BRIBES EN LIGNE
quai des chargeurs de la route de la soie, à pied, 5) triptyque marocain madame, vous débusquez dire que le livre est une les plus vieilles il semble possible pour raphaël le samedi 26 mars, à 15 le bulletin de "bribes       embarq   l’oeuvre vit son je suis 1254 : naissance de antoine simon 28       bien glaciation entre si j’étais un poème pour depuis ce jour, le site dernier vers que mort       quinze et il fallait aller debout  au travers de toi je saluer d’abord les plus deuxième essai pour max charvolen 1) je ne saurais dire avec assez       su le coquillage contre     double dans ce pays ma mère  “ce travail qui arbre épanoui au ciel       l̵     faisant la       six       une edmond, sa grande le travail de bernard tromper le néant deux ce travail vous est journée de cyclades, iii° dentelle : il avait le glacis de la mort     une abeille de       juin dans les horizons de boue, de je m’étonne toujours de la pas de pluie pour venir rien n’est pour michèle gazier 1       sur raphaël  le livre, avec i en voyant la masse aux       vu 1 la confusion des bribes en ligne a     nous dernier vers aoi ce qui aide à pénétrer le je désire un toute une faune timide veille générations     m2 &nbs sables mes parolesvous dernier vers aoi  il est des objets sur karles se dort cum hume approche d’une       m̵ macles et roulis photo c’est la peur qui fait  l’écriture quelque temps plus tard, de derniers vers sun destre quatrième essai de 0 false 21 18 le corps encaisse comme il l’une des dernières       gentil       aujour immense est le théâtre et il tente de déchiffrer, pour tout en travaillant sur les sculpter l’air : eurydice toujours nue à v.- les amicales aventures du le coeur du   le 10 décembre r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi madame est toute nous savons tous, ici, que dans le pain brisé son pour robert f tous les feux se sont       pav&ea       dans l’évidence li emperere s’est l’éclair me dure, huit c’est encore à dernier vers aoi   que signifie juste un vous êtes   j’ai souvent       au dans le respect du cahier des li quens oger cuardise vous avez       pass&e (À l’église     à f qu’il vienne, le feu       &n dernier vers s’il laure et pétrarque comme reprise du site avec la troisième essai et dans le train premier       dans antoine simon 33       object la musique est le parfum de     depuis  je signerai mon tout à fleur d’eaula danse c’est parfois un pays chairs à vif paumes et il parlait ainsi dans la il en est des noms comme du fragilité humaine.   si vous souhaitez le géographe sait tout une fois entré dans la je meurs de soif ils s’étaient béatrice machet vient de rimbaud a donc “dans le dessin       deux mes pensées restent       au       sous       je me antoine simon 32 antoine simon 13 mougins. décembre       " à bernadette tout en vérifiant mieux valait découper vedo la luna vedo le     dans la ruela pour maxime godard 1 haute jusqu’à il y a neuf j’implore en vain pierre ciel ici, les choses les plus       &agrav dont les secrets… à quoi merle noir  pour  de la trajectoire de ce attendre. mot terrible. s’ouvre la le 19 novembre 2013, à la l’attente, le fruit charogne sur le seuilce qui écoute, josué, dans un coin de nice, de tantes herbes el pre  les premières bel équilibre et sa   né le 7       la af : j’entends nice, le 18 novembre 2004 et voici maintenant quelques très malheureux...       pass&e vertige. une distance quatrième essai rares     chant de quand nous rejoignons, en "moi, esclave" a toi, mésange à il s’appelait diaphane est le mot (ou     [1]        magnol si j’avais de son   encore une deux mille ans nous pour marcel après la lecture de       alla mais non, mais non, tu  les trois ensembles       dans je suis celle qui trompe elle réalise des peinture de rimes. le texte       apr&eg je t’enlace gargouille       coude a grant dulur tendrai puis de l’autre il aurait voulu être la brume. nuages une autre approche de patrick joquel vient de antoine simon 2   en grec, morías     chambre se placer sous le signe de   lorsqu’on connaît une   le texte suivant a dernier vers aoi  il y a le les doigts d’ombre de neige et si au premier jour il À la loupe, il observa pur ceste espee ai dulor e pour martin dans l’innocence des  référencem       le dernier vers aoi le lent déferlement printemps breton, printemps la vie est dans la vie. se       " aucun hasard si se polenta toutes ces pages de nos mais jamais on ne il arriva que madame déchirée les dessins de martine orsoni la littérature de merci à la toile de la bouche pleine de bulles j’ai longtemps au labyrinthe des pleursils       tourne la terre a souvent tremblé       dans  c’était     pourquoi tant pis pour eux.     " un tunnel sans fin et, à rêve, cauchemar, toute trace fait sens. que les enseignants :       assis un jour nous avons antoine simon 24 je n’hésiterai de pareïs li seit la       en un pour ma antoine simon 26 on a cru à vi.- les amicales aventures pure forme, belle muette,       sur       jardin souvent je ne sais rien de       le toutes sortes de papiers, sur temps où le sang se       s̵ diaphane est le comme c’est inoubliables, les voudrais je vous       m̵ je reviens sur des     vers le soir pour alain borer le 26 dernier vers aoi ...et poème pour   on n’est rita est trois fois humble. antoine simon 29 la vie est ce bruissement pour helmut  “s’ouvre mon cher pétrarque, allons fouiller ce triangle       dans il existe au moins deux       neige       rampan  pour le dernier jour       deux la fraîcheur et la  l’exposition        en religion de josué il pour pierre theunissen la       fourr& s’égarer on  dernier salut au     le   maille 1 :que quand sur vos visages les faisant dialoguer       le antoine simon 31 1.- les rêves de dernier vers aoi chaises, tables, verres,   d’un coté,       le pour yves et pierre poher et la pureté de la survie. nul tout est prêt en moi pour autres litanies du saint nom 1-nous sommes dehors. la légende fleurie est "si elle est comme une suite de le 2 juillet de proche en proche tous zacinto dove giacque il mio le lourd travail des meules sixième traquer       l̵ troisième essai ici. les oiseaux y ont fait antoine simon 14 où l’on revient on cheval il y a tant de saints sur bruno mendonça       la madame est une torche. elle elle disposait d’une juste un mot pour annoncer   entrons a dix sept ans, je ne savais pour andrée il faut laisser venir madame il faut aller voir cet univers sans au matin du vous dites : "un  jésus et…  dits de autre petite voix des quatre archanges que "mais qui lit encore le 1- c’est dans tous ces charlatans qui avez-vous vu  zones gardées de     &nbs il y a des objets qui ont la         &n les durand : une       dans hans freibach : vous n’avez madame est la reine des exacerbé d’air dernier vers aoi les grands les dernières spectacle de josué dit les plus terribles  ce qui importe pour et ces antoine simon 10 le plus insupportable chez nous lirons deux extraits de je crie la rue mue douleur       au dernier vers aoi       au à propos des grands voici des œuvres qui, le le tissu d’acier  tous ces chardonnerets la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Simon, Antoine > Tickets à conserver

ANTOINE SIMON

<- Ticket à conserver 10 | Ticket à conserver 12 ->
Ticket à conserver 11
© Antoine Simon
Ecrivain(s) : Simon A.
Clefs : poésie

JPEG - 58.6 ko
ANTOINE SIMON 14
Publication en ligne : 30 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette