BRIBES EN LIGNE
madame des forêts de       sur   pour olivier pour jean marie       le le géographe sait tout au matin du   ciel !!!! non... non... je vous assure, "mais qui lit encore le     dans la ruela       ...mai carles li reis en ad prise sa       la i.- avaler l’art par antoine simon 26 les parents, l’ultime trois tentatives desesperees la réserve des bribes l’appel tonitruant du "pour tes dernier vers aoi dont les secrets… à quoi travail de tissage, dans       grimpa     rien       entre mise en ligne d’un     un mois sans  l’exposition  de proche en proche tous leonardo rosa rien n’est       les       je encore la couleur, mais cette  monde rassemblé 1254 : naissance de station 3 encore il parle pour andré face aux bronzes de miodrag dans les carnets une fois entré dans la marie-hélène l’illusion d’une religion de josué il 1257 cleimet sa culpe, si   nous sommes inoubliables, les       la je n’hésiterai       dans la pureté de la survie. nul nice, le 18 novembre 2004 quelque temps plus tard, de onzième troisième essai et       parfoi ses mains aussi étaient au programme des actions dernier vers aoi     pourquoi j’aime chez pierre ce qui aide à pénétrer le f le feu m’a       b&acir dernier vers aoi dieu faisait silence, mais les textes mis en ligne nécrologie       sur quand nous rejoignons, en station 4 : judas  j’ai en réserve     chant de les routes de ce pays sont écoute, josué, il faut laisser venir madame karles se dort cum hume il existe au moins deux sixième on préparait  avec « a la deuxième essai ma voix n’est plus que mi viene in mentemi le tissu d’acier des quatre archanges que merle noir  pour de pareïs li seit la il était question non il n’était qu’un le coquillage contre   le texte suivant a abu zayd me déplait. pas au lecteur voici le premier   ces sec erv vre ile  l’écriture nice, le 8 octobre clers fut li jurz e li       le       m̵ le ciel de ce pays est tout       reine madame chrysalide fileuse antoine simon 7       allong ma mémoire ne peut me       les j’entends sonner les       au       au       l̵ il y a dans ce pays des voies le "patriote", mes pensées restent       entre de tantes herbes el pre epuisement de la salle, rare moment de bonheur, toutes sortes de papiers, sur dernier vers aoi   et c’était dans de la le 28 novembre, mise en ligne exode, 16, 1-5 toute f le feu s’est   adagio   je temps de cendre de deuil de « h&eacu dans le train premier je découvre avant toi deuxième pour jean gautheronle cosmos deux ajouts ces derniers antoine simon 10 “dans le dessin       nuage petites proses sur terre À max charvolen et martin macles et roulis photo 1       quand  ce mois ci : sub Être tout entier la flamme un besoin de couper comme de il y a des objets qui ont la comme ce mur blanc ce va et vient entre " je suis un écorché vif.       sur       la josué avait un rythme     longtemps sur  jésus la mort d’un oiseau. a la fin il ne resta que vedo la luna vedo le   1) cette essai de nécrologie, il existe deux saints portant c’est la distance entre       la dernier vers aoi    7 artistes et 1 on cheval nous savons tous, ici, que la galerie chave qui en cet anniversaire, ce qui première 1) notre-dame au mur violet ils s’étaient       bien       avant vous avez deuxième suite on trouvera la video je crie la rue mue douleur quand vous serez tout allons fouiller ce triangle « pouvez-vous       &ccedi je dors d’un sommeil de carles respunt : dernier vers aoi avant dernier vers aoi       enfant exacerbé d’air titrer "claude viallat, et il fallait aller debout       au tes chaussures au bas de il ne sait rien qui ne va la danse de l’éclair me dure, sous la pression des         &n il en est des noms comme du       &n charogne sur le seuilce qui nu(e), comme son nom station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 20 noble folie de josué, fin première 1 au retour au moment dernier vers aoi voile de nuità la ici, les choses les plus pour maxime godard 1 haute       mouett et la peur, présente le coeur du suite du blasphème de aux george(s) (s est la une il faut dire les de soie les draps, de soie ce n’est pas aux choses dessiner les choses banales dans les écroulements après la lecture de juste un bien sûrla le lent déferlement portrait. 1255 : merci au printemps des iv.- du livre d’artiste       neige       je me de l’autre antoine simon 22 cinq madame aux yeux glaciation entre il n’y a pas de plus sous l’occupation pour robert pour lee descendre à pigalle, se sors de mon territoire. fais   est-ce que la bouche pure souffrance la légende fleurie est pour raphaël clere est la noit e la macles et roulis photo pour jean-marie simon et sa       le ce pays que je dis est     chambre       le légendes de michel moisissures mousses lichens   six formes de la       aujour les grands dix l’espace ouvert au       force les cuivres de la symphonie  pour le dernier jour tout à fleur d’eaula danse   clquez sur "tu sais ce que c’est       au et te voici humanité pierre ciel       midi tout le problème       en       arauca passet li jurz, si turnet a dernier vers aoi  si, du nouveau j’ai donc nouvelles mises en très malheureux... la bouche pleine de bulles le corps encaisse comme il "ces deux là se dernier vers aoi spectacle de josué dit f dans le sourd chatoiement   la production m1          tu sais quand c’est le vent qui       alla à propos des grands l’instant criblé premier vers aoi dernier la chaude caresse de ce qui fait tableau : ce chercher une sorte de       le rossignolet tu la le 19 novembre 2013, à la     &nbs madame a des odeurs sauvages "la musique, c’est le ce poème est tiré du madame dans l’ombre des (ma gorge est une       une elle ose à peine antoine simon 16 rêve, cauchemar, ce qu’un paysage peut grande lune pourpre dont les le numéro exceptionnel de assise par accroc au bord de   je ne comprends plus les dernières     quand des conserves !    de femme liseuse       un villa arson, nice, du 17 sur l’erbe verte si est depuis ce jour, le site attendre. mot terrible.       la beaucoup de merveilles       la       six effleurer le ciel du bout des       sur clers est li jurz et li la force du corps, je déambule et suis       "       la dimanche 18 avril 2010 nous       pav&ea dernier vers aoi a la femme au pour michèle deuxième essai le 1-nous sommes dehors. deuxième apparition à la mémoire de torna a sorrento ulisse torna napolì napolì dernier vers aoi le samedi 26 mars, à 15 mieux valait découper   maille 1 :que non, björg, 1.- les rêves de j’ai ajouté       longte bel équilibre et sa       je   je n’ai jamais   se au labyrinthe des pleursils chaque jour est un appel, une cet univers sans       il se placer sous le signe de etait-ce le souvenir ajout de fichiers sons dans       magnol mais jamais on ne Ç’avait été la    en avez-vous vu pour egidio fiorin des mots       banlie  tu vois im font chier se reprendre. creuser son antoine simon 15       pourqu bal kanique c’est quand les eaux et les terres c’est un peu comme si, antoine simon 31       ruelle carmelo arden quin est une des quatre archanges que intendo... intendo ! li emperere s’est le 23 février 1988, il imagine que, dans la tromper le néant       l̵       &agrav la littérature de     &nbs jamais si entêtanteeurydice pour frédéric       crabe- chaises, tables, verres, sixième soudain un blanc fauche le la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 7 | Pas à Pas 9 ->
Pas à Pas 8
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Le nécessaire non respect de l’excès de soi-même… ce qu’il faut d’humour inexorable pour ne pas se plaindre, pour éviter de s’attarder trop sur soi. Car on trouve effectivement pire ailleurs.

Publication en ligne : 28 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette