aller au sommaire | poursuivre l'errance

RAPHAEL MONTICELLI

Macles et roulis version originale inédite, Macles et roulis 2


Tromper le néant peupler l’obscurité (Dans l’équilibre juste de sa masse avec celle de l’eau une cane, grave, glisse)
Et il suffit d’un mot (hors de ces illusoires bévues : taches dessins silhouettes que nous devinons sur les pierres) il suffit d’un regard (Car, dès sa source, l’eau arrache par grappes et billes un schiste, dit "maclifère" pour les taches qu’il porte) toute l’obscurité de l’espace C’est le temps des terres au temps des hommes noué, grain de sable porteur d’eau, de temps, de source, de voix. qui trompe Entre taches mailles et croix les lignes de la fragilité
Publication en ligne : 11 août 2009
Première publication : août 2006

Pour retrouver "Macles et roulis 2" dans " Les rossignols du crocheteur ", aller à : Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Jacques Clauzel > Macles et roulis version originale inédite

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette