lui     pluie du deuxième sauvage et fuyant comme dans les rêves de la tes chaussures au bas de       "       jonath   iv    vers la terre nous pour philippe les textes mis en ligne       ruelle       le macles et roulis photo 7       la pie les premières dans l’innocence des dessiner les choses banales     l’é seins isabelle boizard 2005 buttati ! guarda&nbs (À l’église cinq madame aux yeux l’éclair me dure, voici l’une de nos plus       la soudain un blanc fauche le effleurer le ciel du bout des       ce       " À max charvolen et martin 5) triptyque marocain les plus vieilles le tissu d’acier 1 au retour au moment attention beau pour daniel farioli poussant quatrième essai de on cheval les enseignants : paroles de chamantu       dans un temps hors du les amants se       le ne pas négocier ne ce va et vient entre le 26 août 1887, depuis i.- avaler l’art par     après le travail de bernard la musique est le parfum de    7 artistes et 1 clquez sur heureuse ruine, pensait antoine simon 17 antoine simon 29     son branches lianes ronces dernier vers aoi       allong     faisant la     oued coulant ] heureux l’homme d’un bout à   voici donc la  dans le livre, le       que       apr&eg       voyage       aujour       nuage vos estes proz e vostre c’est un peu comme si,       deux ce qu’un paysage peut on peut croire que martine la fraîcheur et la sous la pression des une il faut dire les À la loupe, il observa nouvelles mises en le 23 février 1988, il j’ai relu daniel biga,       &agrav dans un coin de nice, traquer     au couchant quai des chargeurs de madame est toute les grands   l’oeuvre vit son       aux 1 la confusion des able comme capable de donner carcassonne, le 06 eurydice toujours nue à se placer sous le signe de       neige je t’ai admiré,       la le franchissement des       l̵ quelques autres gardien de phare à vie, au j’ai longtemps troisième essai madame, c’est notre dire que le livre est une f le feu s’est       b&acir errer est notre lot, madame, passet li jurz, si turnet a je dors d’un sommeil de et voici maintenant quelques f le feu s’est ajout de fichiers sons dans le corps encaisse comme il normalement, la rubrique    si tout au long 0 false 21 18   j’ai souvent livre grand format en trois carissimo ulisse,torna a tout est possible pour qui pas sur coussin d’air mais     de rigoles en temps de pierres dans la       et tu   dits de toulon, samedi 9       ma macles et roulis photo 1 coupé le sonà je suis antoine simon 19 ecrire les couleurs du monde j’ai perdu mon dans le ciel du       apr&eg pour pierre theunissen la f les rêves de j’ai en réserve nice, le 8 octobre dernier vers aoi pour qui veut se faire une   1) cette madame porte à       au       la i mes doigts se sont ouverts des voiles de longs cheveux       le le ciel est clair au travers (josué avait certains soirs, quand je autre citation"voui un tunnel sans fin et, à a dix sept ans, je ne savais 1) notre-dame au mur violet tu le saiset je le vois       dans recleimet deu mult    en on trouvera la video       sur  le livre, avec  marcel migozzi vient de vous avez de toutes les c’est pour moi le premier d’abord l’échange des       force station 5 : comment journée de  pour jean le dernier vers aoi f les feux m’ont lorsqu’on connaît une introibo ad altare dernier vers s’il c’est la chair pourtant il arriva que     nous chaises, tables, verres,  hier, 17 temps où le sang se les oiseaux s’ouvrent madame est la reine des j’arrivais dans les granz fut li colps, li dux en la réserve des bribes Être tout entier la flamme le temps passe dans la et c’était dans a la fin il ne resta que l’eau s’infiltre cher bernard dernier vers aoi madame déchirée avec marc, nous avons je m’étonne toujours de la quand les mots       la pur ceste espee ai dulor e       é  on peut passer une vie la lecture de sainte je crie la rue mue douleur pour michèle aueret antoine simon 31 et  riche de mes napolì napolì l’impression la plus poussées par les vagues   en grec, morías  au mois de mars, 1166 dès l’origine de son       le nécrologie mon travail est une démodocos... Ça a bien un   encore une       la « 8° de à propos des grands nous savons tous, ici, que   le 10 décembre premier essai c’est     "       ce       &agrav       bonheu elle disposait d’une rien n’est dans ma gorge       nuage dans le patriote du 16 mars       dans tant pis pour eux. mes pensées restent je déambule et suis       sous       ton   (à     longtemps sur bribes en ligne a j’ai donné, au mois       vu c’est la peur qui fait mais non, mais non, tu   on n’est       longte m1       0 false 21 18 dernier vers aoi essai de nécrologie,       &n mille fardeaux, mille  “ce travail qui ne faut-il pas vivre comme     surgi  monde rassemblé pour maxime godard 1 haute temps de pierres  au travers de toi je prenez vos casseroles et  référencem entr’els nen at ne pui macles et roulis photo 4   entrons l’art c’est la ki mult est las, il se dort    tu sais pour m.b. quand je me heurte  tous ces chardonnerets       pour diaphane est le mot (ou jamais je n’aurais ce il n’est pire enfer que  “ne pas huit c’est encore à       vu aux george(s) (s est la toute une faune timide veille "nice, nouvel éloge de la à la bonne       &n comme c’est  c’était une image surgit traverse le       la       en janvier 2002 .traverse le lourd travail des meules pour egidio fiorin des mots       dans il ne reste plus que le le 28 novembre, mise en ligne chaque jour est un appel, une intendo... intendo ! douze (se fait terre se « voici       le le coquillage contre c’est vrai c’est la distance entre et il parlait ainsi dans la   d’un coté,       sur le antoine simon 26       en un franchement, pensait le chef,       pav&ea     à dernier vers doel i avrat, mesdames, messieurs, veuillez pas une année sans évoquer ce 28 février 2002. le grand combat :       dans j’oublie souvent et antoine simon 10 avant propos la peinture est jusqu’à il y a envoi du bulletin de bribes etait-ce le souvenir       dans montagnesde le ciel de ce pays est tout tromper le néant antoine simon 21   pour olivier juste un mot pour annoncer nous viendrons nous masser ma mémoire ne peut me 1. il se trouve que je suis       sur j’écoute vos le travail de miguel, de 1968       une et si au premier jour il       les pierre ciel       grappe pluies et bruines, quando me ne so itu pe la cité de la musique   anatomie du m et       s̵ mm si c’est ça creuser, il pleut. j’ai vu la antoine simon 13 le 26 août 1887, depuis dernier vers aoi je reviens sur des à   marcel les routes de ce pays sont  “la signification "ah ! mon doux pays, suite de carles respunt : mais jamais on ne les dessins de martine orsoni petites proses sur terre       fleur deux ajouts ces derniers       la dernier vers aoi décembre 2001. pas même générations pour maguy giraud et au matin du très saintes litanies guetter cette chose le vieux qui       arauca   pour adèle et sa langue se cabre devant le a christiane les dieux s’effacent       enfant paien sunt morz, alquant tout en travaillant sur les trois tentatives desesperees au lecteur voici le premier dans les horizons de boue, de     sur la la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > INTRUSIONS
<- XIII | XV ->
XIV

Clefs : citations

Autre citation
"Voui monsieur ! et double carburateur ! comme je vous le dis !"

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette